[News-Pros] Icardi : « Marquer donne de la confiance pour être à 100% »

Publié le

L’attaquant du Paris Saint-Germain Mauro Icardi est revenu pour PSG TV sur son retour de blessure et ses souvenirs de Classique. Extraits.

Mauro, pour ton retour sur le terrain contre Brest, tu as marqué et offert une passe décisive. Était-ce la meilleure manière de revenir après ta blessure ?

« Ça a été une période difficile. Je pense qu’après deux mois et demi de blessure, sans pouvoir m’entraîner avec l’équipe, revenir et pouvoir, en une demi-heure, marquer un but et donner une passe décisive à Pablo était très important. Marquer des buts est ce qui donne la confiance nécessaire à un attaquant pour être à 100%. Maintenant, je vais bien, je me sens bien. »

Lors du Trophée des Champions contre Marseille, tu as également marqué et été élu homme du match…

« J’ai eu la chance de marquer deux buts la saison dernière lors de mon premier Classique. C’est un match très important. Jouer une finale contre Marseille, c’est beau. Évidemment, le soutien des supporters nous manque mais nous savons qu’ils sont derrière un écran et qu’ils sont derrière nous. Jouer le Trophée des Champions, marquer un but et être l’homme du match, c’était particulier. »

Tu as connu les derbys en Italie. Paris-Marseille est-ce différent ?

« Un Classique reste un Classique. Ce sont les matches les plus importants d’une saison. Au-delà des finales, ce sont des matches qui changent la période dans laquelle vous êtes. Que vous gagniez ou que vous perdiez. C’est un match très important qu’on vit différemment. J’ai eu la chance de le vivre en Italie et je pense qu’ici, en France, on le vit comme partout ailleurs dans le monde. »

Les supporters ne peuvent pas venir au stade mais ils sont venus vous accueillir à l’aéroport. Était-ce un moment spécial ?

« Il nous manque quelque chose à l’intérieur du stade. Le bruit, les gens qui chantent, les applaudissements… Nous essayons de faire du mieux que nous pouvons sans eux. Cela fait toujours plaisir de les voir à l’aéroport chanter lorsque nous voyageons. C’est un plus et cela nous manque parce que nous n’avons pas ressenti cette chaleur humaine depuis longtemps. Dès le premier instant où je suis entré dans le Parc des Princes, les supporters ont été incroyables. Je l’ai toujours dit. Ils nous soutiennent à chaque match avec passion. Pour nous, c’est quelque chose d’inexplicable. Peut-être que depuis les tribunes, on ne ressent pas la même chose, mais quand on est sur le terrain, on le vit différemment. C’est magnifique. »