[News-Pros] Pablo Sarabia, grand gagnant de l’absence de Mbappé

Publié le

L’indisponibilité de Kylian Mbappé va forcer Thomas Tuchel à revoir ses plans tactiques, d’autant que Di Maria sera suspendu face à l’Atalanta. Analyse.

Pour la finale de la Coupe de la Ligue contre l’OL, vendredi, et sans doute face à l’Atalanta Bergame en quart de finale de la Ligue des champions, le PSG devra faire sans son joueur-clé en attaque. Blessé, Kylian Mbappé sera trop juste pour le rendez-vous en C1, déterminant pour Paris cette saison. Mais le PSG a déjà du gérer une absence du natif de Bondy dans une configuration de Ligue des Champions. Blessé en début de saison, l’ancien monégasque avait raté le match aller face au Real Madrid (victoire 3-0). Au retour face au Borussia Dortmund (succès 2-0), il avait pénétré sur le pré après l’heure de jeu, diminué par une angine. Thomas Tuchel (dont la tactique serait tancée par ses propres joueurs), sait donc à quoi s’en tenir. Deux schémas émergent pour pallier à l’absence de celui qui est considéré comme l’un des meilleurs joueurs au monde à son poste.

En football plus que dans tout autre domaine, le malheur des uns fait le bonheur des autres. A fortiori dans un vestiaire ultra-concurrentiel comme celui du PSG. Très affûté lors des dernières rencontres du club francilien, l’Espagnol Pablo Sarabia apparaît comme une solution toute trouvée pour suppléer Mbappé (qu’il avait d’ailleurs remplacé face à l’ASSE après la blessure du Français), permettant à Tuchel de conserver son 4-4-2 de prédilection. Sarabia évoluerait alors sur le flanc droit à la place d’Angel Di Maria – qui pour rappel, sera suspendu face au club de Bergame -, Neymar sera à l’opposé et Eric-Maxim Choupo-Moting pourrait soutenir Mauro Icardi à la pointe de l’attaque. À moins que Neymar n’évolue en 9 et demi derrière Icardi dans un 4-2-3-1 où Draxler ferait son apparition et où Choupo-Moting serait remplaçant.

L’absence de Mbappé pourrait cependant pousser Tuchel à l’innovation. D’autant que le 4-4-2 du coach allemand est apparu friable et vulnérable face au pressing ordonné des Verts. Pour éviter le syndrome de l’équipe coupée en deux, Paris pourrait ainsi s’organiser en 4-3-3, ce qui offrirait plus de liant entre les lignes. Un milieu moins poreux, composé de Marco Verratti, Idrissa Gueye et Leandro Paredes consoliderait ainsi une équipe moins perméable et permissive face aux velléités adverses au cente du pré. Paredes étant le seul à posséder un profil de « chien de chasse », il se verrait bombardé sentinelle pour permettre à Verratti de profiter de sa connivence tactique avec Neymar à gauche. L’Argentin aurait pour mission de couper l’alimentation de Papu Gomez, véritable moteur de l’attaque de l’Atalanta.

À noter que Marquinhos peut aussi monter au milieu a la place et être remplacé derrière par Kimpembe. Le milieu Marquinhos-Gueye-Verratti est, on s’en souvient, celui qui avait broyé le Real 3-0 en phase de poules au Parc. Encore une fois, Pablo Sarabia, auteur de 14 buts et 8 passes décisives depuis le début de l’exercice (toutes compétitions confondues), saurait tirer son épingle du jeu dans ce système. L’Espagnol, présent dans les grands rendez-vous cette saison, avait déjà suppléé Mbappé face au Real et à Dortmund. Offensivement, le 4-3-3 parisien s’organiserait comme suit : Sarabia à la place de Mbappé. Neymar à gauche et Icardi devant. Le 4-3-3 reste, au final, une option bien plus probable que de conserver un 4-4-2 qui serait bancal sans la présence du duo Mbappé-Neymar autour duquel il s’articule.

Si le PSG est forcément moins riche dans le secteur offensif depuis le départ d’Edinson Cavani, Thomas Tuchel a plusieurs solutions pour jouer et gagner sans Mbappé. L’occasion est rêvée pour le coach allemand de faire taire ses détracteurs avant de récupérer Mbappé, espérons-le, pour les demi-finales de C1.