[News-Pros] Hakimi : « La clé, c’est l’entraide et surtout le travail, si tu veux aller loin en Champions League »

Publié le

De son arrivée au Paris Saint-Germain aux ambitions qui animent les Rouge et Bleu, l’international marocain Achraf Hakimi s’est confié au micro de PSG TV avant la rencontre de la 6e et dernière journée de la phase de groupes d’UEFA Champions League face au Club Bruges, ce mardi 7 décembre à 18h45 au Parc des Princes.

Achraf, cela fait désormais 4 mois que tu es à Paris. Comment te sens-tu ?

« Je me sens bien. Je suis heureux d’être ici et de pouvoir profiter de cette équipe et de la ville et, pour être honnête, j’ai hâte de continuer à travailler pour faire de grandes choses ici. »

Tu t’es montré décisif dès tes premières apparitions avec le maillot parisien. Comment as-tu vécu tes premières semaines ?

« C’est vrai que j’ai plutôt bien commencé. Mais je pense que je peux faire encore mieux. Il y a encore beaucoup de choses à travailler, à améliorer, pour se comprendre sur le terrain. Je pense que, petit à petit, ce sera mieux, que de meilleurs résultats viendront, et que je ferais moi aussi de meilleures performances. Mon objectif est d’aider l’équipe pendant les matches. »

Tu fais partie des joueurs de l’effectif qui comptent le plus de temps de jeu. Une vraie marque de confiance de l’entraîneur…

« Je ne savais pas que j’allais jouer autant. Mais je savais que je rejoignais un club qui avait réalisé un effort important pour que je puisse venir, je dois donc tout donner pour cette équipe. Mauricio Pochettino est aussi celui qui m’a fait venir ici, celui qui a cru en moi, donc il me fait aussi beaucoup confiance. C’est normal d’avoir envie de la lui rendre sur le terrain. »

On sent aussi que tu t’es intégré très facilement dans le vestiaire. Comment est-ce que ça s’est passé ?

« Tous mes coéquipiers m’ont très bien accueilli dès le premier jour et je leur en suis très reconnaissant. Je sens que nous sommes là pour essayer de nous entraider, et donner le meilleur de nous-mêmes pour l’équipe. On travaille tous ensemble pour l’équipe et pour le club. »

Comment définirais-tu ton rôle sur le terrain ?

« D’abord, j’ai déjà évolué dans des défenses à 4 ou à 5 et pour moi, ça ne change pas grand-chose, car je suis d’abord un défenseur. Et ensuite, si j’ai la chance d’attaquer, je prends aussi du plaisir à le faire. Mais la vérité, c’est que je pense d’abord à défendre et ensuite à attaquer. Ensuite, dans ce cas-là, j’essaie d’apporter un soutien sur le plan offensif pour apporter plus de solutions. Mon rôle, c’est aussi de donner des options à tous nos grands joueurs. »

Collectivement, on imagine qu’il faut aussi un temps d’adaptation ?

« Nous savons qu’il y a beaucoup de nouveaux joueurs auxquels nous devons nous adapter. Il y a eu beaucoup de trêves internationales et donc des périodes sans jouer ensemble. Cela va venir petit à petit. Nous devons être patients. Nous arrivons avec beaucoup d’envie, beaucoup d’enthousiasme pour évoluer ensemble, pour faire de grandes choses, et je pense que nous sommes sur la bonne voie. On travaille bien ensemble. »

Mardi, Paris va recevoir Bruges pour le dernier match de la phase de groupes en étant déjà qualifié. Comment vois-tu cette rencontre ?

« Déjà, il faut se dire qu’il est toujours important de gagner n’importe quel match : championnat, Champions League ou Coupe de France. Il est important de gagner. Ça nous donne confiance pour les matches suivants. La victoire a toujours bon goût. »

Tu as déjà gagné la Champions League. Quels ingrédients penses-tu qu’il faille réunir ?

« Du caractère, de l’unité, une équipe très, très soudée. La clé, c’est l’entraide et surtout le travail, si tu veux aller loin en Champions League. »