[Revue de Presse-Pros] Duluc : « Ce qui coûte cher, ce n’est pas toujours ceux auxquels on pense » (L’Equipe)

Publié le

Comme après chaque élimination du Paris Saint-Germain en Ligue des Champions, les dirigeants sont pointés du doigt pour leur modèle. Recrutés pour apporter la C1 au club de la capitale, Neymar (29 ans, 27 matchs et 15 buts toutes compétitions cette saison) et Kylian Mbappé (22 ans, 43 matchs et 37 buts toutes compétitions cette saison) n’ont toujours pas réussi leur mission. Pour le journaliste Vincent Duluc, il est malhonnête de taper sur les doigts des décideurs franciliens concernant le choix de miser sur les deux attaquants.

« Neymar et Mbappé des leaders négatifs ? Il ne faut pas pousser quand même… Le terrain ne dit pas ça. Le bilan des 15 derniers mois ne dit pas ça. Les deux ont eu un impact important dans la trajectoire en Ligue des Champions. Je pense que le PSG n’a pas eu le choix en fait. Il lui a fallu prendre un raccourci pour arriver au niveau des autres. Il a fallu investir sur Neymar et Mbappé », a-t-il soutenu pour L’Equipe du Soir.

« City n’a pas fait ça ? Mais City a dépensé beaucoup plus d’argent que le PSG ! On dit que Mbappé ça coûte cher au PSG avec 30 M€ par an. Mais Areola avec 10 M€ par an, ça ne coûte pas cher ? Ce qui coûte cher, ce n’est pas toujours ceux auxquels on pense. Ce ne sont pas les grands joueurs qui coûtent cher. Eux, ils créent de la richesse », a rajouté Duluc.