[News-Anciens] Bertrand Reuzeau : « L’AS Monaco a toujours été leader dans la formation et va le rester »

Publié le

L’ancien directeur du centre de Formation du PSG, Bertrand Reuzeau (54 ans), qui occupe désormais le même poste à la tête de la formation monégasque s’est entretenu avec le média Actufoot, pour aborder la stratégie du club avec ses jeunes talents. Recrutement, contrats, staff, infrastructures, partenariat, objectifs, tout est passé en revue !

Un championnat des équipes Réserves

« Quatre réserves de clubs professionnels vont descendre en National 3. On peut l’expliquer par le fait que pour les clubs professionnels, cette équipe de N2 est celle qui permet aux jeunes joueurs de découvrir le football des adultes. Et forcément, cela demande un temps d’adaptation. Mais ce que je retiens de notre saison en National 2, c’est que nous montions en puissance après une phase aller difficile. Nous étions d’ailleurs leaders de la phase retour, avec une probante victoire à Annecy, qui évoluera en National 1 la saison prochaine. Je n’ai aucun doute sur le fait que nous étions partis pour nous maintenir encore plus confortablement si la saison était allée à son terme. Pourquoi pas un championnat des réserves, ce n’est pas une idée nouvelle, cela fait assez longtemps qu’on en parle, mais cela mérite vraiment d’être étudié. Il est vrai qu’aujourd’hui on n’a plus comme par le passé ces “descentes” de joueurs professionnels qui permettaient aux réserves de jouer les premiers rôles. Il y a plusieurs raisons à cela. La peur de la blessure en est une. Le souvenir de l’accident de Radamel Falcao en 2014 fait forcément réfléchir, même s’il s’agissait d’un match de coupe le concernant. Mais il faut aussi parler des conditions de jeu qui ne sont pas favorables. L’essor des terrains synthétiques a conduit beaucoup de staffs professionnels à ne pas envoyer de joueurs en réserve, tout comme les pelouses de moins bonne qualité les faisaient déjà hésiter par le passé. Et ce qu’il faut surtout souligner à mon sens, c’est la capacité actuelle des clubs à maintenir leurs joueurs à un haut niveau de performance, même quand ils ne jouent pas. L’encadrement, la technologie et les méthodes de travail permettent aux staffs de garder les joueurs en forme, et évoluer en équipe réserve n’est plus aussi indispensable qu’auparavant pour rester dans le rythme. »

L’équipe Réserve de l’AS Monaco

« Dans notre projet, cette équipe de N2 est très intéressante. Le football U17 et U19 l’est aussi, c’est un vivier, mais la N2 permet à nos meilleurs jeunes de passer un cap supplémentaire, de s’adapter au football des adultes. Cette saison nous avions par exemple intégrés Chrislain Matsima, Enzo Millot et Eliot Matazo, qui sont encore U18. Ils évoluaient la saison passée en U17 ou U19 et ce passage en N2 leur a été très bénéfique. Au départ ce n’est jamais facile, c’est une très grande évolution pour eux que de se frotter à des grands. Donc si je suis plutôt ouvert à la réflexion sur un championnat des réserves, c’est à la condition que celui-ci ne soit pas encadré par une limite d’âge trop restrictive. »

Partenariat avec le Cercle Bruges

« Chaque joueur a son parcours, chaque joueur est différent, donc notre rôle est de leur proposer une offre cohérente qui peut s’adapter à leur niveau et leur attente, tout en mettant le curseur très haut en termes d’exigences. La N2 est une étape. Pour certains comme Benoit Badiashile, le passage direct dans groupe professionnel a été possible. Pour d’autres, cela passe par le Cercle Bruges, avec un niveau intermédiaire très intéressant, mais aussi la découverte très enrichissante d’un autre football et d’une autre culture. On sait que tous ne réussiront pas à l’AS Monaco, mais on souhaite qu’un maximum d’entre eux deviennent de bons joueurs de Ligue 1 ou Ligue 2. Ce projet est perçu comme une excellente opportunité de progression dans un championnat pro très relevé pour nos jeunes joueurs. J’espère que nous allons y arriver, c’est une réflexion permanente menée avec la direction du club. Ce partenariat était quelque chose de complètement nouveau, il a d’abord fallu le construire et ensuite faire un peu de pédagogie ce qui est tout à fait normal. Aujourd’hui nous avons une approche plus fine, les premières saisons de ce partenariat ont permis de rectifier le tir. Les staffs travaillent en étroite collaboration pour que les profils de nos jeunes correspondent aux besoins du Cercle et que leur passage en Belgique soit une réussite, comme ce fut le cas pour Irvin Cardona et Paul Nardi par le passé ou Giulian Biancone aujourd’hui. »

Cercle Brugge voor even koning in het prinsdom van Youri Tie ...

La fuite des talents

« C’est toujours difficile, le système est fait comme cela, en considérant qu’un jeune joueur est libre à la sortie de son contrat aspirant, alors que le parcours classique est d’entrer ensuite dans le statut de stagiaire, dernière étape avant le statut professionnel. Forcément, cela nous pose parfois quelques problèmes, mais cela fait partie du jeu et cela nous oblige aussi à être très exigeants avec nous-mêmes quant au parcours que nous proposons aux jeunes. »

Choix des joueurs conservés

« Personne ne détient la vérité. La réflexion est toujours collective, elle implique des discussions, des arbitrages, et surtout des prises de décisions. Cette saison par exemple, une dizaine de nos joueurs ne seront pas conservés au sein de l’académie. C’est un choix issu d’une vraie analyse collective après une fine observation de tous nos joueurs. Maintenant, si l’un de ces joueurs réussit ailleurs, nous serons les premiers à le féliciter. Notre idée de l’expérience au sein notre académie, qu’elle soit d’une ou plusieurs saisons, qu’elle débouche ou pas sur une carrière, ait qu’elle apporte un vrai plus aux jeunes dont nous avons la responsabilité. Mars, avril, mai c’est généralement une période importante pour les jeunes. Ils récupèrent tous les bénéfices du travail effectué lors des mois précédents. C’est aussi là que certains commencent à montrer le bout de leur nez et à s’épanouir. Ce n’est pas idéal, mais je pense que nous avons réussi à prendre les bonnes décisions. Notre réflexion était déjà bien avancée après les huit mois et demi de travail avec les jeunes. »

Arthur Zagre à l'AS Monaco - AS Monaco

Recrutement « Post-Formation »

« Concernant le centre de formation, ma vision est en premier lieu de recruter les meilleurs jeunes dans notre Academy, de les former avec une philosophie de jeu qui nous est propre jusqu’à la N2, pour ensuite les diriger vers le groupe pro ou le Cercle. Dans le même temps, nous devons pouvoir intégrer des éléments extérieurs sur des secteurs et des postes où nous sommes moins performants. Cela implique un travail de scouting permanent. Cela me convient très bien. Qu’il soit français ou étranger, ce qui compte pour un joueur c’est qu’il corresponde à nos critères pour devenir un joueur professionnel à l’AS Monaco, j’entends par là être intégré dans le groupe professionnel.« 

Contrat stagiaire-professionnel

« Nous avons remis le contrat stagiaire au goût du jour cette saison à l’AS Monaco. Ce contrat, c’est la bonne passerelle entre le contrat aspirant et le contrat professionnel qui doit correspondre réellement à ce statut. Je pense qu’il faut remettre les choses à leur place et mieux valoriser le contrat pro, même si ce n’est pas facile. Sur l’effectif 2002 en fin de contrat aspirant cette année, nous en avons conservé 90%, dont 80% ont signé un contrat de stagiaire professionnel. La plupart des jeunes ont compris que ce contrat “pro” prématuré n’a pas réellement de valeur et qu’il peut faire beaucoup de mal. Ce qui les intéresse quand on discute avec eux, c’est surtout leur parcours. C’est le bon schéma. Quand vous êtes un sportif lucide, avec de bons conseillers, généralement cela se passe pas trop mal dans les discussions. Grâce à cela vous allez avoir un vrai contrat “pro” au final. »

Academy Project : Génération 2004 - AS Monaco

Staff made in ASM

« C’est quelque chose que je souhaitais, car c’est pour moi primordial d’avoir des référents de la culture club au sein de la formation. C’est vrai que c’est exceptionnel de pouvoir compter sur les éléments de la génération 2004, toujours aussi motivés, mais aussi sur Manu Dos Santos, qui est aujourd’hui formateur de l’AS Monaco après y avoir lui-même été formé, tout comme Gaël Givet. On peut aussi parler de Frédéric Barilaro qui a vu passer tant de générations de jeunes talents depuis près de trente ans. Un staff a aussi besoin de diversité et s’enrichit aussi des apports extérieurs, David Bechkoura est arrivé il y a trois saisons et apporte aussi sa vision des choses. Ludovic Giuly l’a accompagné cette saison avec la N2, Gaël Givet était avec Frédéric Barilaro en U19, Sébastien Squillaci avec Manu Dos Santos en U17, Flavio Roma encadrait les gardiens avec Christophe Almeras et Samuel Delcroix, c’est un vrai plus pour la réussite de nos jeunes. »

Nouvelles infrastructures

« Nous avons beaucoup travaillé sur les outils ces dernières années, notamment technologiques. Tous nos joueurs sont suivis par GPS en match ou pendant les entraînements, l’application My Coach nous permet de centraliser et utiliser toutes les données les concernant, mais il nous manquait une infrastructure dédiée où ce développement technologique pourrait continuer à se développer. La livraison prochaine de La Diagonale, le nom donné à ce bâtiment, va nous permettre de développer de nouvelles méthodes, d’avoir un travail encore plus ciblé avec les jeunes, tout en améliorant considérablement les conditions d’accueil à tous les niveaux. Pour nous c’est une vraie révolution effectivement. Le futur centre de performance est également un 2e projet qui bénéficiera aux professionnels, mais aussi aux jeunes et cela va tous nous permettre de passer un cap. Ces deux projets sont un signe fort du club, un vrai investissement pour l’avenir et le développement de l’AS Monaco. De gros efforts ont été faits sur l’humain ces dernières saisons, tous nos staffs sont aujourd’hui dotés d’adjoints, d’entraîneurs des gardiens, de préparateurs physiques, de kinés… Nous avons deux docteurs… Ces deux nouveaux outils vont libérer les forces. »

AS Monaco - Official Website

Conseils pour favoriser la réussite

« Un jeune ne doit pas oublier que la priorité est de jouer, d’avoir la passion. S’il se trompe d’objectif il a de grandes chances d’aller dans le mur. La réussite sociale et économique n’est pas la priorité, elle découlera du travail qu’il doit encore effectuer. S’il perd cela de vue durant sa formation, il peut être en danger. D’où l’importance de l’environnement familial qui ne doit pas mettre une pression surdimensionnée sur les épaules d’un adolescent. »

Le nouveau coach Roberto Moreno

« Nos bureaux étant voisins à La Turbie, une proximité naturelle s’est installée, mais dès le départ il a souhaité rencontrer tout le staff de l’académie, voir des matchs de nos jeunes, lui ou son staff… Après il a aussi eu beaucoup de travail avec l’enchaînement des matchs jusqu’à l’arrêt du championnat, mais une vraie relation constructive s’est créée. »

Solides et conquérants - AS Monaco

Oleg Petrov et l’Academie de l’ASM

« Pour être un club leader en formation, il faut avoir une vraie politique sportive et je sais que cela a toujours été l’une de ses priorités. Toute notre stratégie est issue d’une réflexion à laquelle il participe activement. Des moyens sont déployés, un haut niveau de compétences est employé pour les matérialiser, je pense que nous sommes sur la bonne voie. L’AS Monaco a toujours été leader dans la formation et va le rester. »