[Revue de Presse-Formation] Nobilo (PFC) : « Le PSG, c’est un autre monde, il faut savoir boxer dans sa catégorie » (Le Parisien)

Publié le

Leader du championnat, le Paris FC n’a pas hésité à lancer trois joueurs de 17 ans (Hadjam, Camara, Diakité) cette saison en L2. La formation est l’une des priorités des dirigeants parisiens. Pour diriger le centre de formation agréé depuis deux ans, ils ont fait appel cet été à l’expérimenté Jean-Marc Nobilo (60 ans). Élu meilleur entraîneur de L2 en 2008 avec le Havre, il a notamment dirigé les centres du Havre et d’Auxerre, des sélections africaines (Bénin), a été DTN (Côte d’Ivoire, Liban) et responsable des sélections de jeunes en Algérie. Morceaux choisis de son entretien accordé au quotidien Le Parisien.

« Le PSG, c’est un autre monde. Il ne faut pas rêver et savoir boxer dans sa catégorie. On n’a pas les 10-12 M€ de budget du PSG, on n’est pas Monaco, ni Lille. Si on monte en L1, ce sera différent, tout le monde restera et ce sera plus facile pour faire venir des joueurs. Mais pour le moment, on doit être un club tremplin et de deuxième chance en post-formation pour certains qui ont échappé aux mailles du filet ou se sont brûlés les ailes ailleurs. J’aimerais qu’un joueur et sa famille se disent : « dans un grand club avec des exigences de Ligue des Champions, on sera 5 ou 6 sur mon poste alors qu’au Paris FC on n’est que 2 ou 3. Ça sera peut-être plus facile d’y percer. »

Jean-Marc Nobilo au Paris FC | Gadiamb.re | Actualités sportives

« Le club progresse, le budget augmente aussi. Mais je ne pense pas que ce soit la politique du club de donner 15 ou 20 000 € à un jeune de 16 ans tous les mois. Je peux comprendre que certaines familles privilégient l’aspect financier. Cela ne me choque pas. Je sais ce que c’est d’être en difficultés. Mais la réussite sportive de leur enfant dépend aussi de leurs choix. Nous, on ne va pas raconter la soupe (sic) aux familles. Notre force, c’est la proximité et on doit jouer dessus. Chez nous, le jeune pourra rentrer à la maison tous les soirs. Notre principal argument, cela doit être de leur dire : « plutôt de l’envoyer à l’autre bout de la France, mettez-le chez nous, voilà comme on travaille… » Cela passe par un développement de l’image du Paris FC et la valorisation de nos efforts. »

Yves Gergaud nommé coordinateur du recrutement Centre de Formation et  Préformation - Paris FC

« Il faut quadriller l’Ile-de-France, notre territoire de recrutement, aller vers des clubs partenaires. Yves Gergaud (ex-PSG, ci-dessus) qui a fait ses preuves est arrivé chez nous à plein temps pour le recrutement des jeunes. On a aussi 4 scouts le week-end. Orly, ça doit aussi être un point fort. C’est un lieu fermé, personne ne doit y rentrer! Comme tout le monde, quand j’étais au Havre et à Auxerre, je venais faire mes courses au Paris FC. Ça aussi ça doit changer. Désormais, contrairement à son passé, le club peut proposer des contrats et se protéger.«