[Revue de Presse-Anciens] Kingsley Coman : « Je veux devenir le dynamiteur » (L’Equipe)

Publié le

L’équipe de France fait sa rentrée avec deux matchs décisifs pour la qualification vers l’Euro 2020, ce samedi face à l’Albanie et mardi prochain face à Andorre. À cette occasion Kingsley Coman, rappelé par Didier Deschamps dans le groupe bleu, est revenu sur ses désirs de grandeur dans un entretien accordé à L’Équipe.

Son bilan est « un peu mitigé » au bout de quatre ans. « La plupart des fois où j’ai été fit, j’ai été appelé », a-t-il quand même souligné. Par ailleurs, Le double Titi d’Or (2012/2013) a rappelé qu’il a quand même « fait partie de l’équipe à l’Euro » organisé en France il y a plus de trois ans. Pour lui, il aurait « déjà une très belle histoire » avec les Bleus… s’il n’y avait pas eu la défaite en finale contre le Portugal.

Résultat de recherche d'images pour "kingsley coman"

Malheureusement pour lui, le détonateur du Bayern a « raté le Mondial » sans avoir « jamais » été « vraiment un joueur du onze ». Aujourd’hui, Coman veut prouver à Didier Deschamps qu’il mérite de jouer régulièrement avec l’escouade tricolore en vue de l’Euro 2020. « Je sens que le coach a confiance en moi. Il y a beaucoup de très bons joueurs joueurs et un style de jeu qui fait que, parfois, c’est peut-être plus compliqué pour moi de jouer ».

Mais le fait d’entrer « à presque chaque match » est déjà pour Coman « déjà un signe de confiance ». Il est donc persuadé que son « heure arrivera » en tant que titulaire puisqu’il a « confiance » en ses « qualités » sur le terrain. Pour maximiser ses chances d’être aligné régulièrement en équipe de France, l’ailier veut « faire une grosse saison au Bayern » avec à la clé des buts et des passes décisives en rafale si possible.

Résultat de recherche d'images pour "kingsley coman"

Devenu titulaire sur les ailes à la suite des départs de Franck Ribéry et Arjen Robben, Kingsley Coman sait qu’il doit encore prouver auprès du club et de ses supporters. « Une saison décisive ? C’est la première saison où je suis vraiment dans la peau d’un titulaire donc oui », a-t-il déclaré dans le quotidien, L’Equipe.

Ces dernières années, le joueur formé au PSG n’a pas été épargné par les blessures. Une étiquette lui collant à la peau et dont il aimerait bien se passer. « Maintenant je vais recevoir un coup et on va dire : « Il est encore blessé ». Alors que des blessures de 2, 3 jours pour des joueurs à mon poste, ça arrive tout le temps ». A l’avenir, l’ancien pensionnaire de la Juventus espère devenir « le dynamiteur » de l’équipe pour l’aider à « gagner avant tout », indépendamment des stats.