[News-Anciens] Arnaud Luzayadio (US Orléans/L2) : « Le PSG a supprimé l’équipe réserve alors que je venais de signer pro ! »

Publié le

Direction la cité de Jeanne d’Arc pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi du PSG Arnaud Luzayadio (20 ans) qui évolue désormais à l’US Orléans (L2), après avoir quitté le PSG en juillet 2019.

Le défenseur latéral droit né à Montreuil (93) revient en exclusivité pour LTDPSG sur son départ du club mais surtout sur ses premiers pas chez les professionnels.

Confinement dû au COVID-19

« Au début, j’étais seul à Orléans. Je suis donc rentré au sein de ma famille. L’US Orléans nous a transmis un programme à suivre, j’essaye de le suivre du mieux possible. Je ne souhaite à personne d’être malade, mais ce confinement me permet de passer du temps avec mes proches… Ces dernières années, rares furent les occasions de nous voir ! »

Suppression de l’équipe réserve du PSG

« Alors que j’avais signé mon premier contrat professionnel avec le PSG, Antero Henrique nous a annoncé que l’équipe réserve était supprimée ! Ce fut une situation étrange, je n’ai pas perdu de temps afin de trouver une solution pour partir. J’avais plusieurs pistes en L1, en L2 et à l’étranger. Le directeur sportif de l’USO m’a convaincu. L’équipe avait terminé à la 8e place la saison précédente. Le projet sportif était tourné vers la jeunesse. Je savais que j’y allais en tant que doublure de l’ex-Titi Stéphane Lambèse (promo 95). »

Mercato PSG : Luzayadio pour trois ans à Orléans (Officiel)

Intégration à l’US Orléans

« Je suis sortie de ma zone de confort dans laquelle j’étais au PSG. Là c’est la première fois que je quitte la région parisienne. Je me suis rapidement confronté au monde professionnel, avec l’intensité qui va avec. Ca n’a rien à voir avec le championnat N2. J’ai d’ailleurs pris une claque ! Mes débuts furent vraiment difficiles. Sur le plan technique j’étais au point, mais physiquement il m’a fallu me renforcer physiquement pour tenir le choc quatre-vingt-dix minutes. Sinon, j’ai été très bien accueilli, surtout qu’il y avait trois ex-Titis : Yohan Demoncy, Fahd El Khoumisti et donc Stéphane Lambèse. »

Apprentissage du haut-niveau

« Au PSG, nous avions de vrais automatismes. Défensivement j’étais en confiance car si jamais je n’avais pas le temps de revenir après avoir attaqué, je savais que Loïc (Mbe Soh) serait là pour couvrir. Offensivement, je me suis régalé avec des joueurs comme Emmanuel (Attah) ou bien Timothy (Weah). Là, la moindre erreur tu la payes cash ! Ca joue tellement vite que tu ne peux pas compter sur les autres. »

Son statut à l’USO

« J’ai disputé 3 matches en L2 et 3 matches en coupes Nationales. Le staff m’a dit que si j’étais meilleur je passerais devant mon concurrent direct. J’ai fait des bons matches, mais malgré cela je suis descendu dans la hiérarchie, je n’ai pas compris ! Moi j’ai un profil de contre-attaquant… Etant donné que l’équipe occupe la dernière place du classement, peut-être me juge t’on pas assez défensif ? J’essaye de trouver des réponses à mes questions. Les premières semaines, je n’avais pas un bon comportement à l’entraînement car j’étais frustré. Et puis j’ai arrêté de me lamenter sur mon sort. Mes coéquipiers et mes proches m’ont encouragé pour ne pas lâcher. Je continue de travailler, ce n’est qu’une épreuve ! »

Anciens-2J/L2] Première pour Arnaud Luzayadio et Sessi D'Almeida ...

Meilleurs souvenirs au PSG

« Assurément notre titre de champion de France U17 en 2016. Ca faisait longtemps que le PSG ne l’avait pas été dans cette catégorie d’âge (ndlr : 2011). De plus, les U19 avaient également décroché le titre. Ce fut une année exceptionnelle pour le centre ! Je retiendrais également notre qualification en barrages de l’UEFA Youth League, lorsqu’on a battu l’Ajax Amsterdam sur son terrain devant ses 2 000 supporters déchaînés. Nous les avions poussés jusqu’aux tirs au but, grâce à un mental de combattant. »

Moins bons souvenirs au PSG

« Notre sévère défaite (0-5) subie à Salzburg en 2017, lors des 8es de finale de l’UEFA Youth League. J’avais été exclu après 35 minutes de jeu… Nous étions déjà menés (3-0), mais ça n’a pas arrangé les choses ! Je me souviens également d’une blessure à la cheville lorsque j’étais en préformation. Pas évident à vivre quand on est tout jeune. »

Principale leçon retenue au PSG

« Il faut savoir faire preuve de caractère, c’est ça la plus grande force d’un footballeur. Quand je suis arrivé au PSG, j’étais réservé voire timide. Je manquais de confiance en moi. Et au fil du temps, j’ai compris que sans une bonne dose de caractère on ne peut pas espérer réussir. »

OFFICIEL - Le PSG confirme le départ d'Arnaud Luzayadio à Orléans ...

Place des jeunes au PSG

« Passer des U19 à l’équipe première du PSG va s’annoncer très compliqué pour les Titis. Le passage en N2 reste important à mes yeux. Sans cela je ne serais peut-être pas en L2 ? C’est important de se confronter à des adultes pour valider sa formation. La différence de niveau sur l’aspect physique et même technique est importante… »

Ambitions à 20 ans

« Je suis sous contrat jusqu’en 2022. Je vais devoir m’entretenir avec le club pour savoir comment se positionne le staff à mon égard. Si on compte pas sur moi, il faut me le dire ! Je suis un peu frustré car le nouveau coach n’a pas l’air de m’intégrer dans le projet de l’équipe. Il y a des matins où ce fut compliqué de trouver la motivation pour aller m’entraîner. Je me disais même que si j’étais le meilleur, il ne me prendrait pas quand même ! Heureusement, ma famille a su m’encourager pour que je fasse front. Je vis un rêve que beaucoup de jeunes footballeurs souhaiteraient vivre, j’ai une chance unique de vivre de ma passion, à moi de tout faire pour ne pas la gâcher. »

Mot de la fin

« Un mauvais chapitre ne veut pas dire que l’histoire est finie… »

Arnaud Luzayadio va signer stagiaire pro au PSG - BeSoccer