[Revue de Presse-Pros] Baldé : « Au PSG, c’est très dur de s’y faire sa place » (Le Parisien)

Publié le

Sous contrat avec le PSG jusqu’en juin 2023, le Titi Thierno Baldé se régale au Havre où il est prêté sans option d’achat cette saison. À 19 ans, le jeune défenseur s’est imposé dans le couloir droit de la défense havraise, jouant huit matchs de Ligue 2 jusqu’à maintenant. Il assure avoir fait « le bon choix » en rejoignant les Ciel et Marine, comme il l’a confié lors d’un entretien accordé au Parisien.

Racontez-nous votre parcours jusqu’à ce prêt au Havre…

« J’ai commencé à Limeil-Brévannes, un club du Val-de-Marne. J’habitais à Villeneuve-Saint-Georges, donc je jouais juste à côté. Puis je suis parti à Sénart-Moissy, et c’est à 12 ans que je suis arrivé au PSG. Je n’ai pas eu de moments très difficiles dans mon parcours, disons que je suis rentré petit à petit dans le monde professionnel en faisant du foot un métier. »

Thierno Baldé signe son premier contrat professionnel avec le Paris  Saint-Germain

À quel moment vous avez su que ce serait votre métier ?

« Lorsque je suis rentré au centre de préformation au PSG. C’est là où j’ai vraiment eu le déclic. Ce n’était pas le même football qu’à Moissy, j’ai quitté la maison familiale, c’était le début des sacrifices et je me sentais prêt pour ça. »

Qu’est-ce qui vous a séduit au Havre ?

« Je suivais déjà le club, car Junior Dina Ebimbe était ici (lors de la saison 2019-2020), j’ai vu que ça s’est bien passé pour lui. Il a bien rebondi en Ligue 1 derrière, et maintenant il est revenu au PSG. Le Havre est un bon club formateur, un bon club pour ma progression. Je n’ai pas hésité. »

Dina Ebimbe justement, c’est l’exemple à suivre ?

« On ne joue pas au même poste, mais on vit à peu près le même parcours, donc oui je prends exemple. On n’a pas parlé ensemble avant que je signe, mais le coach du Havre (Paul Le Guen) m’a appelé, il m’a dit qu’il était intéressé par mon profil et qu’il voulait que je vienne le plus rapidement possible. »

Thierno Baldé : Le PSG prête la pépite guinéenne au Havre

Sur quoi peut-il vous faire progresser ?

« Sur tout, je pense. Avant Le Havre, je n’avais pas eu d’expérience au niveau senior, j’étais avec les U 19 uniquement. C’est ma première expérience à ce niveau, je suis encore un novice, je dois encore apprendre beaucoup de choses. »

Le HAC a lancé des joueurs comme Tino Kadewere ou Loïc Badé qui évoluent en Ligue 1 désormais, vous l’avez pris en compte pour votre évolution à moyen terme ?

« Je n’allais pas signer dans un club qui ne fait jouer que des joueurs d’expérience. Je suis bien ici, je ne pense qu’à ma progression. En ce moment, beaucoup de jeunes jouent, que ce soit moi, Isaak Touré ou Amir Richardson. Le coach nous fait confiance, on est troisièmes avec la meilleure défense du championnat, ça marche on ne peut pas dire le contraire. »

Football - L2 : le jeune Parisien Thierno Baldé prêté au HAC

Comment jugez-vous votre polyvalence, sachant que vous pouvez jouer à droite ou dans l’axe ?

« C’est un atout pour n’importe quel joueur de pouvoir évoluer à plusieurs postes. Sur le premier match de préparation contre Lens, j’ai joué en défense centrale, puis je me suis blessé. Depuis mon retour je ne joue que latéral, et c’est vrai que je préfère jouer à ce poste. »

Pourquoi ?

« Tu es plus amené à participer offensivement, à monter, centrer et marquer. J’aime ça, même s’il y a deux ans au PSG on m’a fait jouer en défense centrale, un poste où il faut diriger l’équipe, être fort dans les duels d’abord. »

Malgré la signature d’un premier contrat professionnel en juin 2020, vous vous êtes peu entraîné avec l’équipe première du PSG. Vous espériez davantage ?

« C’est l’objectif de jouer avec l’équipe première. Malheureusement, ce n’est pas arrivé la saison passée. J’étais déçu, mais j’ai vite changé de cap en me focalisant sur moi. Ce n’est qu’une étape et cela arrivera bien un jour. »

https://www.leparisien.fr/resizer/tosvOeM1dwKkKhSPJhLIYaXLcg0=/932x582/cloudfront-eu-central-1.images.arcpublishing.com/leparisien/SE6QNSGQL5HWHKSWJETWVUYNNM.jpg

En restant au PSG, vous craigniez de plafonner dans votre progression ?

« Au PSG, il y a un grand effectif, avec beaucoup de stars. C’est très dur de s’y faire sa place. J’avais tout intérêt à partir pour m’aguerrir avant de penser à revenir et m’imposer. Pour l’instant au Havre, je joue beaucoup et j’espère que cela va continuer. »

Vous avez été récompensé récemment en étant sélectionné pour la première fois en équipe de France U 20. Ça s’est passé comment ?

« Très bien, j’ai pu retrouver d’anciens coéquipiers (Kouassi, Aouchiche, Larkèche, Pembélé, Ruiz-Atil). Le fait qu’il y ait six joueurs formés à Paris dans cette équipe, ça prouve bien la qualité de la formation parisienne. On n’avait pas imaginé se retrouver en sélection deux ans après la fin de l’aventure pour notre génération au centre. Chacun a fait son chemin et c’est bénéfique de se retrouver dans ce genre de rassemblement. »

On peut penser que vous n’auriez pas été sélectionné sans ce prêt au Havre.

« Je suis le premier à le penser. Je n’aurais pas imaginé être un jour en sélection U 20, ça prouve bien que j’ai fait le bon choix. »

Football - Ligue 2 : Est-on déjà en droit de rêver pour le Havre AC ?

Vous encouragez les jeunes parisiens dans votre situation à aller s’aguerrir en Ligue 2 ?

« Bien sûr. La Ligue 2 est un très bon championnat, télévisé, regardé, où beaucoup de jeunes évoluent. Il faut y aller et ne pas le négliger. »