[News-Pros] C1 : Focus sur les Top Players de l’Atalanta

Publié le

C’est le jour-J pour le Paris Saint-Germain. Après cinq mois d’attente, le club de la capitale française va enfin croiser le fer avec l’Atalanta en ouverture du Final 8 de la Ligue des Champions.

Un rendez-vous tant attendu, mais surtout inédit, avec une formation surprenante qui est parvenue à se hisser jusqu’en quarts de finale pour sa première participation. Un parcours aussi étonnant que fantastique permis grâce à un collectif très huilé basé sur des individualités remarquées. Le champion de France va d’ailleurs devoir se méfier de quatre hommes.

Alejandro Gomez (32 ans, attaquant de soutien)

C’est l’âme de l’Atalanta. Et le danger numéro un pour le PSG. Moins offensif et plus reculé que par le passé, l’attaquant de soutien argentin reste un joueur redoutable. Dans le 3-4-2-1 de Gian Piero Gasperini, le Sud-Américain est assez libre de ses mouvements et n’hésite jamais à décrocher autant qu’il le peu pour organiser le jeu. Son placement constitue un vrai problème pour ses adversaires, gênés par sa petite taille (1,67m) et sa faculté à changer rapidement de direction.

Atalanta : le but sublime de Papu Gomez en vidéo | Goal.com

Dans cette saison historique pour l’Atalanta, l’ancien joueur de Catane a été prépondérant en inscrivant 8 buts et en délivrant 18 passes décisives en 45 matchs, soit le meilleur total de sa carrière. Avec 16 offrandes, il a même terminé meilleur passeur de Serie A devant Luis Alberto (Lazio, 15). Infatigable, efficace dans les petits espaces, sur coups de pied arrêtés et plaque tournante du jeu de la Dea, Gomez sera le problème numéro un à résoudre pour les Parisiens.

Duvan Zapata (29 ans, attaquant de pointe)

En l’absence de Josip Ilicic, grand artisan de la qualification pour les quarts de finale après son festival contre le FC Valence (4-1, 4-3), l’Atalanta va pouvoir compter sur son buteur colombien. Un beau bébé d’1,89m qui a les capacités de bouger n’importe quelle défense. Puissant et intéressant dans le jeu aérien, le Cafetero est un point d’appui essentiel pour permettre à ses partenaires de jouer plus haut lorsqu’il parvient à garder le ballon dos au but.

Officiel: L'Atalanta lève l'option sur Duván Zapata | Sport ...

Aussi efficace dans ses courses en profondeur que dans les appels courts, l’avant-centre sud-américain, privé de trois mois de compétition en début de saison en raison d’une déchirure aux adducteurs, s’est parfaitement rattrapé depuis le début de l’année 2020 avec 14 buts marqués sur ses 18 derniers matchs de Serie A. Son bilan de 19 réalisations pour 8 offrandes en 32 matchs atteste de son utilité à la finition mais aussi à la création. Un très gros client pour Thiago Silva, mais surtout Presnel Kimpembe, qui va très certainement devoir mettre le pied rapidement pour tenter de le calmer.

Ruslan Malinovskyi (27 ans, milieu offensif)

Très certainement le moins connu des joueurs offensifs de l’Atalanta. Et pourtant… Arrivé en provenance de Genk, où il restait sur une énorme saison à 16 buts et 16 passes décisives, le métronome ukrainien s’est parfaitement adapté au football italien. Joker de luxe (14 titularisations en 43 matchs), il n’a jamais déçu lorsqu’il a été aligné par Gasperini. Encore moins depuis la reprise, puisqu’il peut largement être considéré comme un des tous meilleurs joueurs de son équipe dans cette période post-confinement.

Quanto cresce Malinovskyi. Il suo ruolo è trequartista da solo. Ma ...

Malinovskyi, c’est surtout un pied gauche complètement fou. Peut-être la plus belle frappe de Serie A. Il suffit de voir ses coups de canon contre la Lazio (3-2), Brescia (6-2) et la Juventus (2-2), ces dernières semaines, pour comprendre le problème qu’il peut poser au PSG. Un détail qui n’a très certainement pas dû échapper à Thomas Tuchel. Pour tenter d’annihiler l’homme aux 9 buts et 7 passes décisives cette saison, il ne faudra pas lui laisser le moindre espace pour déclencher une frappe lointaine.

Robin Gosens (26 ans, piston gauche)

S’il fallait donner un nom pour définir le latéral moderne, celui de l’Allemand viendrait très certainement en tête de liste. Jusqu’ici auteur d’une carrière quelconque, l’ancien joueur de l’Heracles Almelo a subitement pris le taureau par les cornes pour nous proposer des prestations de grande qualité, semaine après semaine. Lui aussi infatigable et jamais avare d’efforts, il multiplie les courses dans son couloir, dans le rôle de piston gauche. Bien protégé par la défense à trois, il n’hésite jamais à appuyer sur les faiblesses de ses vis-à-vis, profitant notamment de sa grande taille pour un latéral (1,83m) pour poser des problèmes dans le jeu aérien.

https://www.dailymercato.com/storage/icon-sport/robin-gosens.jpeg

Son bilan comptable parle lui aussi pour lui puisqu’il a marqué 10 buts et délivré 8 passes décisives en 42 sorties cette saison. Des chiffres assez exceptionnels pour un joueur à vocation défensive. Dans les cinq grands championnats, aucun autre défenseur n’a été impliqué sur autant de buts que Gosens. Un souci majeur dont devra se charger Thilo Kehrer. Même s’il n’est pas énormément porté vers l’avant, le Parisien pourra toutefois tenter de réaliser quelques montées dans son dos pour l’inciter à ne pas trop prendre ses aises…