[News-Anciens] N1 : Fahd El Khoumisti a reçu son trophée de MVP du mois d’août

Publié le

Le 3 septembre, après cinq journées de National, l’US Concarneau est invaincu et leader du championnat. Le grand artisan de ce début de saison réussie : l’attaquant Fahd El Khoumisti (28 ans). Auteur de trois buts, dont celui qui offre la victoire aux Concarnois à la 82e minute contre Annecy (2-1), son influence sur le jeu de son équipe saute aux yeux. Une entame tonitruante, dans la lignée de ce qu’il a produit en fin de dernière, qui lui vaut d’être élu joueur du mois d’août de National, avec 45,75 % des suffrages.

Un long parcours amateur

Coïncidence, El Khoumisti n’a reçu son trophée que ce lundi 20 septembre, en amont de la rencontre contre une autre équipe de l’Ouest, l’US Avranches. Un symbole pour celui qui avant de faire les beaux jours de Concarneau, a écumé les clubs amateurs de la région. Il connaîtra la DH et la CFA2 en débutant par la Sarthe avec l’US Mamers, le club de sa ville de naissance. Puis il rejoindrait le SO Maine et la Suze, avant de rallier le Thouars Foot 79 et l’Olympique de Saumur. C’est finalement en Vendée, à Fontenay-le-Comte qu’il explose réellement et se fait repérer. A 23 ans, il inscrit 14 buts dans la saison et attire l’œil du PSG.

Du PSG à Concarneau

Recruté par les scouts parisiens, il rejoint l’équipe B en National 2. Avec 13 buts en huit mois, El Khoumisti gagne le surnom de « Cavani de la réserve ». Une comparaison qui, toutes proportions gardées, correspond à son jeu et son état d’esprit sur le terrain : « Je suis un attaquant qui aime bien défendre. Ensuite, j’aime beaucoup décrocher de mon poste et récupérer le ballon un peu plus haut sur le terrain. », explique-t-il à FootAmateur. Après ce passage chez les jeunes à Paris, El Khoumisti décide de signer en professionnel à Orléans. Un club qu’il quitte en janvier 2021, faute de temps de jeu, pour rallier Concarneau. En Bretagne il retrouve sa place de titulaire et s’affirme comme une des pièces maîtresses de l’effectif. Désormais indispensable, cette récompense vient couronner un parcours difficile, forgé sur les terrains de l’Ouest. Et son histoire avec la côte Atlantique est encore loin d’être terminée.