[News-Anciens] Alexis Sainrimat (Sainte-Suzanne/R1) : « Jouer pour Paris, ce n’est que du bonheur ! »

Publié le

Comme chaque semaine, PSG.FR & LTDPSG retrouvent un ancien joueur passé par le Centre de Formation du Paris Saint-Germain. Direction la Réunion, à Sainte-Suzanne, pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Alexis Sainrimat (génération 94), qui revient sur son actualité et sur ses années parisiennes.

Alexis, quelle image avais-tu du Paris Saint-Germain lorsque tu étais enfant ?

« Celle d’un très grand club, avec une équipe professionnelle composée de très grands joueurs ! Forcément, je rêvais d’y jouer ! J’étais émerveillé par le Parc des Princes, par les tifos des supporters. J’allais régulièrement voir les matches avec mon père. Puis un jour, j’ai eu l’opportunité de réaliser un test avec l’Association du Paris Saint-Germain. J’ai convaincu les entraîneurs et c’est ainsi que mon aventure avec le club a débuté. J’en profite d’ailleurs pour saluer mon tout premier coach, Jérôme Klein, qui a cru en moi. »

Tu as ensuite intégré le Centre de Préformation. Une étape difficile à vivre ?

« Ce fut le premier véritable grand changement dans ma vie, puisque j’ai quitté ma famille pour grandir en internat à Verneuil-sur-Seine. Ma mère a eu du mal à accepter notre séparation. Ce n’est jamais évident de voir son enfant quitter le domicile familial si jeune. C’était la plus grande difficulté à laquelle j’ai du faire face. Les journées étaient rythmées entre les cours scolaires et les entraînements de football. Au début, c’était difficile à suivre mais avec de la détermination et une bonne hygiène de vie, je m’y suis habitué. Je retrouvais mes proches chaque week-end, ce qui me permettait de sortir un peu du cadre footballistique. C’était également l’occasion de revoir mes copains. Je n’ai jamais ressenti la moindre jalousie chez eux. Au contraire, ils m’ont toujours soutenu. L’entourage est hyper important pour tenir le cap. »

Tes bonnes performances t’ont permis de rejoindre le Centre de Formation. Quels y sont tes meilleurs souvenirs ?

« Avant même de parler du terrain, je retiens la bonne ambiance qui régnait entre tous les apprentis footballeurs. Peu importe l’âge, on s’entendait tous très bien. On aimait rigoler tous ensemble ! J’avais pour camarades de chambre, Jordan Ikoko les deux premières années, puis Antoine Conté lors de la troisième. Nous sommes restés de très bons amis. Vivre H24 tous ensemble m’a permis de devenir autonome très jeune. Je suis persuadé qu’il faut vivre ce genre d’expérience pour atteindre le plus haut niveau. Quant à mon meilleur souvenir vécu sur la pelouse, c’est assurément notre titre de champion de France U17 remporté face à l’OM en 2011 ! Nous étions pourtant réduits à 10 dès la demi-heure de jeu. Hervin Ongenda avait ouvert le score d’un magnifique coup franc, puis les marseillais ont égalisé juste avant la pause. Puis vînt mon entrée en jeu, suite à laquelle j’ai inscrit le but de la victoire… Rien que d’en parler, ça m’émeut ! »

Replonge-toi dans ce match… Fais nous vivre ce but !

« Le coach Jean-Luc Vasseur me fait entrer sur le terrain à l’heure de jeu à la place d’Anderson Banvo. Le score est de parité, 1-1. On pousse, on domine… Abdallah Yaisien me lance en profondeur, je récupère le ballon à l’entrée de la surface de réparation adverse et je tente une frappe croisée. Le ballon est hors de portée du gardien de but, les filets tremblent ! Tout se bouscule dans ma tête, la joie, la fierté… Tous mes coéquipiers viennent me féliciter. Je ne pense qu’à une chose, c’est d’aller sauter dans les bras de mon entraîneur. Je le remercie de m’avoir fait confiance car j’avais connu une année compliquée à cause d’une rupture des ligaments croisés. Offrir ce titre au club était ma plus belle revanche ! »

Avec du recul, as-tu apprécié tes années vécues au Centre de Formation ?

« À Paris, j’ai connu des hauts et des bas, notamment à cause de mes blessures. Si je fais un bilan purement sportif, j’y ai grandement progressé lors de mes huit années passées au club. J’ai participé à de grandes compétitions et j’ai joué avec de grands joueurs comme Alphonse Areola, Kingsley Coman, Adrien Rabiot et bien d’autres encore. Je suis donc très fier d’avoir été formé au Paris Saint-Germain. Partout où j’ai évolué par la suite, tous mes coéquipiers étaient surpris d’apprendre que j’avais porté ce prestigieux maillot. Certes, ça met une pression plus importante car on attend davantage de moi pour faire la différence, mais c’est toujours un plaisir lorsque j’évoque mes années passées au Centre de Formation. Je n’y ai pas signé professionnel c’est vrai, mais je n’en veux à personne. Jouer pour Paris, ce n’est que du bonheur ! »

Peux-tu nous faire part de ton actualité ?

« Après être resté deux saisons sans jouer en compétition, j’ai rejoint La Réunion cette année où j’évolue en R1 à l’AS Sainte-Suzanne. J’ai retrouvé le chemin des filets, ce qui fait le plus grand bien lorsqu’on est attaquant. Je suis en très bonne forme physique et au top mentalement. La saison se termine en novembre prochain, j’espère donc revenir en métropole afin de me donner toutes les chances de retrouver le haut niveau. »

PROFIL :

Date de naissance : 28 juillet 1994
Lieu de naissance : Longjumeau (Essonne)
Poste : attaquant
Clubs successifs : CO Les Ulis (2000 à 2005), Paris Saint-Germain (2005 à 2013), Stade Brestois 29 (2014 à 2015), US Le Pontet (2016), Toulouse Rodéo FC (2017), Dinan Léhon FC (2017 à 2019), CF Vilamarxant (2019 à 2020), US Sainte-Marie (2022), AS Sainte-Suzanne (depuis juillet 2022)
Palmarès avec les équipes de jeunes du Paris Saint-Germain : champion de France U17 (2011)
Équipe de France : U16 (14 sélections, 6 buts), U17 (3 sélections)
Palmarès avec les Bleuets : vainqueur de l’AEGEN Cup U16 (2010)
Équipe du Portugal : U19 (2 sélections)