[Revue de Presse-Anciens] Philippe Nabe : « Le PSG possède bien une clause de rachat pour Arthur Zagré » (RMC Sport)

Publié le

Lors du dernier mercato estival, le Titi d’Or 2018 a été transféré à l’AS Monaco. Toutefois, Arthur Zagré pourrait faire son retour au PSG dans les prochaines saisons.

Selon les informations de RMC Sport, divulguées à la fin du mois d’août, Leonardo aurait négocié avec le club du Rocher une clause de rachat environ 35M€ pour Arthur Zagré. Une information que l’agent du joueur, Philippe Nabe (à gauche sur la photo), a confirmé sur le plateau du Breaking Foot ce lundi soir.

« Arthur a un profil morphologique qui n’est pas forcément adapté à la L2 contrairement par exemple à Junior Dina-Ebimbe qui sort d’une saison pleine en N2 avec le PSG et a été prêté une saison au Havre. Lui, athlétiquement et morphologiquement, il est prêt pour le combat de la Ligue 2. Arthur, aujourd’hui, est un garçon qui doit évoluer dans une équipe qui tient la balle et qui a un certain niveau technique. Donc c’est pour ça qu’on a rencontré aussi cette difficulté de ne pas passer par un prêt en Ligue 2, mais de devoir en fait rebondir dans une équipe de haut niveau, qui est passée par un achat directement. La complication était là, surtout que Paris n’était pas vendeur. Il faut le préciser » a livré l’agent du Titi d’Or 2018.

« Une clause de rachat à hauteur de 35M€ pour le PSG avec Arthur Zagré ? Oui c’est ça. On a dû user d’ingéniosité avec Leonardo parce que l’idée pour Paris n’est pas de laisser partir le meilleur espoir de la formation, mais on ne pouvait pas rester dans ces conditions avec si peu de garanties. Donc l’idée pour Arthur, c’est de partir dans un club qui lui permet d’évoluer à un très bon niveau, et s’il atteint les espérances que chacun peut placer en lui, il a la possibilité de revenir à Paris avec cette clause de rachat qui effectivement est à hauteur de 35M€. Forcément, il faut que le joueur valide aussi le fait de revenir à ce moment-là, c’est lui qui aura le dernier mot, mais Paris a effectivement cette possibilité », a-t-il précisé.