[Revue de Presse-Pros] Domi : « La clé, c’est la solidarité et l’état d’esprit de l’aller » (Le Parisien)

Publié le

Avec la victoire obtenue à l’aller (3-2), le Paris Saint-Germain se retrouve dans une situation favorable avant le quart de finale retour de la Ligue des Champions face au Bayern Munich ce mardi (21h) au Parc des Princes. Pour autant, l’ancien Parisien Didier Domi craint la force de frappe des Munichois.

« Même si mon cœur penche pour Paris, le Bayern est toujours favori. Ils ont eu tellement d’occasions à l’aller… Ils sont capables de créer le danger n’importe où, n’importe comment. Sans Lewandowski, sans Gnabry… Là où on doit vraiment s’améliorer c’est au milieu de terrain. J’ai trouvé Di Maria et Draxler parfois très absents du replacement. En Ligue de champions ça ne pardonne pas. Parce que quand le Bayern commence à faire tourner le ballon à droite, à gauche… Kimmich va avoir énormément de centres et Navas ne pourra pas faire des miracles tout le temps. Il va donc falloir beaucoup plus de volume de jeu, beaucoup plus d’intensité dans les courses de la part des deux milieux excentrés. Ça sera encore plus important ce mardi car le Bayern va vouloir être davantage efficace. La clé, c’est la solidarité et l’état d’esprit de l’aller. Et il faudra marquer un but, ne pas entrer sur le terrain juste pour défendre », a demandé l’ex-Titi du PSG pour le quotidien régional Le Parisien.