[News-Pros] Le mercato français va marquer une pause d’un mois

Publié le

Les règlements de la FIFA vont forcer les clubs français à un arrêt de plus d’un mois du marché des transferts.

Parmi les cinq grands Championnats européens, seule la France a interrompu définitivement ses compétitions face à la menace Covid-19, le 30 avril. La Ligue de football professionnel (LFP) a alors décrété l’ouverture du marché des transferts entre clubs de l’Hexagone le 8 juin, date habituelle de lancement du mercato international. Sauf que cette année, pour s’adapter aux Championnats ayant poursuivi leur activité, la FIFA a repoussé la date de clôture d’un mois, soit jusqu’au 5 octobre.

La France bénéficierait ainsi d’un mercato de 17 semaines, bien au-delà des 12 semaines maximales autorisées. Comme révélé par L’Équipe le 30 juin, la fédération internationale a envoyé un courrier à la LFP pour lui signifier la nécessité d’interrompre le mercato entre le 9 juillet et le 15 août.

La FIFA reproche notamment à la Ligue d’avoir ouvert une fenêtre de transferts alors que les finales de Coupes n’ont pas encore eu lieu. Seules les équipes concernées par la Coupe de France (le 24 juillet) et la Coupe de la Ligue (31 juillet) subiront donc réellement les conséquences de l’interruption. Pour aligner leurs nouveaux joueurs en finale, le Paris Saint-Germain, Saint-Étienne et Lyon devront avoir bouclé les arrivées avant le 9 juillet, à 23h59.

Pour les autres clubs, qui n’auront aucun match officiel à disputer entre le 10 juillet et le 14 août, les conséquences seront faibles. Les licences, qui ne pourront être attribuées pendant l’arrêt, ne sont pas obligatoires pour les rencontres amicales. Les négociations pourront d’ailleurs continuer, les contrats être signés et homologués, sauf pour les joueurs internationaux. Ces signatures, qui nécessitent un Certificat international de transfert (CIT) devront attendre le 15 août pour être effectives. Pas de stress, puisque les Championnats professionnels français ne reprendront que les 22 et 23 août prochains.