[News-Anciens] Bilan à mi-saison des ex-Titis en Allemagne

Publié le

Ils sont 13 ex-Titis à prendre part aux différents championnats Allemands pour cette saison 2020/2021. LTDPSG vous propose un bilan à mi-saison, réalisé par « Coach Nyto » (Président-Fondateur de l’Association). Ne sont pas comptabilisées les apparitions en coupes d’Europe ou en coupes nationales.

(Légende : J = Joués, T = Titulaire, R = Entré en jeu, B = But, CJ = Carton jaune, CR = Carton rouge)

Bundesliga

Moussa Diaby (Bayer Leverkusen) : 16 joués (16T+2B+3CJ) – Moussa est l’une voire « la » révélation cette saison en Bundesliga. Un véritable poison pour les défenses adverses ! Sa vivacité puis sa vitesse de pointe balle au pied font de lui un joueur régulièrement décisif offensivement. Sa technique lui permet de conclure les actions (à l’image de ses 3 buts inscrits en 6 matches d’Europa League), mais bien souvent d’offrir des passes décisives (6) pour ses coéquipiers comme l’allemand Patrik Schick et l’argentin Lucas Alario. Il ne serait pas étonnant de le voir intégrer le groupe France A après l’Euro… On parie ?

Christopher Nkunku (RB Leipzig) : 10T (6T+4R+2B+2CJ) – Alors qu’il était un titulaire en puissance la saison passée, il est davantage utilisé dans la rotation d’effectif cette année. Il reste toutefois une valeur sûre, comme en témoigne ses bonnes prestations en C1, avec notamment un but inscrit lors de la victoire (2-1) face au PSG en novembre dernier. « Christo » a trouvé le bon club pour s’épanouir au plus haut niveau. Une belle réussite !

Kingsley Coman (Bayern Munich) : 11T (9T+2R+2B+1CJ) – Passeur, buteur, dynamiteur…Très bon début de saison de la part du double Titi d’or (2012 & 2013) qui revient en très grande forme, après une période tronquée par les blessures. On peut également ajouter ses 4 matches et surtout 3 buts inscrits en Ligue des Champions ayant permis au Bayrn de passer la phase de poule sans encombre. Ribéry et Robben partis, Kingsley est dorénavant un joueur majeur du club Allemand. Un choix payant depuis août 2015.

Tanguy Nianzou Kouassi (Bayern Munich) : 1 joué (1R) – Une entrée en jeu face à Stuttgart fin novembre et puis c’est tout pour le Titi d’Or 2019. Arrivé blessé l’été dernier, il s’est fait une déchirure musculaire à la cuisse droite à l’entraînement en décembre. Non inscrit sur la liste de joueurs pour la Ligue des Champions, il tentera de se frayer un chemin au milieu des Boateng, Süle, Hernandez, Pavard et consorts dans l’axe défensif…Pas une mince affaire ! Un prêt serait très certainement l’idéal.

Dan-Axel Zagadou (Borussia Dortmund) : 6 joués (2T+4R) – Blessé au genou du mois d’août jusqu’à début décembre, le longiligne défenseur axial a réintégré le groupe pro dans la foulée. Ceci expliquant son faible temps de jeu… 2021 doit être l’année du renouveau ! Il possède largement le potentiel pour retrouver une place de titulaire régulier. Arrivé en 2017, il a à ce jour disputé 68 matches à 21 ans avec le Borussia. Mention très bien.

Tanguy Coulibaly (VFB Stuttgart) : 15 joués (8T+7R+2B) – A seulement 19 ans, Tanguy surprend de match en match. Buteur contre le Borussia Dortmund et le Bayern Munich, il est l’une des plus belles révélations en Bundesliga. Vice-champion de D2 la saison passée, il n’avait pris part qu’à deux matches ! Rien ne prédisait qu’il s’impose en tant que titulaire, et pourtant il l’a fait ! Ce n’est que le début. Chapeau.

Mattéo Guendouzi (Hertha Berlin) : 11 joués (10T+1R+2B+3CJ) – Prêté par Arsenal, Mattéo est venu en Allemagne pour reprendre du plaisir avec du temps de jeu conséquent. C’est le cas ! Mattéo est le type de joueur indispensable à la récupération mais aussi à l’avant dernière passe pour conclure les actions. Il s’est rapidement adapté à ce nouveau pays, mais également à sa nouvelle équipe. Joueur engagé, il se montre généreux dans l’effort à chaque apparition. Si Mikel Arteta ne dure pas à Arsenal, il ne serait pas étonnant de le revoir titulaire chez les Gunners la saison prochaine…

Mamadou Doucouré (Borussia MG) : Aucune apparition – Après avoir fait ses débuts professionnels en mai 2020, Mamadou espérait pouvoir enfin jouer régulièrement… Malheureusement, ses très et trop longues blessures du passé lui empêchent de retrouver sa plénitude sur le plan physique. Un prêt serait peut-être préférable, pour éviter de tomber dans les oubliettes… Ce bon p’tit mec mérite vraiment de réussir au plus haut niveau, à condition que le physique suive…C’est tout ce qu’on lui souhaite !

Ishak Belfodil (Hoffenheim) : 11 joués (6T+5R) – Son faible temps de jeu (touché par le coronavirus) ne reflète en rien son véritable talent… Depuis mi-décembre, ce pur technicien a retrouvé une place de titulaire. Hoffenheim en aura bien besoin dans son opération maintien ! Avant de partir sous d’autres cieux ?

Amine Harit (Schalke 04) : 10 joués (8T+2R+1B+2CJ) – Attention phénomène ! A seulement 23 ans, l’international marocain compte déjà 84 apparitions en Bundesliga avec Schalke 04. Passeur décisif à 4 reprises, il distille des caviars à tout va. Son principal fait d’arme date d’il y a une semaine face à Hoffenheim : un but et trois passes décisives ! Il possède assurément le potentiel pour aller voir plus haut, bien qu’il ait prolongé son contrat jusqu’en 2024.

D2

Abdourahmane Barry (Greuther Furth) : 4 joués (3T+1R) – Après un apprentissage en demi-teinte du côté de Liefering (D1/Aut), l’ex-Titi (20 ans) tente de faire décoller sa carrière en D2 Allemande. Titulaire fin 2020, il pourrait véritablement engranger du temps de jeu cette année. Doté d’un profil à la Tanguy Nianzou Kouassi, « Abdou » a le potentiel pour viser plus haut.

D5

Jean-Yves M’voto (VFR Wormatia Worms) : Après 8 années passées en Angleterre, puis être passé par la Pologne (D2), l’Ecosse (D2) puis la Norvège (D4), le colosse d’1m94 a posé ses valises en Allemagne l’été dernier, histoire d’entretenir le plaisir de jouer. Avant l’arrêt des compétitions, son équipe occupait la tête de son championnat.

D6

Piakai Henkel (FC Rheingold Lichtenau) : L’américain s’est installé en Allemagne depuis juillet 2015. Après une tentative à Amiens puis au Japon à son départ du PSG, il n’a jamais réussi à atteindre le haut niveau. Nous voulons toutefois lui montrer que l’on ne l’oublie pas… Titi Forever !

Lire aussi >

[News-Anciens] Bilan à mi-saison des ex-Titis de Belgique

[News-Anciens] Bilan à mi-saison des ex-Titis en Espagne

[News-Anciens] Bilan à mi-saison des ex-Titis en Angleterre