[Revue de Presse-Anciens] Léa-Siliki : « Si on craint le PSG, on va se faire écraser » (Ouest-France)

Publié le

Titularisé mercredi contre Chelsea pour la première fois en Ligue des champions, l’ex-Titi du PSG James Léa-Siliki a réalisé une bonne prestation en première mi-temps avant d’être sorti pour raison tactique après le carton rouge de Dalbert. Après une longue blessure (adducteurs), le milieu rennais semble être rapidement revenu à son meilleur niveau. Ce qui tombe à point alors que Camavinga est blessé. LTDPSG vous propose des morceaux choisis de son entretien accordé auprès du journal Ouest-France.

Comment vous sentez vous 48 heures après Chelsea ?

« Un peu déçu, mais physiquement et mentalement ça va. Prêt à repartir de l’avant. »

Est-ce compliqué de se relancer pour un déplacement à Paris après une telle frustration ?

« Non, parce que justement ce match nous permet de gommer rapidement cette frustration. »

Dans quel état d’esprit était le groupe hier, au lendemain du match ?

« Il y avait de l’incompréhension. Mais, il ne faut pas négliger que s’il y a ces situations de jeu, c’est qu’on a peut-être fait des erreurs dans les actions. C’est passé, c’est derrière nous, on va se servir de ça pour être plus forts, pour avancer et garder le positif. »

[…]

Est-ce le meilleur moment pour affronter un PSG sans Neymar et Mbappé ou le pire car Paris sera revanchard ?

« Je ne sais pas s’il y a un meilleur moment pour aller au Parc des Princes. On va y aller avec nos convictions, notre plan de jeu, et on va faire au mieux. Après je ne sais pas s‘il y a un bon moment pour les prendre : quand ils gagnent on dit qu’ils sont en forme, quand ils ne gagnent pas on dit qu’ils sont blessés. Quand ils sont moins bien, on dit qu’ils vont réagir… »

https://cdn.foot-sur7.fr/768x512/articles/2020/11/James-Lea-Siliki-Icon_PRE_281020_11_40.jpg

Mbappé et Neymar sont absents, c’est un avantage malgré tout ?

« Oui c’est sûr, deux des meilleurs avants-centres du monde ce n’est pas neutre. Nous, on va se concentrer sur nous, voir leurs spécificités et travailler sur ça. »

Rennes reste sur deux victoires de suite contre Paris, vous avez une recette ?

« Il ne faut pas les craindre, même si c’est une grande équipe qui a beaucoup de qualités, beaucoup de talents. Si on les craint, on va se faire écraser. Dès qu’ils prennent confiance c’est très dur d’aller les chercher. On prend ce match avec envie, beaucoup de détermination, beaucoup de rigueur aussi. On n’a pas à les craindre. »

Vous avez de bons souvenirs contre le PSG ?

« Une victoire au Parc, la victoire en Coupe e France et on a gagné aussi ici l’année dernière. Il y a plusieurs matchs, mais attention ils nous ont battus très souvent. On sait qu’on peut le faire, mais si on lâche, il suffit de peu de choses, ça peut aller très vite. À nous de faire le match parfait. »

EXCLU - James Léa-Siliki (Rennes) : « Je n'aime pas me laisser marcher  dessus »

C’est l’opposition de la première attaque de Ligue 1 contre la 2e, un match offensif en perspective…

« Il faudra d’abord bien défendre car c’est une équipe qui aime beaucoup la possession qui utilise vraiment bien le ballon. Quand on peut se projeter, jouer comme on sait faire, je pense qu’il y a moyen de leur faire mal, mais avant il faut être bien solides. Faire des choses dans le jeu pour ne pas leur rendre le ballon trop vite et leur donner confiance. »

Gagner ou accrocher le PSG à la 10e journée, ça représenterait quoi ?

« Ce serait un bon résultat, ça permet de capitaliser mais après est-ce que ça représente quelque chose sur une saison ? On ne pourra le dire qu’à la fin, ça montrerait que ce groupe a de la qualité, mais ce n’est pas une fin en soi. »

Vous effectuez un retour rapide au premier plan après une longue absence ?

« J’ai trouvé ça long, personnellement. J’ai beaucoup analysé les matches de l’équipe. J’en regarde beaucoup. J’ai essayé de prendre ce qu’il y avait à prendre pour aider le groupe. Avec ce qu’il me manquait. Pour l’instant je pense que ça me réussit bien. »

Stade Rennais. Léa-Siliki: «Je me suis étoffé physiquement» -  Rennes.maville.com

Comment s’est passée cette convalescence ?

« Je me suis étoffé physiquement, j’étais un peu frêle. Il y a plusieurs étapes. Le regard personnel avec le staff médical. Un regard technique, avec l’analyste vidéo qui permet de revoir certains points forts, qui permet de ne pas oublier certaines choses que je sais faire. J’ai aussi l’habitude de débriefer les matches de l’équipe avec mes proches. Les choses à mon poste où je peux apporter. C’est quelque chose de global. J’essaye de revenir avec humilité, envie et tout ce que je peux apporter. »

[…]

Il y a beaucoup de concurrence au milieu de terrain, qu’est-ce que vous devez apporter à l’équipe ?

« Mon rôle peut être différent selon les matches, le système. Après le profil box-to-box, avec Cama, je suis le seul qui peut pleinement l’avoir, donc j’essaye de le remplir au maximum, d’avoir la projection qui permet de soutenir les attaquants, mais aussi ce retour et ces courses qui permettent de libérer des espaces. Tout en étant bien en place au milieu de terrain pour ne pas perdre de ballons, ce qui a pu me faire défaut par le passé. Je travaille sur tous les aspects pour apporter ce que je fais de mieux. Après c’est le coach qui fait les choix, on a un milieu très étoffé. Travailler, travailler, pour enchaîner. »