[Revue de Presse-Pros] Leonardo : « Meunier n’était pas interdit de centre d’entraînement » (Le Parisien)

Publié le

La sortie n’est pas passée inaperçue. Tout juste débarqué au Borussia Dortmund, Thomas Meunier, dont le contrat au PSG s’est terminé le 30 juin dernier, a pointé du doigt la gestion de son départ au sein du club de la capitale.

Invité par le quotidien Le Parisien a réagir à livrer sa version des faits, Leonardo a livré une explication claire. « Pour ces joueurs en fin de contrat, nous avons mis en place une politique commune : les prolonger de deux mois (juillet et août) afin de terminer les compétitions aux mêmes conditions que celles en vigueur dans leur contrat qui se finissait le 30 juin 2020, détaille le dirigeant. Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico ont accepté. Ils ont eu un comportement parfait. Thomas Meunier, lui, avait déjà signé au Borussia Dortmund. Je ne sais pas quand. Libre depuis le 1er janvier de s’engager où il veut, il était parfaitement dans son bon droit. Il a demandé le même salaire qu’au Borussia. J’ai appelé le Borussia pour obtenir un prêt et le club allemand a exigé un prêt payant. Dans ces conditions, c’était impossible. Il n’y avait aucune raison d’agir différemment avec lui. Le club ne lui a jamais manqué de respect. Il a toujours été titulaire, sauf évidemment quand il était blessé ou suspendu. On a essayé de le prolonger, il n’a pas voulu, c’est son droit. »

« Il a demandé à se présenter au camp des Loges. On lui a dit non par courrier du club parce que cela n’avait pas de sens de venir pour 8 jours, précise également le dirigeant brésilien. On a communiqué pour dire qu’il était libéré des 8 derniers jours de son contrat. Il est venu saluer les joueurs au camp des Loges le 26 juin, au lendemain de sa signature à Dortmund. Il n’était donc pas interdit de centre d’entraînement. »