[News-Anciens] Nicolas Rajsel (FK Qabala/D1-Aze) : « Impossible d’oublier les entraînements avec Ibrahimovic, Beckham et consorts !»

Publié le

Direction l’Azerbaïdjan pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Nicolas Rajsel (26 ans) qui évolue au FK Qabala (D1) depuis le 04 février 2020.

L’attaquant revient en exclusivité pour LTDPSG sur ses années passées sous le maillot du PSG (2005/2013), mais également sur son après PSG qui ne fut pas des plus simples.

Confinement du au COVID-19

« Ici en Azerbaïdjan le confinement a été difficile, pendant un mois il était interdit de sortir courir ou se promener, la seule permission de mettre le nez dehors c’était 2h chaque jour pour faire les courses ou en cas de besoin médical. L’envoi d’un sms était nécessaire pour obtenir l’autorisation. Aujourd’hui c’est plus calme, les règles sont moins strictes mais le virus est toujours bien là. Aujourd’hui je sors me promener un peu, histoire de faire le vide dans la tête et penser à autre chose, sinon je passe mes journées devant la télé ou pour prendre des nouvelles de mes proches et bien évidemment chaque jour la routine sportive pour essayer de garder au maximum la capacité physique qui était la mienne avant ce confinement. »

Sa saison sur le plan individuel

« Ma saison est un peu mitigée, j’ai démarré le championnat à Anderlecht avec le KV Ostende en Belgique (victoire 2-1), le coach était content de mon match surtout que je retrouvais un poste où je n’avais plus évolué depuis un long moment (attaquant de pointe) et puis la semaine d’après je me retrouve sur le banc et je ne retrouve plus jamais le terrain jusqu’à un match de coupe lors duquel je suis titulaire sur mon flanc gauche, je marque et je joue très bien mais après ça toujours pas de temps de jeu. Alors je me fais une raison et je décide d’étudier des pistes pour partir en janvier. Finalement je résilie à Ostende et signe à Qabala en Azerbaïdjan début février. Je reste sur 4 buts et une passe décisive sur mes 4 premiers matchs depuis mon arrivée. Malheureusement ce virus est venu tout stopper. Le meilleur reste à venir. »

Sa saison sur le plan collectif

« Je suis arrivé dans une équipe qui se bat contre la relégation, c’est un club qui a connu l’Europa League il y a quelques années et qui aujourd’hui a plus de mal et moins de moyens. Mais il y a une bonne ambiance dans le groupe et quelques jeunes joueurs ont des qualités pour espérer aller voir plus haut. »

Son avis sur l’arrêt des compétitions

« Mon avis forcément c’est que la santé passe avant tout et que malgré l’amour que l’on porte au foot, certaines choses ne peuvent pas être prises à la légère. Maintenant on voit que l’Allemagne tente d’y remédier et d’apporter des solutions. A voir dans le temps mais il faut s’armer de patience. »

Son après PSG

« L’après PSG a été très compliqué pour moi, je m’étais gravement blessé dans mon avant dernière année de contrat et derrière je n’ai eu aucun club intéressé. Je suis resté 8 mois au chômage avant de partir en Slovénie dans mon pays d’origine, j’ai joué pour l’équipe nationale U21 et marqué pour mon premier match contre la Croatie. Après 7 mois, je voulais revenir près de la France et j’ai été contacté pour aller faire un test à l’Union Saint-Gilloise à Bruxelles. Après un jour d’entraînement ils m’ont proposé un contrat et une histoire d’amour est née entre ce club et moi.

Trois ans après je signe à Ostende en tant que meilleur joueur de D1B et arrive dans un club qui va jouer l’Europe (4ème). Malheureusement les blessures me suivent et après un mois et demi de préparation physique et 10 jours avant d’affronter l’OM en barrage de l’Europa League, je me déchire le ligament croisé du genou. Je vois ma saison défiler et cette affiche me passer sous le nez. Je reviens 8 mois plus tard de blessure, le temps pour moi de me préparer à une nouvelle saison, mais la nouvelle direction qui était arrivée pendant ma convalescence souhaite me prêter et ne compte pas sur moi pour la saison, je pars donc à Roulers en D1B pendant une saison. Et puis ensuite cette saison vous la connaissez. »

Ostende intéressé par Nicolas Rajsel de l'Union

Ses meilleurs moments au PSG

« La Nike Premier Cup U15 à Manchester, c’était quelque chose. Forcément ce titre de champion de France U19. Les entraînements avec l’effectif professionnel en compagnie d’Ibrahimovic, Beckham et consorts. Et je peux rajouter l’ambiance qui régnait entre les joueurs, c’était comme une grande famille. »

Ses moins bons moments au PSG

« Les blessures bien évidement et puis je dirais ces deux finales de Playoffs perdues en U17 face à Sochaux et en U19 face à Auxerre. »

Ses éventuels regrets

« Aucun regret dans ma carrière, que ce soit lors de mon passage au PSG ou après. Je suis le joueur que je suis aujourd’hui grâce aux erreurs, aux défaites, aux choix, aux blessures et aux injustices qui ont forgés mon caractère. Je suis fier de mon parcours. »

Son avis sur le PSG actuel

« C’est un PSG d’une toute autre dimension que lorsque je l’ai quitté, l’ère QSI venait de débuter et aujourd’hui quand on voit où ils en sont que ce soit au niveau de l’équipe première qui remporte tous les trophées nationaux et qui se rapproche d’année en année de son but ultime la Ligue des Champions mais aussi au niveau de la formation avec de plus en plus de jeunes qui signent un contrat professionnel avec quelques trophées, c’est beau ! »

Ses conseils pour les Titis actuels

« Si j’ai un conseil à donner c’est que toutes les carrières ne sont pas les mêmes pour tous, certains vont devoir se battre pour se faire une place dans le monde professionnel. Ce n’est pas tous les jours faciles (même quand on vient du PSG). Mais que malgré les difficultés et les obstacles qui se dressent sur leurs chemins, ils doivent redoubler d’effort et toujours y croire. Comme je le dis souvent le travail et la patience sont les clés du succès. Il faut persévérer ! »

Son mot de la fin

« Un grand merci à Nyto et LTDPSG tout d’abord, la famille PSG ne cesse de s’agrandir d’année en année mais LTDPSG suit avec attention le parcours de chaque joueur qui a porté ce maillot et je te tire mon chapeau. Enfin je souhaite longue vie à ce club et beaucoup de réussite à tous. Attention à vous. »