[News-Anciens] Lorenzo Callegari (US Avranches/N1) : « Je ne suis pas fini, j’ai confiance en moi ! »

Publié le

Direction la Normandie pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Lorenzo Callegari (22 ans) qui évolue à Avranches (N1) depuis août 2019.

Le milieu de terrain né à Meudon (92) revient en exclusivité pour LTDPSG sur les raisons de son départ du PSG, mais également sur ses bons moments vécus en Rouge & Bleu.

Confinement dû au COVID-19

« Je suis à Clamart auprès des miens. On tue le temps comme on peut. Je fais du sport tous les jours, même sans machine. Je suis le programme du club pour me maintenir en forme. Je cours, je fais du vélo et je me renforce musculairement. Il faut bien avouer que cela commence à devenir un peu long. Le plus dur est de ne pas savoir quand on pourra reprendre le football. Nous sommes dépendants du gouvernement. Nous avons un groupe sur Whatsapp avec mes coéquipiers, sur lequel on se tient au courant de l’avancée des choses. C’est frustrant d’être dans la totale inconnue. »

Son départ du PSG

« La raison est simple : il était déjà très compliqué de se faire une place au sein du groupe pro et de très bons joueurs ont également été recrutés. Il était très difficile pour un jeune formé au club d’intégrer durablement l’effectif professionnel. Je n’aime pas juger mon jeu, seul mon père qui me suit depuis toujours ou bien LTDPSG qui a toujours été à mes côtés peuvent donner un avis un objectif. Le PSG n’a pas cherché à me retenir, j’ai donc décidé de prendre mon envol. « 

PÉPITE : Lorenzo Callegari pose ses conditions pour son départ du ...

Ses débuts en pro au PSG

« Ca m’est tombé dessus un peu par hasard si je peux dire ainsi. Tout s’est bien passé pour moi lors de la préparation de la saison 2016/2017. J’ai réalisé de bonnes prestations lors de l’International Champions Cup, suite à cela Unaï Emery m’a conservé dans son groupe d’entraînement. J’ai bossé dur pour ne pas que cela s’arrête comme ça. Même si j’étais avec les pros, j’ai tout fait pour garder les pieds sur terre. Je me suis montré patient car je pensais réellement avoir une carte à jouer. Mais finalement, je n’ai jamais eu le temps de jeu souhaité. (ndlr : seulement 3′ en L1 30/11/16 contre Angers au Parc des Princes). Et puis un jour, tous les jeunes du groupe pro ont été invités à retourner avec l’équipe réserve. Nous avons tous été surpris de cette décision. Nous n’avons eu aucune explication. »

Son premier entraînement en pro

« J’ai beaucoup appris au contact des grands joueurs. Lors de mon tout premier entraînement, j’étais complètement perdu ! Ca allait à 10 000 à l’heure ! Là tu prends conscience que c’est le niveau au-dessus, que c’est le top du top. Ce qui est le plus impressionnant, c’est le jeu sans ballon, la vitesse de prise d’informations. Quand j’ai intégré le groupe, je n’ai pas cherché à me faire remarquer. J’avais une attitude de respect, c’est d’ailleurs primordial car on n’a encore rien prouvé. J’ai observé tous les joueurs, car personne n’avait rien à envier à quiconque. »

Mercato | Mercato - PSG : Une piste en moins pour Callegari ? La ...

Sa comparaison avec Verratti

« Ca m’est effectivement revenu aux oreilles. Ca ne m’a pas fait perdre les pédales. Au final ce qui compte c’est le terrain. Je n’ai joué qu’un bout de match en L1, je devais encore travailler davantage. Les compliments font toujours plaisir, mais ce n’était pas une fin en soi. Surtout pas un accomplissement…Marco Verratti est l’un des joueurs que je préfère. Si je m’étais dit que j’avais son niveau, je serais tombé de très haut ! »

Sa signature au Genoa

« Le Genoa m’a proposé un projet très intéressant sur quatre ans. De plus, je parlais la langue. Comme le PSG ne me retenait pas, j’ai tenté ma chance là-bas. Les deux premières semaines de préparation, nous n’avons fait que de la course sans ballon. Un vrai changement par rapport à la France ! A l’issue de la préparation je me suis blessé. Là ce fut le début des ennuis…A seulement dix jours du mercato, le staff m’a appelé pour me dire qu’il souhaitait me prêter. J’ai été totalement surpris par ce choix ! Qu’est-ce-que je vais faire ? »

Mercato-Anciens] Lorenzo Callegari signe deux ans à l'US Avranches ...

Son prêt à Ternana

« Finalement, je pose mes valises à Ternana en serie C. Au début, tout se passait bien, puis on a enchaîné une quinzaine de matches sans victoire. Nous avons changé trois fois d’entraîneur. Ce ne fut pas facile à vivre. Heureusement, l’une de mes soeurs étaient venus habiter avec moi. Elle a d’ailleurs trouvé un travail sur place dans le stylisme. D’ailleurs elle y vit toujours. Malgré les aléas, nous avons maintenu l’équipe. »

Son retour au Genoa

« A mon retour de vacances, je n’avais toujours pas reçu le moindre message pour la date de reprise des entraînements. J’ai donc contacté un de mes coéquipiers qui m’a affirmé avoir été averti de la date. J’ai donc appelé le directeur sportif car je trouvais cela très bizarre. Et ce doute était justifié, car le club ne souhaitait pas que l’on continue ensemble. Pourtant j’avais signé un contrat de 4 ans ! Le staff m’a à peine vu jouer lors de mon prêt…Bref, j’ai résilié mon contrat. Il m’a fallu trouver une solution, surtout que le mercato était déjà bien avancé. Il était hors de question pour moi de connaître une année blanche. « 

National - US Avranches-Lyon Duchère AS (2-1) en images - FFF

Sa venue à Avranches

« Mon ancien coéquipier du PSG, Hicham M’Laab, m’a contacté pour m’avertir que le club d’Avranches où il jouait depuis un an était à la recherche d’un milieu de terrain. J’ai donc contacté le coach avec qui le contact s’est très bien passé. J’ai signé un contrat fédéral d’un année, plus une autre en option. Je suis venu en Normandie pour faire les choses bien. Je n’ai plus la protection d’un grand club. Je sais le risque que je prends, j’en ai conscience. J’ai eu des discussions avec le FC Sochaux, mais le club a été rattrapé par la DNCG. Avec Avranches, on réalise une belle saison. Beaucoup de monde ne nous voyait pas à ce niveau. Nous avons d’ailleurs atteint le record de points obtenus par le club en N1. Nous avons un très bon collectif avec pas mal d’ex-Titis du PSG. Ca fait plaisir de les retrouver pour vivre une nouvelle aventure ensemble. A titre personnel, j’ai eu du temps de jeu (ndlr : 17 apparitions) même si pendant une période j’étais plus dans la rotation de l’effectif. Nous avons quelque chose à faire dans ce championnat, tout va dépendre de l’évolution de la situation d’ici la fin de la saison… »

Ses ambitions à 22 ans

« J’ai fait le choix de faire un pas en arrière, mais pour en faire un plus grand vers l’avant par la suite. Je n’ai que 22 ans, rien n’est fini. Mes ambitions sont les mêmes que lorsque j’étais au PSG. Je veux jouer au plus haut niveau. Rien n’est donné, c’est à moi de me donner les moyens d’y arriver. J’ai confiance en moi, ce qui ne m’empêche pas de rester humble. »

Son mot de la fin

« Un grand merci à LTDPSG pour cette interview, toujours un réel plaisir. L’Association des Titis est la seule à suivre quotidiennement les jeunes et anciens du centre de Formation. Tout simplement un grand bravo, on se sent véritablement soutenu. »

Lorenzo Callegari - Lorenzo Callegari Photos - International ...