[News-Anciens] Lucas Maronnier (EA Guingamp/N2) : « Quand on vient du PSG, on est très attendu ! »

Publié le

Direction la Bretagne pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Lucas Maronnier (20 ans) qui évolue à l’EA Guingamp (N2) depuis juillet 2018.

Le défenseur latéral droit né à Meaux (77) revient en exclusivité pour LTDPSG sur ses 5 années vécues en Rouge & Bleu, mais également sur son adaptation des plus réussies à l’EAG.

Confinement dû au COVID-19

« Je suis revenu chez ma famille. Le bon côté des choses est que cette coupure permet de profiter des miens, surtout que je suis à nouveau devenu grand-frère. J’aide également mon père dans les travaux de sa nouvelle maison. En plus de suivre le programme du club, je joue à la console ou bien à des jeux de société. Je fais également du jardinage. Je suis un peu sceptique quant à la reprise du championnat. En effet, il nous reste neuf matches à disputer, ça me paraît compliqué d’ici fin juin…A moins de jouer tous les trois jours ! Le footing étant dorénavant entre 10h et 19h, je cours très tôt ou le soir. Il faut bien avour que le foot me manque, ça devient long.»

Son départ du PSG

« J’ai quitté le club, il y a maintenant deux ans. Je m’y attendais. Le staff du CFA était en plein changement et je n’avais pas beaucoup joué de la saison dû à des petites blessures. Le club n’a donc pas souhaité renouvelé mon contrat. Je n’en veux absolument pas au club, car j’y ai vécu cinq années fabuleuses. Très certainement les meilleures de ma vie à ce jour ! Mes coéquipiers avec qui je vivais 24 heures sur 24 sont dorénavant comme des frères. Je ne dis pas que c’était simple de partir du club car j’étais tout de même très attaché à toutes les personnes. De plus, il m’a fallu trouver un nouveau challenge, je n’avais aucune certitude… »

برچسب #maronnier در توییتر

Sa signature à l’EAG

« Mon coach Hervé Guégan m’a permis de réaliser un test avec l’EA Guingamp. C’était en mai 2018, juste après une sévère défaite subie face au Havre AC en U19. Le trajet en train vers la Bretagne fut long ! (rires) Le club m’a hébergé dans son centre de Formation. J’y ai passé une semaine lors de laquelle j’ai participé à des entraînements classiques. A mon retour à Paris, l’EAG m’a contacté pour m’inviter à disputer un match amical avec que des joueurs en test. J’y suis donc retourné. J’ai fait partie de l’équipe qui a remporté le match (3-0). J’ai marqué un but, délivré une passe décisive et j’étais acteur sur le troisième but. Dès l’issue du match, le responsable du recrutement Marc Rivoallan a fait part à mon père de sa volonté de m’engager. J’ai demandé à signer pour deux ans, par sécurité, car c’était la première fois que je jouais ailleurs qu’au PSG. »

Son bilan personnel

« Lors de ma première année, j’ai fait une saison quasi complète en U19 Nationaux. J’allais m’entraîner de temps en temps avec la réserve. Cette année, j’ai intégré la réserve. Au début je n’ai pas joué, j’étais victime des descentes des joueurs du groupe pro. Guingamp a cette politique de donner du temps de jeu aux pros qui ne sont pas retenus en équipe fanion. Malgré cela, je me suis battu pour faire face à la concurrence. Le 14 septembre, j’ai joué mon premier match en N2. C’était contre le FC Mantois. Nous avons gagné (2-1). Ca s’est très bien passé, j’ai enchaîné 6 matches consécutifs en tant que titulaire. Malheureusement, j’ai subi quelques petits pépins physiques fin 2019. J’ai dû de nouveau gagner ma place ce que j’ai réussi à faire. J’ai disputé 4 matches avant l’arrivée du virus. C’est un peu frustrant car j’étais sur pente ascendante. Pour l’instant, je n’ai pas d’écho sur mon avenir. On en discutera au moment voulu. Je m’entretiens sérieusement, j’y crois ! »

https://www.letelegramme.fr/images/2020/01/20/lucas-maronnier-est-un-des-acteurs-de-la-victoire-de-la_5015637_676x542p.jpg?v=1

Les secousses à l’EAG

« La descente du club en L2 n’a pas été évidente à vivre pour l’ensemble du club. Plusieurs coachs se sont succédé. Au niveau sportif, nous n’avons pas tellement été impactés car le nouveau staff possède la même philosophie de jeu que le précédent. Par contre, il est vrai que lorsqu’on allait voir les pros au Roudourou, c’était très compliqué pour eux. Avec la réserve, nous avons eu du mal au début de saison, puis nous avons repris le dessus cet hiver en enchaînant des victoires. »

Les différences entre le PSG et l’EAG

« Les entraînements se ressemblent d’un club à l’autre. Ca reste du football ! Par contre, j’ai vite remarqué que l’EAG était un club très familial, où les gens sont proches les uns des autres. On m’a très vite intégré, y compris les salariés du centre de Formation. En général, je m’intègre bien partout. Par contre, la réelle différence réside sur le plan du jeu. Au PSG, on gagnait tout le temps et nous avions souvent le ballon. Là, c’est différent. On essaye de conserver le ballon, mais il faut être sincère, le niveau technique est inférieur à celui du PSG. Bon nombre de mes ex-coéquipiers du PSG jouent en L1… »

Son étiquette « made in PSG »

« Ca, c’est une réalité ! On se sent plus observé, on compte vraiment sur nous. On n’hésite pas à nous le dire d’ailleurs. Un joueur formé au PSG doit apporter un plus, c’est indéniable. Quand tu viens du PSG, tu viens forcément avec le niveau souhaité. On ne doit pas être formé au PSG pour rien. »

Ses meilleurs moments au PSG

« Il y en a un qui me vient directement à l’esprit, c’est « Le » moment…Notre titre de champion de France U17. C’est ce qu’il y a de plus beau. La récompense pour tout le travail fourni avec la promotion 2000 et quelques joueurs nés en 2001. C’est ma meilleure saison de footballeur. Je n’oublierais jamais tout les tournois internationaux, notamment la Al Kass Cup au Qatar. Nous avons pu jouer contre le FC Barcelone, le Real Madrid, Manchester Utd. Inoubliable pour n’importe quel jeune footballeur. »

Actualité - INTERVIEW LUCAS MARONNIER - club Football US FOOTBALL ...

Ses moins bons moments au PSG

« J’en n’ai pas particulièrement. Mon expérience vécue au PSG n’est que positive. Je n’ai également aucun regret. J’avais plusieurs choix avant de rejoindre le PSG, mais y jouer était mon rêve ! Le PSG a toujours été mon club de coeur. Pourquoi ne pas y revenir un jour, si tout se passe bien ça serait le top ! »

Ses ambitions à 20 ans

« Mon but est d’atteindre le plus haut niveau possible. Je travaille dur tous les jours pour me donner les moyens d’y arriver. Ca serait une belle récompense pour toutes ces années de formation. »

Son mot de la fin

« Un grand merci à LTDPSG pour la prise de nouvelles et surtout le soutien depuis toujours. J’en profite pour faire part des mes encouragements aux Titis actuels du PSG. Croyez toujours en vous, même dans les moments difficiles, continuez de travailler, ça payera un jour ! »

L’image contient peut-être : 2 personnes