[News-Club] 704,429 M€ de dépenses d’exploitation pour le PSG en 2019

Publié le

Près de 3 milliards d’euros que pèsent, au cumul des vingt clubs, les charges d’exploitation des équipes de la Ligue 1, au bilan de la saison 2018-19 dernière. En moyenne donc, une formation de l’élite dépense 147,454 millions d’euros sur l’exercice complet, indépendamment de l’activité de trading. Les Girondins de Bordeaux et le LOSC sont les deux clubs qui s’en approchent le plus.

Des charges qui plombent les finances du LOSC, des Girondins et de l’OM

Lille et Bordeaux sont aussi avec l’OM les trois clubs qui ont justement à réduire leur train de vie. Ou d’augmenter les recettes, mais de façon certaine réduire les déficits générés la saison dernière, à -25,7 M€ pour les Girondins, -66,5 M€ aux Nordistes et -91,4M€ au bilan des Phocéens. Poste premier et important des coûts de fonctionnement : la masse salariale des effectifs professionnels. En moyenne, elle représente 54% des charges d’exploitation en Ligue 1.

Le PSG dépense pour le reste de la Ligue 1, mais il gagne a contrario beaucoup

Des promus au PSG, les écarts sont importants, les trains de vie très différents. Paris n’a jamais été aussi dépensier que l’exercice dernier à 704,429 millions d’euros. Plus que ne le compense le produit d’exploitation (droits de l’audiovisuel, sponsoring, merchandising, billetterie…), mais le club de la capitale s’en tire avec un bénéfice, à l’ajout des opérations nouées sur le marché des transferts.

Paris devant Lyon et Monaco pour les clubs les plus dépensiers de France

Paris devance l’OL et l’AS Monaco sur le podium des clubs de la Ligue 1 qui dépensent le plus. Mais tous trois équilibrent les comptes par les recettes, dégageant même une bénéfice après impôts de 7,2 M€ pour l’OL et de quelques milliers d’euros à l’avantage du club princier. Parmi les charges payées en 2018-19 il ressort du bilan l’augmentation plus forte (+23%) des honoraires d’agents (à plus de 112 M€).

Dans le détail des principales dépenses des clubs, la masse salariale on l’a dit pèse dans les comptes et avec les charges sociales, les indemnités de mutation, les honoraires d’agents et les autres charges.

Les clubs de Ligue 1 classés selon les dépenses hors mutations de joueur :

ClubDépenses d’exploitation en 2019
Stade Brestois19,014 M€ (en L2)
Nîmes Olympique28,527 M€
Amiens SC37,250 M€
Dijon FCO37,610 M€
FC Metz41,515 M€ (en L2)
Angers SCO46,664 M€
Stade de Reims48,604 M€
RC Strasbourg52,045 M€
Toulouse FC59,551 M€
Montpellier HSC66,685 M€
FC Nantes76,248 M€
Stade Rennais81,160 M€
OGC Nice86,097 M€
AS Saint-Etienne88,896 M€
Girondins de Bordeaux126,926 M€
Lille OSC156,678 M€
Olympique de Marseille240,612 M€
Olympique Lyonnais276 M€
AS Monaco276,831 M€
Paris SG704,429 M€