[Revue de Presse-Club] UEFA : les projets pour boucler les compétitions (Cadena Ser)

Publié le

Selon les informations de la Cadena Ser, l’UEFA et l’ECA, association représentative des plus grands clubs européens, ont enfin trouvé un accord sur un scénario pour finir la saison en cours, avec les ligues domestiques au mois de juillet et les compétitions européennes en août.

Du côté de l’UEFA, on s’active pour trouver des solutions afin de finir la saison en cours, que ce soit pour les ligues domestiques ou les compétitions européennes.

Et d’après la Cadena Ser, l’instance a enfin réussi à s’entendre avec l’ECA, association représentative des plus grands clubs du Vieux Continent.

Un match tous les trois jours en juillet

Certes, tout dépend de l’évolution du virus et de sa propagation. Mais avec le confinement des populations imposé dans la majorité des pays européens, UEFA et ECA estiment qu’une reprise des championnats nationaux sera possible à partir du mois de juillet, selon nos confrères espagnols. Et le timing sera très serré, puisque Ligue des Champions et Ligue Europa sont quant à elles programmées pour reprendre et finir en août, avant de courtes vacances pour les joueurs jusqu’à la mi-septembre.

Dans la majorité des ligues européennes, il reste environ 10 journées à disputer. Ce qui donne donc, par équipe, un rythme d’un match tous les trois jours au mois de juillet. À priori, rien d’insurmontable pour les joueurs, qui auront sans doute repris l’entraînement bien avant cette date. D’autant plus qu’il sera possible d’ajouter des règles pour lutter contre un éventuel manque de rythme, à l’instar de la possibilité de faire cinq changements par rencontre, comme l’a suggéré Claudio Ranieri en Italie.

Un format «mort subite» en C1 et C3

Techniquement, le scénario tient donc la route pour les championnats. Mais sera-t-il possible de faire cohabiter Ligue des Champions et Ligue Europa, arrêtées au stade des huitièmes de finale, en août ? Oui, car l’UEFA et l’ECA n’écartent pas la possibilité de supprimer le format aller-retour, toujours selon la Cadena Ser, avec donc un match en «mort subite», comme au Mondial ou à l’Euro, pour passer les tours et atteindre la finale.

Si l’on part sur ce format, cela donne 28 matchs à disputer au total. En un mois, il y aura donc largement la place. Évidemment, l’absence d’aller-retour obligerait l’UEFA à désigner des terrains neutres, mais cela ne devrait pas changer énormément de choses puisque l’instance prévoit de disputer toutes ces compétitions à huis clos. Vous l’aurez compris, la formule choisie tient la route, mais le coronavirus pourrait encore une fois tout chambouler.