[Parrains LTDPSG-2019/2020] Jean-Michel Badiane (Promo 83/Consultant RMC Sport)

Publié le

Jean-Michel et la saison passée du PSG

En terme de titres, le standard habituel au sein du club est de remporter le championnat et les deux coupes nationales. Hors, l’équipe n’a pas remporté ces deux dernières la saison passée.

En ligue des champions, il s’est passé ce qu’il s’est passé. Suite à l’élimination, une dynamique s’est véritablement cassée. Preuve que le vestiaire n’était pas aussi solide qu’on pouvait le prétendre. Il y a eu un réel traumatisme chez les joueurs, car sinon ils ne mettraient pas autant de temps pour s’en remettre.

C’est dans les moments plus délicats qu’une équipe doit être capable de se relever, par le biais du contenu en match mais aussi sur le plan de l’état d’esprit. C’est ainsi que l’équipe pourra basculer du bon côté et renouer avec une dynamique de victoires, notamment lors des matches à l’extérieur où c’est devenu compliqué depuis plusieurs mois.

Intrinsèquement, le PSG possède les joueurs les plus forts. Ils se doivent donc d’être au-dessus psychologiquement dans les périodes compliquées, ce que savent faire les plus grands clubs européens comme la Juventus Turin, le Bayern Munich ou bien Liverpool pour ce citer qu’eux.

Le club doit être capable de valider son recrutement dans les mauvaises périodes comme dans les moments euphoriques. Les secousses de ces derniers mois démontrent qu’une partie de l’effectif n’est pas faite pour jouer au PSG.

Il ne faut pas banaliser le titre de champion de France, car il faut quand même se battre durant dix mois pour l’obtenir ! C’est important de rester maître chez soi. Bien que la marge soit plus importante entre le PSG et ses concurrents, que celle qui peut exister dans les autres grands championnats.

Si je dois faire un bilan de la saison écoulée du PSG, elle n’est pas aboutie. Le club avait un objectif de remporter quatre trophées, un seul fut validé. Et quand on observe ce qui s’est passé sur le terrain en terme de niveau de jeu, on peut rester sur notre faim.

Résultat de recherche d'images pour "jean michel badiane"
La grinta ça ne s’invente pas, c’est un état d’esprit !

Jean-Michel et le mercato du PSG

Tout au long de la saison dernière, l’institution a été régulièrement remise en cause. L’état d’esprit des uns et des autres a souvent été critiqué. Mais pour réussite à inculquer une vraie identité, il faut que le haut de la pyramide soit solide…

Thomas Tuchel et Antero Henrique n’ont pas su faire preuve suffisamment d’unité sur le plan sportif. De l’extérieur, il fut très compliqué d’avoir une réelle visibilité sur le travail de l’un ou de l’autre. Quand un club compose une équipe, on doit sentir une réelle cohésion entre toutes les parties prenantes pour être certain que les joueurs soient complémentaires techniquement, tactiquement et psychologiquement, pour répondre aux exigences définies.

Il fallait absolument qu’un directeur sportif connaissant la maison soit nommé et le choix s’est porté sur Leonardo. Lui n’a pas peur de bosser sous pression. Il a joué au club, il a été dirigeant au club, il maîtrise les différents paramètres en matière de recrutement, il a un bon rapport avec le Qatar.

Le recrutement pour cette saison est intelligent.

Abdou Diallo est international espoir et vient franchir un pallier. Sa progression est linéaire : Monaco, Mayence, Borussia Dortmund et maintenant le PSG.

Pablo Sarabia, je le connaissais très bien. En effet, j’ai souvent commenté ses matches en Europa League. Son entente avec Wissam Ben Yedder fut un régal. Ce joueur sent le foot ! Il travaille toujours pour le bien de l’équipe. J’apprécie beaucoup ce joueur. Le PSG peut vraiment construire dans la durée avec lui.

Ander Herrera connaît déjà la dimension de ce que doit être un grand club. C’est un bosseur. Peu importe le dispositif tactique, il s’impliquera tout autant. On sent qu’il est toujours dans une réflexion du jeu.

A l’inverse, c’est compliqué en ce qui concerne Alphonse Areola et Neymar, même si je trouve que Leonardo communique plutôt bien vis à vis de son compatriote. De l’extérieur, le club paraît plus fort et semble davantage maître de ses décisions.

Il faut arrêter de surpayer. Un club comme la Juventus Turin anticipe parfaitement chaque mercato. Prenons exemple !

Résultat de recherche d'images pour "jean michel badiane psg"
Un transfert à Sedan en 2006, un autre au PFC en 2011…

Jean-Michel et le début de saison du PSG

J’ai l’intime conviction que le PSG est toujours autant craint. Peu importe l’effectif qui compose l’équipe, il faut mettre les bons ingrédients pour remporter les matches. Il faut savoir souffrir collectivement même si en L1 ça peut paraître parfois plus simple. Mais là est l’erreur à ne pas commettre !

Une équipe comme le Stade Rennais est très athlétique et prête sur le plan collectif. Les bretons font les efforts tous ensemble. Le PSG a été surpris en faisant peut-être preuve de trop suffisance dans l’approche de cette rencontre.

OK, Neymar aurait pu faire ceci ou cela…Mais quand même ! Le vrai-faux pressing parisien a vite laissé des signaux pas très positifs. Certains n’ont pas couru pour leur partenaire. Les efforts des uns étaient isolés. Défensivement, ça manquait réellement d’impact, d’intensité.

Dans le football de haut niveau, il y a des choses non négociables. Jouer vite en limitant le nombre de touches de balle en est une, par exemple.

Résultat de recherche d'images pour "jean michel badiane"
Un regard toujours très avisé sur « son » PSG

Jean-Michel et son rôle de consultant

J’entame ma quatrième saison en tant que consultant chez RMC Sport. J’ai toujours aimé cela. J’inclus cette étape dans mon process de formation pour devenir entraîneur à terme. J’ai toujours eu une réflexion sur le jeu.

Lorsque je jouais au PSG, il m’arrivait fréquemment de prendre l’avion pour aller observer des matches à l’étranger. La différence avec aujourd’hui, c’est qu’on me paye le billet pour ça !

J’aime écouter les coachs, leurs analyses à l’issue des rencontres. Je suis une véritable éponge, j’emmagasine tout ce qu’ils peuvent exprimer ou ressentir.

J’ai repris il y a deux semaines. Comme la saison passée, je vais commenter les championnats anglais et portugais, l’Europa League et la Ligue des Champions.

L’an passé, je n’ai pas pu voir un match en entier du PSG ! Si, un seul, Manchester United-PSG, car j’étais en vacances du côté de Séville et je m’étais accordé ce petit moment de répit.

Sinon en parallèle je gère une société de conseil basée à Londres : Alliance Sport Management. Elle est spécialisée en encadrement sportif, financier, immobilier, médiatisation, etc. Mes semaines sont donc chargées !

Résultat de recherche d'images pour "jean michel badiane"
La voix du sage…N’est-ce pas Manu ?

Jean-Michel et le réchauffement climatique

Alors pour le coup, je ne sais que dire ! Etant très souvent à l’étranger, j’avoue ne pas avoir aperçu ce réel changement…

Cet été, j’étais souvent aux Etats-Unis, je n’ai donc pas pu constater cela. En rendant visite à mes parents, j’ai eu le droit à une leçon de moral à ce sujet. Même ma femme essaye de me sensibiliser sur les petits gestes de la vie quotidienne.

Moi je dis tout simplement, quand il fait très chaud, c’est la m…., et quand il fait très froid, c’est la m…. aussi ! (rires)

J’aurais préféré m’étendre sur le thème choisi pour Tripy Makonda, sur le port d’armes aux USA !

Image associée
Pourtant Jean-Mi’, tu en as connu des ambiances très chaudes !

Jean-Michel et le mois à venir

J’espère que le PSG ira beaucoup mieux ! A tout point de vue…Athlétique, psychologique, tactique.

Tout le monde devra être opérationnel, à l’image de Thiago Silva et Marquinhos tout juste revenus de la Copa America, ou bien de Presnel Kimpembe qui est toujours en convalescence.

Les problèmes liés au mercato seront derrière eux ! Ils ne pourront plus penser qu’au terrain. Il n’y aura plus d’excuse. Le groupe pour la ligue des champions sera connu d’ici là. Les objectifs pourront être clairs et définis.

Quant à mon rôle de parrain, c’est avec un plaisir non dissimulé que je vais le tenir une nouvelle fois toute une saison. Rendez-vous en septembre pour mon 2e billet !

Si autant d’agents ou de médias s’intéressent aux jeunes du PSG plus que par le passé, c’est que LTDPSG y a grandement contribué, j’en suis persuadé. Car je sais que l’association a toujours oeuvré avec un intérêt simple et toujours pour aider le club, à mettre en avant la formation, même si ce dernier est très compliqué à apprivoiser. Un concept unique dans ce milieu qui mérite d’être soutenu !

Image associée
« J’espère que les jeunes du club ont conscience de la chance qu’ils ont
d’être aussi bien mis en avant ? »

Séance rattrapage…

04/08/19 : Pierre Bourdin

09/08/19 : Tripy Makonda