[News-Anciens] Anderson Banvo (FC Martigues/N2) : « Hâte de marquer des buts et de pousser des cris de joie ! »

Publié le

Direction les Bouches-du-Rhône pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Anderson Banvo (26 ans) qui évolue au FC Martigues (N2) depuis juillet 2019.

L’attaquant revient en exclusivité pour LTDPSG sur ses années passées sous le maillot du PSG, mais également sur sa saison plutôt réussie qui s’est conclue par une signature au FC Annecy (promu en N1).

Confinement du au COVID-19

« On s’y est habitué, ce n’était pas facile au début parce que moi je suis quelqu’un de très sociable, toujours entouré de mes amis et là du jour au lendemain on se retrouve privé de cette liberté qu’on avait l’habitude d’avoir. Ça peut évidemment apporter un changement sur le plan physique et moral. Il fallait donc trouver une solution pour s’occuper l’esprit et en même temps garder la forme. Ce n’était pas facile mais comme je suis un compétiteur je l’ai très vite pris comme un challenge. Alors j’ai commencé à regarder mes anciennes vidéos de matches, puis je me suis aussi lancé des défis avec des amies pour faire des petits plats culinaires ! (rires) Sur le plan physique je suivais des exercices physiques en live sur Instagram, YouTube, etc… Je pars du principe que quand tu as des objectifs à atteindre, il faut se donner les moyens peu importe la situation dans laquelle tu te trouves ! Je me sens bien. »

Sa saison sur le plan individuel

« Ma saison sur le plan perso, je dirais assez satisfaisante. J’ai énormément pris du plaisir avec le FC Martigues que ce soit sur le terrain avec mes coéquipiers et en-dehors avec les supporters. J’ai terminé meilleur buteur du club (7 buts en 17 apparitions) et notre 4eme place de la poule D est en partie grâce à eux ! Joueurs, supporters et sans oublier le staff bien sur. »

Sa saison sur le plan collectif

« Sur le plan collectif, je pense avoir répondu en partie à cette question mais oui il y avait cet état d’esprit de ne rien lâcher du début jusqu’à la fin ! On avait faim, ça nous arrivait de gagner des matches à la dernière minute même si on avait la maîtrise du match en autre faveur. Imaginez la sensation.. Et le week-end d’après on remontait sur le terrain comme des chiens ! Notre objectif était la montée en National. On a fini à la 5ème place à seulement 5 points du premier, alors qu’il restait encore 9 rencontres. »

Son avis sur l’arrêt des compétitions

« L’arrêt de la compétition fut comme une fracture. Dur ! Dur à encaisser, chacun se demande quand est ce qu’on va reprendre ! Sincèrement le foot nous manquer grave ! J’aime être sur un terrain de foot ! Prendre du plaisir avec le ballon ! Marquer des buts, pousser des cris de joie ! Partager ces moments avec les supporters, mes amis, la famille… C’est magnifique ! »

Son après PSG

« Après le PSG en 2012, j’avais quelques sollicitations en France mais dans ma tête je voulais absolument aller en Angleterre. J’ai donc pris le risque d’aller là-bas faire des tests à Fulham et Newcastle. Ca s’est d’ailleurs très bien passé à Newcastle où j’ai pu m’entraîner avec les pros dirigés par Alan Pardew. Le staff était vraiment séduit par mon profil. Sur le terrain, j’ai vraiment fait le taf. Même Cheik Tioté, paix à son âme, m’avait dit que c’était bien et qu’il fallait que je continue ainsi. Hatem Ben Arfa avait échangé avec moi, il m’avait montré de l’intérêt. Sincèrement j’avais réussi à montrer mes qualités. Malheureusement, mon agent a demandé trop de conditions et ça ne s’est finalement pas fait. J’ai donc signé mon premier contrat pro à Blackpool, puis j’ai enchaîné à Stevenage en prêt. J’ai ensuite joué au FC Vereya en Bulgarie, puis je suis revenu en France au Paris FC, à Boulogne-sur-Mer, à Martigues, à Drancy et de nouveau à Martigues. »

Ses meilleurs moments au PSG

« Mon plus grand moment vécu au PSG, c’est quand on a soulevé la coupe de champion de France U17 en 2011. C’était trop ce jour-là ! En plus contre Marseille… C’était une très belle finale, nous sommes vraiment partis la chercher. Je ne vais jamais oublier notre vraie bande de potes. Toute la saison, on s’est battus comme des vrais soldats, avec un incroyable coach Jean-Luc Vasseur qui a su nous transcender à chaque match. »

Ses moins bons moments au PSG

« Mon moins bon moment au PSG, c’est quand j’ai su que j’allais partir du club. Ca met un coup quand même, prace que j’étais jeune et j’avais tissé des liens avec tous mes potes au centre. J’étais malgré tout prêt mentalement et je suis allé à l’aventure comme je l’ai décris précédemment. Je n’ai aucun regret, car mes 3 ans au PSG j’ai pas triché et voilà chacun a son chemin la vie et comme ça faut accepter »

Son avis sur le PSG actuel

« Paris est magique ! Qui aurait cru un jour qu’autant de grands joueurs déposeraient leur valises dans la capitale ? »

https://images.laprovence.com/media/breves/2020-06/2020-06-02/breves5ed672d4a10b4_2.jpg?twic=v1/dpr=2/focus=390x263/cover=740x416

Ses conseils pour les Titis actuels

« Capturez tous ces moments que vous vivez ensemble, vous en reparlez dans 5, 10 ans. Profitez ! Et surtout si votre contrat arrive à échéance et que vous n’avez rien de concret, ne vous découragez pas, car la force mentale rentre en jeu maintenant. Si la porte ne s’ouvre pas pour vous au PSG, dites vous qu’elle s’ouvrira ailleurs ! »

Son mot de la fin

« Merci à toi Nyto et LTDPSG pour cette interview, et pour toutes les personnes qui liront cette interview God Bless. Je n’oublie pas mon soldat Jhonso Malewa, que ton âme repose en paix frère. »