[News-Association] LTDPSG fête ses 13 ans : 2e Titi d’Or pour Kingsley Coman (2013)

Publié le

Pour fêter ses 13 années d’existence, les membres actifs de l’Association ont souhaité donner la parole au Président-Fondateur (alias Nyto), gardien du temple depuis les années 90.

Pour se faire, l’exercice qui lui a été imposé ne fut pas des plus simples, puisqu’il dût lister les 13 moments forts (un par année) qui ont marqué la vie de l’Association, de sa création à ce début de saison 2019/2020.

Flashback rouge et bleu. 8e volet : l’année 2013.

A lire aussi – 2006200720082009201020112012

15 janvier 2014 – 2e Titi d’Or pour Kingsley Coman

Pour la seconde année consécutive, Kingsley Coman obtient le Titi d’Or, soit le prix du meilleur jeune espoir non professionnel du PSG. Certes, la remise eut lieu début 2014, mais elle récompensa toute son année 2013 qui fut exceptionnelle.

Organisé par l’association « Les Titis du PSG » depuis 2007, le Titi d’Or est élu par ses pairs, c’est-à-dire les licenciés des U17 Nationaux, des U19 Nationaux et de l’équipe réserve du PSG.

Kingsley avait battu d’une courte tête Jean-Kévin Augustin (qui fut élu l’année suivante), puisque les deux coéquipiers eurent le même total de points, le premier nommé l’emportant au plus grand nombre de citations à la 1ere place sur les bulletins de votes remis.

  • 1er Kingsley Coman 110 pts (17 fois 1er)
  • 2ème Jean-Kévin Augustin 110 pts (11 fois 1er)
  • 3ème Roli Pereira de Sa 97 points
  • 4ème Nathan Epaillard 67 pts
  • 5ème Mike Maignan 35 pts
  • 6ème Romain Habran 32 pts
  • 7ème Odsonne Edouard 22 pts
  • 8ème Presnel Kimpembe 21 pts
  • 9ème Alvin Arrondel 17 pts
  • 10ème Yakou Meïté 14 pts
  • 11ème Fodé Ballo Touré 11 pts
  • 12ème Jonathan Ikone 10 pts
Image

Milieu de terrain offensif, Kingsley se distinguait déjà à cette époque par un jeu étonnamment rapide, percutant, et une vision du jeu particulièrement mature pour son très jeune âge. En effet, Kingsley (17 ans) avait déjà disputé 3 matches professionnels, dont un contre le FC Sochaux en février 2018 à seulement 16 ans, 8 mois et 4 jours, ce qui en faisait le plus jeune joueur de l’histoire du club à être entré sur un terrain de ligue 1.

Résultat de recherche d'images pour "titi d'or 2013"

Marqué du numéro 38, il évoluait alors en CFA, mais participait régulièrement aux entraînements professionnels. Six mois plus tard, il quittait le club pour rejoindre la Juventus de Turin.

Cette remise du trophée m’a plus marqué que toutes les autres, car ce fut la première organisée lors d’une émission de radio en direct, en collaboration avec France Bleu. Une véritable occasion de mettre encore un peu plus en avant tout l’excellent travail effectué au centre de formation du PSG, car même si ce prix récompense un talent individuel, un footballeur sans coéquipier et sans éducateur n’est rien.

Kingsley avait eu l’autorisation du club pour quitter le centre de formation et ainsi venir recevoir son prix à la Maison de la Radio à Paris. Il s’agissait de sa véritable première interview. Son grand frère Steve était venu l’accompagner pour le rassurer, car mine de rien son stress était palpable à l’approche de la prise d’antenne. Il se savait également écouté par l’ensemble des pensionnaires du centre de formation et se doutait qu’il aurait le droit aux moqueries amusées de ses compagnons de chambrée à son retour au CFA de Saint-Germain-en-Laye.

L’image contient peut-être : 1 personne

Mais comme sur le terrain, Kingsley a observé, écouté, puis accéléré pour finalement marquer de son empreinte ce beau moment, passé en compagnie des ex-Titis Pierre Ducrocq et Grégory Paisley qui lui remirent le Trophée tant convoité. Le tout en présence de son entraîneur Laurent Bonadéi qui ne lui adressa que des éloges (et quelques axes de progression quand même) mais aussi des encouragements pour la suite de sa carrière.

Nous savions tous dans le studio qu’une étoile était née ! Malheureusement, elle a filé…

D’ailleurs, je n’oublierais jamais les mots de Laurent, une fois Kingsley parti : « Tu verras, dans une dizaine d’années il ne sera pas loin du Ballon d’Or ».

Image associée

Depuis cette élection, Kingsley a remporté une multitude de trophées (PSG, Juventus Turin et Bayern Munich) et fut finaliste de l’Euro 2016.

Rendez-vous en 2024 ou peut-être avant qui sait…