[News-Pros] Kimpembe : « Ne pas se dire que les choses sont acquises »

Publié le

Avant le match face à Strasbourg, Presnel Kimpembe s’est confié au micro de PSG TV sur le quart de finale retour de l’UEFA Champions League face au Bayern Munich. Extraits.

Presnel, comment te sens-tu physiquement avec l’enchaînement des matches ?

« On ressent un peu de fatigue, mais c’est normal. On joue beaucoup de matches et on ne ménage pas nos efforts. Contre le Bayern à l’aller notamment. C’était un match d’une grosse intensité, avec une grande équipe du Bayern en face, donc il a fallu faire beaucoup d’efforts. »

Fallait-il s’attendre à une rencontre aussi ouverte ?

« Oui parce que je pense que les deux équipes ont bien travaillé pour livrer un grand match. Et nous savions qu’il y allait y avoir des failles, notamment en défense, et en contre. On a su exploiter cela rapidement dans cette partie, ce qui nous a permis de marquer, c’était un beau match avec des occasions des deux côtés. »

Ce match est parti vite, avec la barre de Choupo-Moting, et juste après le but de Mbappé. Comment as-tu vécu ces trois premières minutes folles ?

« C’est là qu’on peut voir la qualité des deux équipes. Tout allait très vite, dans les deux sens. C’est le genre de match lors desquels il faut absolument garder une concentration maximale. Le film du match le montre, avec nos deux buts, puis leur égalisation… Mais je pense que nous sommes parvenus à gérer mentalement. »

Comment le groupe appréhende-t-il la manche retour ?

« On a déjà vu par le passé que gagner le match aller n’était pas synonyme de qualification. On sait tous que ce sera compliqué mardi, et qu’ils seront revanchards. On a réussi à se mettre dans les meilleures conditions psychologiques pour penser à ce match de mardi sereinement. »

Sur quels détails la qualification se jouera-t-elle mardi selon toi ?

« Il faudra travailler ensemble, tous ensemble, comme on l’a fait à l’aller. Et ne pas se dire que les choses sont acquises. On va devoir souffrir ensemble, et le plus important sera le collectif et la solidarité que nous allons afficher sur le terrain. »