[Revue de Presse-Pros] Le salut est venu de Michut (L’Equipe)

Publié le

Décidément, la jeunesse parisienne a le vent en poupe. Déjà en vue lors des 32es et des 16es de finale de Coupe de France, voilà que les Titis du PSG s’invitent à présent en L 1. Hier, dans une soirée globalement compliquée, Mauricio Pochettino a vu son équipe arracher le nul sur un but de Thilo Kehrer, servi par Édouard Michut (76e ).

Sur cette action, la projection du milieu de 18 ans, qui anticipait le beau décalage de Mbappé à son intention, autant que son cen- tre en retrait au bout duquel il trouvait son coéquipier allemand, illustre bien le naturel assez dé- sarmant avec lequel il s’est fondu dans l’environnement des « grands ». « Il y a beaucoup de joueurs qui m’appellent, je centre un peu… je ne vais pas dire au ha- sard, mais je vois que Thilo la récu- père au second poteau, racontait-il. J’étais très content, forcément. Il fallait marquer pour revenir à 1-1. C’est que du plaisir quand on rentre sur le terrain. Il ne faut pas être stressé. »

Un apport bienvenu de fougue et de créativité

Jusqu’au mois dernier, le temps de jeu de Michut avec les pros se résumait à… une minute, en février 2021 contre Dijon (4-0). En un mois, il vient d’enchaîner 26 minutes contre Feignies-Aulnoye (N3, 3-0), 90 minutes face à Vannes (N2, 4-0) et donc une vingtaine de minutes hier (il est entré à la 69e ). Comme en Coupe contre les amateurs, Michut n’a pas paru impressionné en débarquant dans ce grand monde. Malgré le superbe visage affiché par l’entre jeu lyonnais, il a d’emblée fait preuve d’audace, n’hésitant pas à aller au contact en dépit d’une silhouette fluette bien com- pensée par le positionnement de son corps, qui lui permet de faire le match. Comme son compère Xavi Simons, entré en même temps que lui, il a surtout aussitôt apporté du mouvement à cette équipe qui, Mbappé et Verratti mis à part, en manquait cruelle- ment. De la fougue, de la créativité aussi, bref le genre d’ingrédients qui peut suffire à faire basculer une rencontre.

https://static.butfootballclub.fr/photo_article/745522/293012/1200-L-ol-psg-deux-joueurs-ont-marqu-des-points-aux-yeux-de-pochettino.jpg

Après avoir prolongé son contrat l’été dernier jusqu’en 2025, Michut a faim. L’été dernier, comme Simons, il devait intégrer les entraînements du groupe pro à temps plein. Avant d’être rapatriés avec les moins de 19 ans. On le sait, les places sont (très) chères au PSG pour les jeunes pousses. En sortant Paredes et Herrera pour faire entrer Michut et Simons, Pochettino – même s’il n’avait pas des tas de solutions sur le banc – a peut-être envoyé le signal qu’il va compter, un peu, sur eux après leur avoir accordé si peu de temps sur la phase aller.

L’Argentin explique toujours que ce temps de jeu se mérite ? Marco Verratti lui a répondu : « Ça fait plaisir de voir (les jeunes) jouer comme ça, je pense qu’ils ont mérité leur chance. Ce sont des garçons déjà prêts mentalement. »

(L’Equipe – 10/01/22)