[Revue de Presse-Pros] Cauet : « Tuchel a bien corrigé » (L’Equipe)

Publié le

Benoît Cauet, l’ancien milieu de terrain du PSG (1996-1997), estime que le succès parisien est mérité. Pour L’Equipe, il revient sur les choix payants de l’entraîneur allemand.

« Paris mérite cette victoire. Le PSG a su mettre les ingrédients en plus avec un petit coup de pouce du destin en début de seconde période sur les occasions ratées de Martial. Il y a eu plusieurs épisodes et temps forts que les Parisiens ont bien su négocier. C’était un vrai match de Ligue des champions. Il y a eu de l’engagement, parfois excessif, des occasions, des buts et des séquences de haute intensité. Le PSG tue aussi le match quand il faut, avec le but de Marquinhos (69e) suivi l’expulsion de Fred dans la foulée (70e)”

« Marquinhos prouve avec nouveau but qu’il est l’homme fort du PSG. Mais ce n’est pas une surprise. Il a su prendre le relais de Thiago Silva. Il est décisif sur les phases arrêtées. Il sait se faire oublier. Il est malin. Il sait se mettre dans les bons coins. Il y a aussi sa tête sur la transversale. Ça fait des occasions pour un défenseur. C’est le vrai leader.« 

« Les changements de Tuchel sont efficients et efficaces. Herrera et Bakker (65e), ça peut surprendre mais ça paie presque de suite. Bakker a plus apporté que Diallo dans son couloir gauche et il a vite une balle de but. L’entrée d’Herrera à la place de Paredes a donné plus de sérénité. Herrera a l’expérience de ces grands matches, celle de Manchester aussi, son ancien club. Il est là sur le but du 2-1 (69e). C’est un joueur précieux qui peut apporter à n’importe quel moment. Le passage en 3-5-2, avec ces deux changements, a donné plus de dynamisme à Paris au bon moment. »

« Dès le départ, sa composition lui a donné raison. Le PSG est remarquablement entré dans le match, a marqué rapidement (6e). Ils étaient justes avec le ballon. Paris était bien dans les deux phases. Après, il y a eu un relâchement dans le dernier quart d’heure de la première et le premier de la 2nde mi-temps. Au lieu d’être compacte, l’équipe s’est effilée. Tuchel a bien corrigé. »

« Mbappé fait ses matches. Il a répondu présent, il pèse. Il est là sur les buts de Neymar. On va dire qu’il est plus sur la passe en ce moment. Sur l’occasion en fin d ematch, il fait 80 mètres de course et manque surtout de lucidité. Si on doit s’inquiéter pour Kylian Mbappé, ça va ! »

« Angel Di Maria pâlit plus d’une gestion globale. C’est du coaching, mais pas des sanctions. »