[News-Anciens] Nathan Epaillard (Racing Besançon/N3) : « Paris m’a transmis un mental de conquérant ! »

Publié le

Comme chaque semaine, PSG.FR & LTDPSG retrouvent un ancien joueur passé par le centre de Formation du Paris Saint-Germain. Direction le Doubs, et plus précisément à Besançon, pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Nathan Epaillard, qui revient sur son actualité et sur ses années parisiennes.

Nathan, tout d’abord félicitations pour la montée de ton équipe en National 2. C’est une grande satisfaction ?

« C’est effectivement une immense satisfaction, tant individuelle que collective. Après avoir évolué à Vannes (4 matches en N2), j’étais désireux de retrouver un challenge ambitieux. Le Racing Besançon (N3) m’a convaincu de le rejoindre pour l’aider à retrouver sa gloire d’antan. En effet, ce club a évolué en 2e division pendant de nombreuses saisons par le passé. Cette accession en N2 est une première étape. Pourtant, tout avait mal commencé pour moi, puisque je me suis fait une grosse entorse lors de la préparation d’avant-saison, ce qui m’a écarté des terrains durant les sept premières journées de championnat. A mon retour, je me suis vite fondu dans le collectif et j’ai pu réaliser de bons matches. Je suis content car j’ai pu acquérir du temps de jeu (16 apparitions) après deux années quasi blanches. Nous avons validé notre montée lors de l’avant-dernière journée, ce qui nous a permis de savourer ce titre lors du dernier match. Remporter ce championnat devant la réserve du FC Sochaux et le FC Gueugnon n’était pas gagné d’avance ! Je suis également très content pour nos dirigeants ainsi que tous nos supporters. »

Cette belle performance peut-elle te permettre de revoir tes ambitions à la hausse ?

« Bien évidemment, j’aspire à retrouver le monde professionnel. Mais depuis mon départ du Paris Saint-Germain, je vois le football différemment. Je ne me fais plus de fixation, je me prends moins la tête. Mon but premier est de pouvoir vivre de ma passion qu’est le football, tout simplement. Si de belles choses doivent venir, alors elles viendront. Si je dois aller jouer à l’étranger pour découvrir un autre football et une autre culture, alors j’irais ! Pour l’heure, je profite de ma bonne forme et je travaille tous les jours pour être au top sur la pelouse. »

Cela fait trois ans que tu as quitté Paris. Quels sont tes meilleurs souvenirs vécus en Rouge et Bleu ?

« Je ne garde que de bons souvenirs de mes années au Paris Saint-Germain. J’ai vécu tellement de moments incroyables ! Le titre de champion de France en U19 (en 2016) et notre superbe parcours en UEFA Youth League (finale en 2016) sont forcément les deux titres qui resteront gravés en moi à vie. Lors du Noël dernier, nous nous sommes tous retrouvés autour d’un bon repas. Nous nous sommes remémorés tous nos souvenirs vécus ensemble. Rien n’a changé, c’est comme si nous nous étions jamais quittés. C’est en partant du club que l’on se rend vraiment compte de ce que nous y avons vécu. Une fois à l’extérieur, je me suis aperçu qu’il n’y a pas mieux que Paris ! Je n’ai qu’une envie, c’est d’y revenir. Avec du recul, je me suis aperçu que je n’avais pas été assez acteur de ma formation. Je ne me rendais pas compte de l’importance du rôle des dirigeants ou bien des kinés. Quand on retombe dans le monde amateur, la chute est violente. Voilà pourquoi les Titis actuels doivent vivre pleinement leur formation pour ne pas avoir le moindre regret par la suite. »

Il te manque beaucoup ce maillot Rouge & Bleu ?

« Je l’ai porté pendant douze années aux quatre coins de la France, de l’Europe et même du monde. C’est une fierté d’avoir défendu les couleurs de Paris pour l’Yvelinois que je suis. Encore aujourd’hui, je le considère comme mon club de cœur. Une fois à l’extérieur, je me suis rendu compte à quel point il est respecté. On me pose souvent la question de savoir comment c’était de jouer pour le Paris Saint-Germain. J’ai même un de mes propres coéquipiers, qui a pourtant joué en L1 et en L2, qui  m’a questionné sur mes années au centre. On attend beaucoup de moi sur le terrain, tout particulièrement parce que je suis formé à Paris. Même si je n’ai pas joué au plus haut niveau avec Paris, les gens restent admiratifs de mon parcours, ce qui prouve que le club est vraiment aimé par beaucoup de passionnés de football. »

La plupart des tes coéquipiers de l’époque jouent dorénavant au plus haut niveau. N’est-ce pas trop difficile à accepter pour toi ?

« Il est certain que lorsque je vois à la télévision des joueurs comme Christopher Nkunku, Odsonne Edouard, Jonathan Ikoné, Fodé Ballo-Touré, pour ne citer qu’eux, je me dis que je devrais y être aussi. Je sais aussi pourquoi je n’y suis pas. C’est de ma propre responsabilité, j’aurais du travailler davantage. C’est aussi simple que cela. Il y a parfois des choses qu’on ne maîtrise pas non plus, comme les blessures. Il faut également ce petit brin de chance. C’est ainsi. Je suis très heureux pour tous mes potes, ils méritent d’y arriver. Gage à moi de tout faire pour les retrouver tout là-haut ! »

Ta formation au Paris Saint-Germain fut elle aboutie malgré tout ?

« J’en parlais ces derniers jours avec un ancien coéquipier du Centre de Formation qui ne joue plus au football. Nous étions tous les deux d’accord pour affirmer que notre apprentissage à Paris nous a permis d’être plus fort dans notre vie de tous les jours. Pour faire face à la pression du résultat, de la concurrence, des déplacements, mais aussi du rythme scolaire, nous étions seuls face à nous même. De ce fait, notre formation nous a tous rendus plus forts mentalement. Dès que j’ai connu des moments compliqués, j’ai su me relever car je l’avais déjà fait lorsque j’étais plus jeune. Cet état d’esprit de conquérant, je le dois à tous les éducateurs et aux professeurs qui m’ont accompagné durant plusieurs années. Rien que pour ça, merci Paris ! »

PROFIL :

Date de naissance : 31 juillet 1997
Lieu de naissance : Epône (Yvelines)
Poste : Milieu de terrain
Clubs successifs : Epône USBS (2003 à 2007) – Paris Saint-Germain (2007 à 2019) – Vannes OC (2020 à 2021) – Racing Besançon (depuis juillet 2021)

Palmarès avec les jeunes du Paris Saint-Germain : Champion de France U19 (2016) Finaliste de l’UEFA Youth League (2016)

Equipe de France : U16 (6 sél./2 buts)

Palmarès avec les Bleuets : Vainqueur de l’Aegen Cup (2013)

Powered by Live Score & Live Score App