[News-Pros] Di Maria offre la Copa America à l’Argentine !

Publié le

Enfin prophète en son pays ? Malgré un match plus que discret de sa part, Messi a remporté ce dimanche son premier trophée avec l’Argentine en battant le Brésil (1-0) en finale de la Copa America ! 28 ans plus tard, l’Albiceleste dépoussière donc enfin son palmarès grâce à un joli but inscrit par Di Maria en première période.

Image

Dans leur antre du Maracanã, les hommes de Tite ont rapidement pris le contrôle du cuir, sans parvenir à mettre en danger Martinez. Neymar en a pourtant eu l’occasion, mais le Parisien n’a pas réussi à ajuster sa reprise sous la pression d’Otamendi.

Image

Puis, petit à petit, l’Albiceleste a sorti la tête de l’eau, malgré un Messi d’abord absent des débats… Et sur une merveille de passe en profondeur signée De Paul, Di Maria a régalé les rares spectateurs présents au stade d’un lob bien senti (1-0, 22e) !

Image

L’ailier aurait d’ailleurs pu doubler la mise avant la pause, mais Thiago Silva a bloqué la trajectoire de sa « spéciale », l’enroulé du pied gauche. Neymar, bien pris par son chien de garde Paredes, se trouvait alors dans l’obligation de réagir à la pause.

Image

Et il l’a fait. Au retour des vestiaires, son équipe a montré un autre visage, et Richarlison a bien cru égaliser avant que l’arbitre ne signale un hors-jeu. Dans la foulée, l’attaquant d’Everton a retenté le coup sur un service en or du « Ney », mais Martinez a remporté le duel !

Image

À force d’attaquer, la Seleção a toutefois ouvert des brèches dans sa défense. Et, heureusement pour elle, Messi n’a pas su en profiter sur une action où il aurait été inspiré de trouver Di Maria ! Le Brésil a ensuite repris son siège sur la surface argentine avec une énorme occasion pour Gabigol, mais en vain…

28 ans plus tard, l’Albiceleste soulève à nouveau la Copa America, tandis que Messi, lui aussi auteur d’un énorme raté en fin de match, remporte son premier titre avec l’Argentine, à 34 ans et après quatre finales perdues ! De quoi rendre fier, sans doute, feu Diego Maradona…