[Revue de Presse-Pros] Anelka : « Cette fragilité mentale fait partie de l’identité du PSG » (Le Parisien)

Publié le

Après l’élimination du Paris Saint-Germain face au Real Madrid (1-0, 1-3), en 8es de finale de la Ligue des Champions, tout le monde cherche les coupables de cet échec. Pour Nicolas Anelka, les joueurs ont une grande part de responsabilité en raison de leur « fragilité mentale ».

« Ce naufrage, il ne s’explique que par les traumatismes du passé comme les éliminations à Barcelone ou contre Manchester United. Mentalement, les Parisiens n’ont pas été costauds quand est arrivé un problème. C’est terrible, mais cette fragilité mentale fait partie de leur identité », explique l’ancien attaquant français pour le quotidien Le Parisien, estimant que « le pire, c’est le manque de réaction. Au premier but, le PSG n’était pas éliminé. Mais non, d’un coup, c’était la panique ».

L’ancien joueur du Real et du PSG n’a pas épargné non plus les dirigeants parisiens concernant leur attitude après la rencontre. « Ces réactions n’étaient pas dignes de ce que prétend être le PSG », a-t-il glissé.