[Revue de Presse-Pros] Alonzo : « Si tu perds en demie, il n’en restera rien » (Le Parisien)

Publié le

Les grandes conquêtes trouvent leurs origines dans la difficulté. C’est ce qu’a tenu à rappeler Jérôme Alonzo. Ancien gardien du Paris Saint-Germain au début des années 2000, ce dernier a estimé que le cheminement de cette campagne européenne pouvait aider les Parisiens à aller au bout de leur rêve.

« Il y a les ingrédients pour vivre une épopée, ça c’est certain, a souligné Jérôme Alonzo pour Le Parisien. La dramaturgie et le fait que tu passes près de la catastrophe, le tableau de Munich avec le stade vide, la neige, le vent, les 31 tirs, la passe de Neymar, le but de Kylian… Et puis, il ne faut quand même pas oublier que pendant un quart d’heure à Manchester, tu es mort, tu ne sors peut-être pas des poules ! Il y a la barre d’Edinson (Cavani) et l’occasion de Martial. Quand tu te sors de ça et qu’après tu élimines le Barça, puis le Bayern, oui, pour l’instant, tu coches les cases. Mais si tu perds en demie, il n’en restera rien. »