[News-Formation] Le XI du mois de Novembre

Publié le

LTDPSG vous propose de découvrir l’équipe-type de la rédaction basée sur l’ensemble des matches officiels disputés le mois écoulé par l’ensemble des équipes du centre de formation Rouge & Bleu (U19 Nationaux, U17 Nationaux et U19 Féminines), sans oublier les jeunes issus du club qui officient au sein des deux groupes professionnels (L1 et D1F).

Lire aussi – [News-Formation] Le XI du mois d’Octobre

Gardien de But :

Alice Pinguet (U19F/2002) : La belle série continue. Après les trois matches disputés en octobre, sans but encaissé, en voici trois autres en novembre ! L’internationale française U19 progresse de mois en mois et démontre qu’elle pourra être une candidate sérieuse à moyen terme pour concurrencer Katarzyna Kiedrzynek et Christiane Endler. Les mauvaises langues diront qu’elle évolue dans une équipe qui ne laisse que des miettes à ses adversaires, mais les spécialistes du poste diront qu’elle a su être présente à chacun des moments clés lui permettant de clôturer cette première partie de saison avec 8 clean sheet en autant de rencontres, puisque pour démarrer décembre elle a de nouveau gardé sa cage inviolée le week-end dernier.

Défenseurs :

Moutanabi Bodiang (U17/2003) : Le défenseur latéral droit de poche a réalisé un mois de novembre tonitruant. Généreux dans l’effort, il a également fait preuve de justesse sur le plan technique, participant activement à la bonne forme de son équipe, leader du classement. Devenu titulaire au fil des semaines, il est un élément incontournable aux yeux de son entraîneur. Le plus difficile va être de le rester. Sa détermination à toute épreuve et sa polyvalence lui permettront très certainement d’y arriver.

Tanguy Nianzou Kouassi (U19/2002) : A l’image de l’équipe de France, le longiligne défenseur axial a réalisé un Mondial U17 de toute beauté, avec notamment le but de l’égalisation inscrit face à l’Espagne synonyme de la révolte des Bleuets (victoire 6-1). Solide dans les duels et appliqué dans ses relances, Tanguy a démontré toute l’étendue de son talent. Au point de convaincre Thomas Tuchel de l’intégrer dans la rotation de son effectif en 2020 ? A ce jour, Tanguy compte 6 bancs de touche chez les pros en compétition officielle. Nul doute que les semaines à venir seront décisives pour le convaincre de parapher son premier contrat professionnel avec son club formateur.

Océane Hurtre (U19F/2004) : C’est « La » révélation au sein de l’équipe U19 Féminines. Remplaçante en début de saison, Océane s’est imposée au fil des semaines dans l’axe de la défense. Et même bien plus que cela, puisqu’elle est également présente à la finition (buteuse contre Reims et St-Maur). Agée de seulement 15 ans, l’ancienne joueuse du FC Villennes-Orgeval a franchi un cap cet automne qui ne devrait très certainement pas laissé insensible le sélectionneur de l’équipe de France U16 en 2020…

Timothée Pembélé (U19/2002) : Appelé de dernière minute pour participer au Mondial U17, l’habituel latéral droit des U19 Nationaux du PSG s’est montré intraitable sur le flanc gauche de l’équipe de France tout au long de la compétition. Buteur contre l’Espagne notamment, il aura activement participé à la conquête de la médaille de bronze. Sa polyvalence tout comme son activité incessante ne sont très certainement pas passées inaperçues. Une réussite totale.

Milieux de terrain :

Thelma Eninger (U19F/2001) : Déjà présente dans l’équipe-type du mois précédent, la doyenne du groupe U19 a de nouveau soigné ses statistiques en inscrivant 6 buts en championnat dont un quadruplé contre Arras ! Si on ajoute le but inscrit face à la Belgique avec l’EDF U19 en début de mois, l’addition est parfaite. Nous lançons un appel à Olivier Echouafni : coach, il est peut-être temps de tester la native de Clamart…

Adil Aouchiche (U19/2002) : Elu ballon d’argent lors du Mondial U17, Adil s’est montré déterminant à chacune de ses apparitions. Auteur d’un but et de sept passes décisives lors de la compétition, il a confirmé tous les espoirs placés en lui. Reste à rééditer ce genre de performances sous le maillot Rouge & Bleu pour véritablement intégrer le groupe professionnel, et surtout s’y établir durablement.

Ismaël Gharbi (U17/2004) : Attention phénomène. Il y a ceux qui font la Une des journaux à l’image des Xavi Simons, Kays Ruiz Atil ou bien des quatre récents Mondialistes, et puis il y a ceux dont le grand public ne connaît pas l’existence. Mais LTDPSG est là justement pour mettre en lumière les travailleurs de l’ombre. Habile techniquement, le petit meneur de jeu des U17 Nationaux a réalisé un mois de novembre de haute volée, ponctué par le premier but inscrit lors de la remontada contre Valenciennes. Cerise sur le gâteau : il participe actuellement au rassemblement des meilleurs U16 à Clairefontaine.

Attaquants :

Arnaud Kalimuendo (U19/2002) : Son triplé réalisé face aux Pays-Bas lors du Mondial U17 restera à jamais dans les mémoires. Auteur de cinq buts lors de cette compétition, il a pleinement justifié sa sélection pour ce prestigieux tournoi. Le plus dur reste malgré tout à venir, puisqu’il lui faudra briller avec les U19 Nationaux du PSG pour convaincre Thomas Tuchel de l’intégrer dans la rotation de son effectif. Patience sera de mise pour le goleador.

Alexandre Fressange (U19/2001) : L’absence des uns peut parfois faire le bonheur des présents. C’est ainsi qu’on peut résumer le mois de novembre vécu par Alexandre. En effet, il a parfaitement remplacé l’habituel n°9 titulaire, Arnaud Kalimuendo (Mondial U17), en inscrivant un but à chacune de ses titularisations (Boulogne/Mer x1, Quevilly x2, Wolverhampton x1 et Caen x1). Depuis le retour de son coéquipier, il a repris place sur le banc de touche. A l’image d’un Edinson Cavani, il va devoir prouver cet hiver qu’on peut compter sur lui.

Daniel Labila (U17/2003) : Le meilleur buteur de l’équipe U17 (13 réalisations) n’en finit plus d’impressionner les observateurs. Le natif de Kinshasa est en constante progression et étoffe son jeu à chacune de ses sorties. Fait marquant : le 3e but inscrit face à Valenciennes samedi dernier, synonyme de remontada (victoire 3-2).