[News-Pros] C1 : Mbappé remplaçant ? Pourquoi est-ce une bonne idée…

Publié le

Après sa course contre la montre, Kylian Mbappé devrait bien être remplaçant pour le duel tant attendu entre le Paris Saint-Germain et l’Atalanta, ce mercredi, marquant l’entrée du club de la capitale dans le Final 8 de la Ligue des champions. La champion du monde n’est évidemment pas habitué à sortir du banc. Cela ne sied pas à son statut. Or, depuis son éclosion, à chaque fois que le cas de figure s’est produit pour des raisons diverses et variées – retour de blessure, gestion ou sanction (et oui… cela arrive aux plus grands) – ce n’est jamais passé inaperçu.

Kylian Mbappé inscrit une proportion importante de ses buts en seconde période. Et il y a une sorte de logique à cela. Sur la longueur d’un match, les lignes s’étirent toujours à mesure que la fatigue gagne du terrain… Alors quand un joueur aussi explosif fait son entrée en jeu pour suppléer un profil par nature complètement différent, l’effet de surprise se fait sentir. Voici pourquoi l’utilisation du prodige de Bondy dans ce rôle inhabituel de joker peut être une vraie carte dans le plan fragmenté de Tuchel.

Monaco-Nancy (6-0) – 5 novembre 2016

Il n’a pas fallu attendre bien longtemps pour voir Mbappé faire des ravages après une entrée. Durant la saison 2016-17 royale du club princier – celle qui l’a révélé – Mbappé a fini par gagner sa place après quelques entrées tonitruantes, comme ce soir d’automne contre Nancy où il inscrit le 3e des 6 buts monégasques une petite minute après avoir remplacé Valère Germain… Comme une photographie de la tournure que cette saison allait prendre…

France – Pays-Bas (4-0) – 31 août 2017

L’été suivant, Kylian Mbappé est déjà une star mondiale. Le prodige assume un transfert retentissant à Paris avant de disputer un match de qualifications avec les Bleus à la sortie de l’avion… Logiquement ménagé lors de ce choc contre les Pays-Bas, il entre en jeu et débloque son compteur en Bleu en inscrivant le 4ème but français après un une-deux effectué à la vitesse de l’éclair avec Djibril Sidibé. L’histoire est lancée.

Strasbourg-PSG (1-1) – 5 décembre 2017

Unai Emery laisse Mbappé sur le banc pour un match âpre à Strasbourg dans un froid glacial. Malmenés dans le jeu et surtout menés 1-0, les Parisiens égalisent sur un penalty provoqué par le Français après son entrée.

PSG-Dijon (8-0) – 17 janvier 2018

Le cas le plus anecdotique, certainement. Appelé à souffler pour ce PSG-Dijon aux allures de récital, Mbappé inscrit son petit but après son entrée sur un beau décalage de Neymar. Visage bougon, le Brésilien a tous les regards braqués sur lui. Il signe un quadruplé et se fait siffler pour ne pas avoir laissé un penalty à Edinson Cavani. Une époque révolue.

Guingamp-PSG (1-3) – 18 août 2018

Quelques mois plus tard, Kylian Mbappé est sur le toit du monde. Les états de forme sont disparates dans les rangs Parisiens. Pour le premier déplacement de Thomas Tuchel en Ligue 1, à Guingamp, les champions de France vacillent. Le club breton mène 1-0. Mbappé entre à la pause et change tout. Impliqué sur une action amenant le penalty de l’égalisation (par Neymar), le Français s’offre un doublé qui dit tout de sa nouvelle dimension. Une façon de faire connaissance avec Tuchel, définitivement. Dans les buts parisiens à l’autre bout du terrain, la légende Buffon applaudit le phénomène.

France-Islande (2-2) – 11 octobre 2018

C’est cette fois-ci l’équipe de France qui se prend les pieds dans le tapis dans un match sans saveur contre l’Islande. Le piège se referme sur les Bleus, menés 0-2. Deschamps réagit rapidement et sort la star de son banc, sous les acclamations d’un public déjà conquis… à Guingamp. En deux temps trois mouvements, Mbappé est à l’origine d’un CSC, puis égalise d’un penalty rageur qu’il avait lui-même provoqué – permettant aux Bleus d’éviter un revers gênant. 19 ans. Et sauveur de la patrie.

OM-PSG (1-2) – 28 octobre 2018

Ne faut jamais titiller le champion… Sanctionné pour un retard à la causerie, le prodige de Bondy entre à l’heure de jeu lors d’un Classique bouillant et fermé. Sa première accélération fait mouche. Le champion du monde dépose Kamara et débloque la situation, avant de régaler jusqu’à la fin du match.

Bordeaux-PSG (0-1) – 28 septembre 2019

De retour de blessure une première fois, Kylian Mbappé entre en jeu à Bordeaux. Dès ses premières prises de balle, l’attaquant retrouve ses circuits préférentiels avec Neymar et les deux compères multiplient les situations chaudes. Mbappé croque, mais Neymar marque le seul but du match sur l’une de ses offrandes. Propre.

Nice – PSG (1-4) – 18 octobre 2019

De nouveau lancé dans le bain après un temps à l’infirmerie, Mbappé à des fourmis dans les jambes. Il entre pour les 10 dernières minutes d’un Nice-PSG où les Aiglons sont réduits à dix. Suffisant pour inscrire un pion et offrir un caviar à Mauro Icardi.

Bruges-PSG (0-5) – 22 octobre 2019

Le match le plus marquant. Et dans des conditions pas si éloignées puisque Kylian Mbappé revenait de blessure. Lancé pour terminer le match, le crack signe un triplé et distille un caviar à Mauro Icardi avant de recevoir une ovation du public belge. « Je voulais rentrer et montrer que c’est difficile de se passer de moi », lâche-t-il après coup.