[News-Club] Le PSG est le 9e club le plus valorisé au monde (Forbes)

Publié le

Le Paris Saint-Germain progresse et devient l’un des plus puissants clubs du foot, dans le monde. Sportivement, aussi en Ligue des champions, mais c’est surtout structurellement, à l’échelle du reste des composantes du club, que l’évolution est notable. Le magazine Forbes publie, ce lundi, son classement des équipes les plus valorisées sur la planète.

Paris est classé neuvième et l’estimation à son sujet est de 2,5 milliards de dollars (2,1 milliards d’€), contre 1,4 milliards (1,2 milliards €), donnés il y a deux ans, à la dernière publication. C’est 129% de plus, qui font du Paris SG, le club qui se valorise le plus dans le top mondial. C’est la première fois qu’il se glisse dans le top 10. Et ça réjouit ceux qui l’animent au quotidien.

A commencer par le patron, Nasser al-Khelaïfi : « Ce classement est une nouvelle consécration de notre stratégie de développement, dit-il dans un communiqué du club. En moins de dix ans, la marque Paris Saint-Germain est devenue LA référence mondiale dans l’univers du sport et du lifestyle. Grâce aux efforts considérables déployés jusqu’à présent, nous disposons d’acquis solides pour construire nos futurs succès, sur comme hors du terrain. »

Le PSG se glisse, au classement 2021, entre les Spurs de Tottenham 10es, à 2,3 milliards de dollars, et les Gunners d’Arsenal, huitièmes à 2, 8 milliards. A 4,76 milliards de dollars, le Barça justifie de la plus forte valorisation du football, cette année.

Pour calculer le classement de cette année,  Forbes a  utilisé le bénéfice d’exploitation pré-pandémique de la saison 2018-19 qui a été converti en dollars américains sur la base des taux de change moyens au cours de cette saison. Le produit des prêts de joueurs à d’autres équipes a été exclu des revenus. 

Les valeurs de l’équipe sont des valeurs d’entreprise (capitaux propres plus dette nette) et incluent l’économie du stade de l’équipe, mais excluent la valeur de l’immobilier. 

Le bénéfice d’exploitation correspond au bénéfice avant intérêts, impôts, amortissements, échanges de joueurs et cession des inscriptions de joueurs. 

La dette correspond aux emprunts portant intérêt (y compris la dette du stade). NR : pas classé il y a deux ans.