[News-Anciens] Ruben Providence (AS Roma/Ita) : « Thiago Motta m’a permis de me redécouvrir ! »

Publié le

Direction l’Italie pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Ruben Providence (18 ans) qui évolue à l’AS Roma depuis juillet 2019.

L’attaquant né à Lagny-sur-Marne (77) revient en exclusivité pour LTDPSG sur les raisons de son départ du PSG, mais également sur son adaptation des plus réussies au sein de son nouveau club.

Confinement dû au COVID-19

« Je suis rentré chez mon père à Noisy-le-Grand. Comme tout footballeur, j’ai un peu de mal à vivre ce confinement. Le football me manque énormément ! J’ai constamment envie de toucher le ballon. Je m’entretiens en suivant un programme délivré par mon club. Je réalise des courses ainsi que du renforcement musculaire. Sinon j’occupe mes journées en regardant la télévision, en surfant sur les réseaux sociaux, mais également en jouant avec mes frères et soeurs que je n’ai pas souvent vus ces dernières années.»

Son départ du PSG

« J’ai quitté le club, car je sentais que je pouvais davantage progresser ailleurs… Quand on joue au PSG, on reçoit régulièrement des propositions de clubs. Le projet de carrière émis à mon encontre par l’AS Roma m’a totalement séduit. Le PSG voulait me conserver, mais il y avait beaucoup moins de certitude d’intégrer à terme le groupe professionnel. De toute façon, ma tête n’y était plus. Mon choix était de rejoindre l’AS Roma où m’attendait un projet optimal pour faciliter ma progression. Je ne dénigre pas le PSG qui est un très grand club avec de nombreux talents, mais malheureusement le staff ne peut pas promettre de conserver tout le monde ! »

Nicolò Schira on Twitter: "Ora c'è la firma: la #Roma ingaggia l ...

Sa signature à l’AS Roma

« Je suis conscient que c’est un pari risqué, car l’AS Roma est également un grand club avec de très bons jeunes joueurs et un effectif pro très étoffé. Mais le Président du club ainsi que le directeur sportif m’ont montré un réel intérêt. Ils veulent vraiment miser sur moi pour me faire évoluer vers le haut niveau. A ce jour, cette lignée n’a pas changé. Je suis content de mon choix et très confiant pour la suite. »

Son intégration à l’AS Roma

« A l’AS Roma il y a beaucoup de francophones, ce qui a réellement facilité mon intégration étant donné que je ne parlais pas un mot d’italien. Dès mon arrivée, j’ai ressenti une énorme attention autour de moi car je venais du PSG. J’ai même été choqué car le club m’a fait entrer par la grande porte ! J’ai été très flatté, et un peu gêné vu le timide que je suis ! (rires) Le directeur sportif n’a pas souhaité que je m’exprime lors d’une conférence de presse, et tant mieux, car je n’aurais pas voulu ! (rires) Le club a rédigé beaucoup d’articles à mon sujet, les médias ont relayé mon arrivée dans le pays. Du coup, les supporters se sont vraiment intéressés à moi et je sens que le regard des gens se porte sur moi, surtout que j’ai intégré le groupe d’entraînement de l’équipe professionnel. Je suis toujours logé au centre de Formation, mais dès la semaine prochaine j’aurais mon propre appartement. Bien évidemment, j’emménagerai après le confinement. J’ai un ami préparateur physique qui sera à mes côtés pour gérer ma nutrition notamment. »

Villa Stuart, visite mediche per il giovane Ruben Providence (FOTO ...

Les différences entre le PSG et l’AS Roma

« A Rome, tout le monde est amoureux de l’AS Roma, y compris au club. C’est plus que de la passion, c’est vraiment de l’amour pour ce maillot…Ils sont à la limite d’être des fanatiques. Ils sont très émotifs, y compris mes coéquipiers italiens. Le foot est vécu comme une religion. C’est l’appartenance à une institution qui diffère avec le PSG. »

Ses retrouvailles avec Javier Pastore

« Javier Pastore est revenu sur les terrains depuis deux mois. Il a rencontré quelques pépins physiques. Je le côtoie tout le temps aux entraînements. Il ne savait pas que je venais du PSG ! (rires) Nous avons échangé en français, il est vraiment super sympa. »

Son premier bilan à l’AS Roma

« C’est une saison de transition me concernant, mais mon bilan est bon. J’ai beaucoup appris sur le plan tactique. Pourtant la culture du jeu est totalement différente de ce que j’ai rencontré sous Thiago Motta. Ici, on encourage davantage les courses, l’aspect physique…La technique vient après. Avec Thiago Motta, nous avions beaucoup le ballon ente les pieds, il alignait souvent les joueurs les plus techniques. Il s’appuyait sur ses années « Barça ». Il est vrai que mon jeu est basé sur la technique et sur ma vitesse de percussion. J’essaye d’être le plus dangereux possible pour l’adversaire. Quand nous jouons des matches lors desquels nous subissons, je suis là pour convertir les deux ou trois occasions que j’aurais. On m’a embauché pour être celui qui créé la différence offensivement ! »

La Primavera étrille les U19 de Benevento en amical, et les mots ...

Son avis sur les jeunes de l’AS Roma

« J’évolue avec la Primavera (ndlr : équivalent équipe réserve en France). J’ai disputé 15 matches en championnat (ndlr : 1 but, 3 passes décisives). Nous sommes classés 5e. Les six premières équipes participent à des playoffs en fin de saison pour l’attribution du titre. Ce championnat rassemble les U19, ainsi que quelques joueurs nés en 1999 et en 2000. Il est fréquent que des joueurs en mal de temps de jeu chez les pros redescendent. Récemment, le milieu de terrain Amadou Diawara est venu jouer avec nous. Cette compétition est très relevée car c’est une ligue fermée aux clubs pros. C’est plus fort que ce que j’ai connu en France. Les jeunes de l’Atalanta Bergame et de l’Inter Milan m’ont le plus impressionné. La Juventus Turin possède également une très bonne équipe. Notre équipe est talentueuse mais nous manquons de régularité dans l’enchaînement des bons résultats. »

Le PSG vu d’Italie

« Le PSG est très médiatisé ici. Beaucoup de mes coéquipiers adorent le PSG, ils admirent Mbappé et Neymar. Tous les matches du PSG passent sur la TV italienne. C’est d’ailleurs le seul club français à avoir ce privilège. Quand je suis arrivé, mes coéquipiers me questionnaient beaucoup sur les joueurs pros du PSG… »

Ruben Providence: talento francese classe 2001 - World Football ...

Ses meilleurs moments au PSG

« Notre victoire à la Al Kass Cup au Qatar, sous la coupe de Laurent Huard. Nous nous étions bien battus pour remporter le titre. Pourtant, nous visions les demi-finales. Une fois dans le dernier carré, on a revu nos ambitions à la hausse. Une fabuleuse expérience à vivre ! Comment ne pas citer la saison dernière vécue sous la coupe de Thiago Motta… Ma plus belle au PSG ! Il m’a permis de me redécouvrir en tant qu’attaquant mais aussi en tant qu’homme. Il a transformé mes appels, mes déplacements, mon intelligence de jeu, ma personnalité. Je lui en suis très reconnaissant ! »

Ses moins bons moments au PSG

« Je dirais mon penalty manqué contre Fleury en Gambardella, la saison passée. J’étais le premier tireur. J’ai tenté une panenka, malheureusement stoppée. Je me suis senti bien seul ! Assurément mon pire moment vécu en Rouge & Bleu. Mais dans l’absolu je n’ai pas de regret. Je suis arrivé en U10 à l’Association PSG (ndlr : ex-section amateurs). Ca reste un beau parcours malgré tout ! »

L'AS Roma attire une jeune promesse du PSG | cesololaroma.org | L ...

Ses ambitions à 18 ans

« Mon plus grand rêve est de rendre très fiers mon père et l’ensemble de ma famille… Je veux devenir un top joueur et disputer la Ligue des Champions. Quand je me rends au stade Olimpico pour voir les pros de l’AS Roma, ça me donne tellement envie d’être sur la pelouse ! Les supporters sont exceptionnels, ça se vaut avec ceux du PSG ! J’espère y être le plus rapidement possible. »

Son mot de la fin

« Je remercie le PSG pour toutes mes années de formation, ainsi que l’Association des Titis du PSG qui a toujours été là pour me soutenir. Bonne continuation à tous ! »

OFFICIAL: PSG's 18-year-old winger Providence joins Roma on a 4 ...