[News-Pros] Diego Maradona, pour l’éternité…

Publié le

Le monde du football s’est arrêté de tourner ce mercredi 25 novembre 2020. Car le sport le plus populaire du monde a perdu l’un de ses plus grands représentants. Diego Armando Maradona, considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, a succombé suite à un arrêt cardio-respiratoire.

La rumeur de son décès a inondé les réseaux sociaux ces dernières minutes. Elle a malheureusement été confirmée par son porte-parole auprès de l’AFP. Opéré avec succès, il y a deux semaines, pour un hématome au cerveau, Maradona avait pourtant quitté l’hôpital de la banlieue de Buenos Aire, mercredi dernier. Une intervention chirurgicale qui n’a finalement pas été miraculeuse pour El Pibe de Oro, victime de nombreuses crises cardiaques et de problèmes de santé récurrents ces dernières années.

Une douleur immense pour les amoureux du football, qui quatre années après Johan Cruyff, décédé en mars 2016 d’un cancer, perdent une autre figure légendaire. Aussi extravagant qu’attachant, Maradona avait forgé son mythe lors du quart de finale de la Coupe du monde 1986 contre l’Angleterre (2-1). Ce 22 juin, il avait éliminé les Three Lions grâce à un slalom d’une soixantaine de mètres entre ses adversaires, resté dans les mémoires, mais aussi en marquant un but de la main, surnommé «la main de Dieu» , dans un contexte politique pesant entre les deux nations.

Vainqueur de cette édition contre l’Allemagne de l’Ouest (3-2), en finale, Maradona n’avait pu réaliser le doublé, quatre ans plus tard, en Italie, freiné par des Allemands revanchards au même stade de la compétition (0-1). Des épopées qui ont fait de lui un joueur à part en Argentine, où il est toujours considéré comme le plus grand sportif de tous les temps. Au même titre qu’à Naples, où il a brillé entre 1984 et 1991, ou encore à l’Argentinos Juniors et à Boca Juniors, ses deux clubs au pays. Maradona s’en est allé, et c’est tout le monde du football qui est désormais plongé dans le chagrin.

La carrière de Maradona en chiffres

  • 1976-1981 : Argentinos Juniors, 167 matchs et 116 buts
  • 1981-1982 : Boca Juniors, 40 matchs et 28 buts
  • 1982-1984 : FC Barcelone , 58 matchs et 38 buts
  • 1984-1991 : Naples, 259 matchs et 115 buts
  • 1992-1993 : FC Séville, 29 matchs et 8 buts
  • 1993-1995 : Newell’s Old Boys, 5 matchs
  • 1995-1997 : Boca Juniors, 31 matchs et 7 buts
  • 1977-1994 : Argentine, 91 sélections et 34 buts

Le palmarès de Maradona

  • Championnat d’Argentine (1) : 1981 avec Boca Juniors
  • Coupe du Roi (1) : 1983 avec le FC Barcelone
  • Coupe de la Ligue d’Espagne (1) : 1983 avec le FC Barcelone
  • Supercoupe du Roi (1) : 1983 avec le FC Barcelone
  • Serie A (2) : 1986 et 1990 avec Naples
  • Supercoupe d’Italie (1) : 1990 avec Naples
  • Coupe d’Italie (1) : 1987 avec Naples
  • Coupe UEFA (1) : 1989 avec Naples
  • Coupe du monde (1) : 1986
  • Coupe Intercontinentale des Nations (1) : 1993