[News-Pros] C1 : Marquinhos : « C’est devenu une sorte de Coupe du monde »

Publié le

Auteur du but égalisateur face à l’Atalanta, Marquinhos est revenu pour PSG TV sur le quart de finale de la Champions League et évoque la demi-finale de mardi face au RB Leipzig.

Osmose entre joueurs

« Notre équipe est beaucoup plus forte par rapport aux saisons précédentes. Je pense que nous sommes mieux armés à chaque poste. Nous avons eu quelques blessures, mais nous avons pu maintenir le même niveau de performance avec les joueurs que nous avions disponibles au cours de la saison. Je pense que c’est notre force cette saison. L’ambiance est vraiment bonne, on s’entend sur et en dehors du terrain. Comme je l’ai dit, tout cela fait partie de notre parcours – les cicatrices, les erreurs et les difficultés que nous avons traversées. Nous ne sommes pas seulement ensemble dans les bons moments mais aussi dans les moments difficiles. Et cela a créé le lien et la bonne ambiance que nous avons. »

Etat d’esprit

« Je me sentais prêt. Prêt et très motivé. Enthousiaste aussi. J’étais très content de jouer en quarts de finale de la Ligue des champions même dans ce contexte, sans supporters, et sans que nos familles soient là pour nous regarder. C’est un rêve de jouer des matches de ce niveau, c’est pourquoi je chéris ce moment. J’apprécie autant que possible. J’essaye de faire de mon mieux quand je joue. »

But de l’Atalanta

« Nous connaissons ces moments dans notre métier, dans notre équipe. Nous savons que dans le football, les choses arrivent très vite, les choses peuvent changer très rapidement, comme nous l’avons montré. Et ça peut changer en notre faveur ou contre nous. C’est déjà arrivé, nous sommes rentrés chez nous tristes et en pleurs. Et maintenant, nous avons réussi faire basculer le scénario en notre faveur. Nous sommes suffisamment expérimentés pour savoir que ce n’est pas fini tant que l’arbitre n’a pas donné le coup de sifflet final. Nous devons y aller, nous devons y croire. Notre stratégie était bien planifiée, nous étions conscients des forces de l’Atalanta et des choses que nous pourrions exploiter et qui fonctionneraient pour nous. Nous avons pu créer des occasions et constituer une menace pour une équipe très agressive et forte. Il fallait juste continuer et essayer de marquer, c’est ce qui manquait. Nous avons eu des occasions, mais nous n’arrivions pas à marquer le but. C’est ce que nous avons su faire dans les dernières minutes du match. »

But égalisateur

« C’était une vague de sentiments et d’émotions. Dès que j’ai marqué, je me suis retourné et j’ai regardé mes coéquipiers sur le banc et dans les gradins. J’ai en tête cette image d’eux sautant et célébrant, ne sachant pas comment célébrer, courant, sautant, se serrant dans les bras. C’était très bon. Et pour moi, personnellement, c’était l’une des émotions les plus fortes que j’ai vécues ici au Paris Saint-Germain. »

RB Leipzig

« C’est une équipe jeune et intrépide, comme ils l’ont déjà montré lors de cette saison de Ligue des champions. Ils ont très bien joué. Lors de ce précédent match contre l’Atletico Madrid, ils ont totalement dominé le match, ils ont eu de grandes chances de marque. Ils ont joué avec une grande intensité, eu la possession et attaqué sans crainte. Nous savons donc que nous devrons faire de notre mieux. De nos jours, compter sur le prestige ne mène nulle part. Nous avons vu que jouer en équipe, avoir une stratégie et jouer avec force font une énorme différence sur le terrain. Nous devons donc simplement faire de notre mieux et jouer à notre plus haut niveau. Nous avons des joueurs talentueux, mais nous devons nous unir et nous entraider sur le terrain, donner tout ce que nous avons, consacrer tous nos efforts et tout notre cœur à ce que nous aimons, le football, et lutter pour gagner. »

Final 8

« Cette compétition est différente. Compte tenu des circonstances dans le monde, dans nos vies. Après la pause à cause du confinement, gagner ce serait encore mieux. Comme ce sont des matches à élimination directe, nous ressentons beaucoup d’excitation pour tous les matchs. C’est devenu une sorte de Coupe du monde. C’est pourquoi il y a eu autant d’émotion et d’excitation après la qualification pour les demi-finales. Bien sûr nous avons pour objectif de remporter ce trophée parce que nous sommes ambitieux. Nous avons ce rêve mais nous sommes conscients que la route est longue et difficile. Nous devrons continuer et nous battre pour le gagner. »