[News-Pros] Donnarumma : « Je suis à Paris pour jouer, c’est normal au début… »

Publié le

Présent en conférence de presse avant la demi-finale de Ligue des nations entre l’Italie et l’Espagne (mercredi, 20h45), Gianluigi Donnarumma a notamment évoqué sa situation au sein du PSG, se montrant relativement serein.

Gianluigi Donnarumma, le portier de l’Italie et du PSG, va retrouver San Siro à l’occasion de la demi-finale de Ligue des nations entre la Nazionale et l’Espagne, prévue mercredi soir (20h45). Élément du club lombard durant six saisons, il a quitté l’AC Milan cet été afin de rejoindre le club de la capitale, de façon libre. Ce lundi en conférence de presse, il a confié espérer un bon accueil de la part des supporters. « Je suis excité, Milan et l’AC Milan constituent une partie importante de ma vie. J’ai tout donné à Milan, jusqu’à la fin. Si quelque chose de négatif se produit, je serais vraiment navré car cette demi-finale est un match très important. J’espère que les fans pourront nous aider. »

Du PSG, il en a également été question, dans un contexte de concurrence avec Keylor Navas qui semble avoir récemment tourné en faveur du natif de Castellammare di Stabia – qui a été titularisé lors des deux dernières rencontres face à Manchester City et Rennes. « Il n’y a aucun problème. Je suis à Paris pour jouer, c’est normal au début. Je suis là pour jouer et je suis sûr que tout se passera bien ; Je n’ai aucun problème pour l’équipe nationale. Je continue d’avancer sur mon chemin, et j’espère que tout ira bien », a commenté le récent champion d’Europe avec l’Italie.

Présent aux côtés de nombreuses stars au PSG (Neymar, Messi, Mbappé, Hakimi…), Donnarumma a indiqué vouloir devenir meilleur, à seulement 22 ans. « S’entraîner avec tous ces champions vous aide à vous développer en tant qu’humain et en tant que joueur. C’est un bon défi, mais ils ne marquent pas tous. Je suis heureux de m’entraîner avec eux et de grandir, d’avancer dans ce nouveau défi qui m’appartient. J’essaie toujours de donner le meilleur de moi-même », a-t-il confié.