[News-Anciens] Jordan Pierre-Charles (AS Lyon Duchère/N1) : « Mon rêve est de jouer en L1 ! »

Publié le

Direction le Rhône pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Jordan Pierre-Charles (26 ans) qui évolue à l’AS Lyon Duchère (N1) depuis juillet 2019.

Le latéral gauche préformé au PSG revient en exclusivité pour LTDPSG sur ses années passées sous le maillot Rouge & Bleu (2006 à 2009), mais également sur son excellente saison qui aurait pu déboucher sur une accession en L2…

Confinement du au Covid-19

« Ce fut un mal pour un bien à mon niveau. Cette situation m’a permis de prendre beaucoup de recul sur la vie de tous les jours. Je me dis que j’ai une chance de faire ce métier, et que je dois me donner à fond tous les jours car tout peut aller très vite, dans un sens comme dans l’autre. J’aborde donc mon métier autrement. Ces trois mois ont surtout été compliqués par le fait de ne plus voir mes coéquipiers. De plus, je me suis blessé à la main, je n’ai donc repris le sport il n’y a seulement que deux semaines. J’en profite pour saluer mon kiné Jean-Pierre Tombeur, qui m’a permis de bien bosser. »

Jordan Pierre-Charles est duchérois !

Sa saison sur le plan individuel

« Forcément une année particulière avec le Coronavirus, mais sans cela j’ai tout de même réalisé une bonne saison. Le coach Laurent Roussey m’a vraiment fait confiance. J’ai disputé 21 matches en N1, marqué 3 buts et réalisé 3 passes décisives. J’adore la ville de Lyon également, je suis donc comblé ! Même si mon bilan individuel est bon, je sais que je peux encore faire beaucoup mieux. »

Sa saison sur le plan collectif

« L’AS Lyon-Duchère progresse d’année en année. Avant le virus, nous étions classés 8e à seulement 6 points du 3e. Il restait 9 matches à disputer, tout était donc possible. Avant la trêve hivernale, nous avions toujours été sur le podium. En février, nous avons perdu 3 matches qui nous ont fait descendre au classement. L’équipe est armée pour jouer la montée en L2 d’ici un ou deux ans. »

L'ACA sans Pierre-Charles | Corse Matin

Ses ambitions

« En toute modestie, je sais que j’ai les capacités de pouvoir jouer un jour en L1. C’est mon objectif, mon rêve ! Je vais montrer à beaucoup de personnes qu’elles se sont trompées à mon égard. Il me faudra une part de chance, d’être là au bon moment, vu par la bonne personne… Pour cela, il faut beaucoup travailler et faire des sacrifices. Un exemple me vient à l’esprit, celui de Jordan Lefort qui jouait à Amiens avec moi. Au CFA d’Amiens, personne n’aurait mis un euro sur lui ! Et pourtant, c’est celui qui s’en sort le mieux aujourd’hui. Il est monté crescendo du CFA2 au N1, puis de la L2 à la L1. Dorénavant, il joue aux Young Boys de Berne en D1 Suisse. Une belle réussite pour celui qui a été le plus sérieux d’entre nous tous. Quand on voulait aller en ville, lui disait ne pas venir pour faire son travail. Certes, il faut un minimum de talent c’est certain, mais c’est une trajectoire comme celle-ci qui me rappelle quelle attitude adopter pour atteindre mes objectifs. »

Son après PSG

« J’ai quitté le PSG à l’issue de ma dernière année au centre de préformation en 2009. J’en rigole aujourd’hui, mais tout cela est du à une connerie au collège… Le club n’a pas souhaité me conserver, j’ai signé à l’Entente SSG avant d’intégrer le centre de Formation d’Amiens. J’y ai fait mes débuts professionnels en N1. J’ai ensuite joué à Colmar (N1), Ajaccio (L2), Valenciennes (L2), Bourg-Peronnas (L2/N1) et actuellement à Lyon-Duchère (N1). »

Football | La dernière chance ?

Ses meilleurs moments au PSG

« Ce qui me vient immédiatement à l’esprit, ce sont tous les tournois disputés à l’étranger avec l’Association PSG. Nous allions à l’étranger pour affronter le FC Barcelone, le Real Madrid, Boca Juniors ! Quand tu es gamin, c’est complètement dingue à vivre ! Mes années au centre de préformation m’ont permis de mieux aborder celles vécues par la suite au centre de formation d’Amiens. Le fait d’être séparé de mes parents si jeune m’a rendu plus fort, j’étais déjà en avance par rapport à d’autres qui n’avaient pas connu cela. »

Son coéquipier le plus exemplaire

« Youssouf Sabaly ! Mon frère depuis le PSG ! Nous étions dans la même chambre pendant les deux années au centre de préformation. Malgré des galères, il a toujours su relever la tête sans rien dire. Il mérite totalement d’être là où il est. Je suis persuadé que le meilleur est même à venir ! »

Football | Enfin une deuxième victoire pour le FBBP01

Son avis sur le PSG actuel

« Je suis un supporter du PSG pour la vie ! Ca reste mon club ! Il m’a permis de découvrir le « monde pro ». Même à la préformation, tout y était organisé comme pour l’équipe professionnel. Je ne peux pas oublier tout ça. Le club se structure de plus en plus, même s’il y a encore quelques manques on sent qu’ils peuvent remporter la C1 d’ici un ou deux ans, voire dès cet été qui sait ? Il faut bien se dire que ce projet est tout neuf, donc patience ! »

La place des jeunes au PSG

« Etant donné qu’il n’y a que des très grands joueurs dans l’effectif pro, c’est très compliqué pour les Titis de se faire une place. Quand je vois Kouassi quitter le club, avec le potentiel qu’il a… Il aurait sa place dans toutes les autres équipes de L1 ! Si j’étais à sa place, j’aurais également accepté la proposition du Bayern Munich. Pourtant le PSG est mon club de coeur. Je suis même un fervent supporter des jeunes du club, mais il faut bien avouer qu’il n’y a pas de place pour eux. L’effectif est trop fort. Si on demande aux supporters avec qui doit-on jouer pour remporter la C1, ils vont tous préférer voir un joueur d’expérience qu’un jeune issu du centre de formation. Malgré qu’avec de la confiance, ça pourrait peut-être le faire ! »

Football | Les SR Colmar en chantier

Ses conseils pour les Titis actuels

« Ayez conscience que vous avez une chance de fou de jouer pour le PSG ! Donnez vous les moyens d’atteindre vos objectifs. Il ne faut pas s’occuper de ce qui se passe à gauche ou à droite. Il faut toujours donner le maximum, afin de ne rien regretter. »

Son mot de la fin

« Je passe le bonjour à tous les Titis de ma promotion. Je remercie LTDPSG de nous suivre depuis tant d’années et de continuer à nous mettre un peu dans la lumière. Un grand merci de prendre du temps pour nous les anciens et pour tous ceux qui aiment les jeunes du PSG. Quant aux jeunes du club, croyez vraiment fort en vous, ne vous arrêtez pas de bosser, même si un échec se présente il faut toujours se battre ! »