[News-Pros] La lettre émouvante de Kylian Mbappé

Publié le

Dans une longue lettre ouverte parue ce mercredi, Kylian Mbappé s’est adressé à tous « les jeunes Kylian » pour leur raconter le récit des valeurs de Bondy.

Ce n’est pas Mbappé, « superstar » du Paris Saint-Germain, qui a décidé de prendre la parole ce mercredi. Sous le feu des projecteurs médiatiques pour ses sorties dans la presse et son coup de mou passager sur le terrain, « Kylian de Bondy » a répondu par le coeur. Dans une très longue lettre ouverte adressée « aux jeunes Kylian » sur la plateforme The Player’s Tribune, Mbappé a choisi de parler aux jeunes de Bondy et de banlieues, en clamant son amour pour sa ville natale.

« Vous n’avez pas besoin d’aimer le football pour écouter cette histoire. Parce que cette histoire n’est vraiment qu’à propos de rêves. À Bondy, dans le 93, dans les banlieues, il n’y a peut-être pas beaucoup d’argent, c’est vrai. Mais nous sommes des rêveurs. Nous sommes nés comme ça, je pense. Peut-être parce que rêver ne coûte pas grand chose. En fait, c’est gratuit » explique le champion du monde 2018.

« Nous vivons là-bas dans un incroyable mélange de différentes cultures – française, africaine, asiatique, arabe, tous les coins du monde. Les gens en dehors de France parlent toujours des banlieues de façon négative mais quand vous n’êtes pas de là-bas, vous ne pouvez pas comprendre ce que c’est. Les gens parlent de délinquants comme s’ils avaient été inventés là-bas. Mais il y a des délinquants partout dans le monde. Il y a des gens qui galèrent partout dans le monde. La réalité est que quand j’étais petit, j’avais l’habitude de voir certains des gars les plus durs de mon quartier porter les courses de ma grand-mère. Vous ne voyez jamais ce côté-là de notre culture aux infos. Vous entendez toujours parler du mauvais, jamais du bon. »

Au terme d’une très longue lettre où il évoque donc Bondy, son rapport aux autres et les valeurs qui émanent du 93, Mbappé évoque finalement la Coupe du Monde. « Vous ne vivez pas une Coupe du Monde comme une personne. Vous la vivez comme un enfant » avance-t-il.

Résultat de recherche d'images pour "mbappe mondial"

« De tous les souvenirs, celui que je n’oublierai jamais c’est quand nous attendions dans le tunnel avant le premier match contre l’Australie, prêts à entrer sur le terrain. C’est là que j’ai réalisé ce que j’étais en train de vivre. J’ai regardé vers Ousmane Dembélé et on s’est sourit en secouant nos têtes. » Il dédicace finalement sa lettre aux enfants de Bondy, d’Île-de-France et de banlieues, « les rêveurs fous », avant de signer « Kylian de Bondy »