[News-Anciens] Santana Sahraoui (US Orléans/D2F) : « Que des bons souvenirs au PSG ! »

Publié le

Direction le Loiret pour prendre des nouvelles de l’ex-Titi Girl Santana Sahraoui (20 ans) qui évolue à l’US Orléans (D2-Fém.) depuis juillet 2019.

La défenseure latérale revient en exclusivité pour LTDPSG sur son passage sous le maillot du PSG (2013/2017), mais également sur son apprentissage du haut niveau.

Confinement du au COVID-19

« Mon confinement s’est bien passé, j’ai continué à m’entraîner tous les jours, mais c’est long ! J’ai vraiment hâte de retrouver les terrains. »

Sa saison sur le plan individuel

« Ca a été une belle saison, j’ai eu du temps de jeu (ndlr : 19 matches tcc) et j’ai pris du plaisir, c’est pour moi le plus important ! »

Sa saison sur le plan collectif

« On avait une super équipe, on est toutes déçues du classement final parce qu’on a bossé (ndlr : 6e sur 12), mais c’est comme ça, on en tirera que du positif pour la suite ! »

Son avis sur l’arrêt des compétitions

« Je suis forcément déçue de ne pas avoir pu finir la saison, mais le plus important est la santé, et pour préserver tout le monde je pense que c’était la meilleure décision à prendre. »

Son après PSG

« Après le PSG j’ai pas mal bougé, je suis allée à Albi en D1 (ndlr : 4 matches), puis à La Roche/Yon en D2 (ndlr : 25 matches tcc) et enfin à Orléans depuis cette année. »

Ses meilleurs moments au PSG

« Oulah, j’en ai tellement ! Je dirais la victoire au tournoi MIC en Espagne, et notre 2e titre de champion de France U19F contre Lyon. Je ne garde que de bons souvenirs de mes années au PSG ! »

Ses éventuels regrets

« Aucun regret, car pour moi toutes les expériences qu’elles soient bonnes ou mauvaises font progresser. »

Son avis sur le PSG actuel

« Je suis toujours le PSG, je suis à Paris alors c’est mon club de cœur ! J’ai hâte que la LDC reprenne pour voir les résultats de cette année, je crois beaucoup en eux. »

Ses conseils pour les Titis Girls actuelles

« Qu’elles profitent pleinement de leurs années de formation car elles ont beaucoup de chance d’être dans un club de cette envergure, avec des installations très professionnelles, et que beaucoup de filles aimeraient être à leur place. Et bien évidemment de travailler, car c’est la seule chose qui paye ! »

Son mot de la fin

« Merci de prendre de nos nouvelles, et merci pour votre soutien ! »