[News-Anciens] Bon Anniversaire à Gaël Hiroux

Publié le

L’Asociation des Titis du PSG souhaite un joyaux anniversaire à Gaël Hiroux.

Né à Versailles, c’est en provenance du club de Trappes puis de l’INF Clairefontaine que Gaël Hiroux rejoint le centre de formation du PSG en 1997. Il y marque but sur but, au point d’être sélectionné en équipe de France U15, U17 puis Espoirs par la suite.

Finaliste de la coupe Gambardella en 1998, la carrière professionnelle du jeune attaquant, pouvant évoluer aussi comme milieu offensif, ne commence que lors de son prêt au FC Martigues (D2) en janvier 2000 pour un an et demi, après quelques apparitions dans le groupe parisien.

Résultat de recherche d'images pour "gael hiroux"

Dans le sud de la France, Hiroux s’impose rapidement. Remplaçant pour sa première apparition face à Wasquehal, il convainc suffisamment son entraîneur Christian Caminiti pour débuter en pointe la rencontre suivante : il ne quitte ensuite plus le onze de départ de sa formation. Lors de cette demi-saison martégale, il marque deux buts, à chaque fois synonyme de victoire 1-0, au FC Gueugnon et contre le Nîmes Olympique.

En 2001, c’est donc au terme d’une première expérience satisfaisante qu’il regagne Paris. L’entraîneur Luis Fernandez a besoin de joueurs opérationnels pour la Coupe Intertoto dès fin juin. En effet entre Laurent Robert (instance de transfert), Alex (pas encore rejoint Paris), Ronaldinho (reprise), Laurent Leroy (blessé) et Nicolas Anelka (congés), Fernandez n’a plus d’autres attaquants à sa disposition.

Fernandez intègre donc directement Hiroux dans son groupe pour la double confrontation face aux Finlandais du FC Jazz Pori. Au match aller, Hiroux joue dix minutes en remplaçant Aloisio ; au retour, il joue toute la deuxième période et marque le quatrième but de son équipe. Gaël Hiroux rentre également deux fois en cours de jeu lors de la double confrontation face au Tavria Simferopol, club ukrainien, et fête même sa première titularisation en Belgique, contre La Gantoise. Le championnat reprend, et Hiroux continue à rendre service : pour la première journée, il supplée Robert pour les vingt dernières minutes de la rencontre face au Lille OSC. Quelques jours plus tard, il marque son seul but au Parc des Princes en clôturant le festival du match retour contre La Gantoise, Hiroux marque le septième but du PSG face aux Belges.

Malheureusement pour lui, le mois d’août voit les titulaires prévus revenir, et Hiroux doit céder sa place dans le groupe peu à peu. Il est donc convenu qu’il reparte s’aguerrir en prêt, et Hiroux fait à nouveau le chemin vers le FC Martigues, avec Selim Benachour. Titulaire pour ses trois premières rencontres, Hiroux perd assez vite sa place. Arrivé fin décembre, il joue au total douze rencontres dont cinq en tant que titulaire.

Souhaitant jouer davantage, celui qui se décrit alors comme vif, percutant et aimant évoluer en profondeur met fin à son contrat de prêt pour en signer un autre avec le RFC Liège, en D2 belge. En juin 2002, il retourne à Paris, mais Luis Fernandez ne compte plus sur lui.

Résultat de recherche d'images pour "gael hiroux martigues"

Hiroux s’engage alors à l’ES Wasquehal, en Ligue 2, pour un transfert définitif. Hiroux alterne dans le Nord les titularisations et les périodes sur le banc. Sur toute la saison, il participe à 19 rencontres, dont douze en tant que titulaire. Le tout pour un seul petit but contre le SM Caen.

En fin de saison, il n’est pas retenu par son club, et Hiroux ne trouve pas de point de chute chez les professionnels. Il commence alors à écumer les clubs amateurs de la région parisienne, jouant d’abord six mois au Red Star 93 en DH (ci-dessous), six mois à Pontivy (CFA) en Bretagne, deux ans à l’AS Poissy (CFA), et enfin un an à Issy-les-Moulineaux en CFA 2.

Après une dernière pige à l’AC Boulogne-Billancourt en DSR en 2008, Gaël Hiroux stoppe sa carrière et se lance dans le commerce inter-entreprises de composants et d’équipements électroniques et de télécommunication. Il monte ensuite sa société de vente en ligne et par correspondance, Affairenetshop. Après avoir vécu à Trappes, puis à Toulouse entre 2013 et 2018, il s’est installé l’an dernier vers Rouen.