[Revue de Presse-Pros] Les contours de la méthode Pochettino (L’Equipe)

Publié le

Selon les informations de L’Equipe, le groupe a été convoqué ce lundi pour une séance matinale comme Mauricio Pochettino avait l’habitude de faire à Tottenham. Les joueurs du PSG étaient habitués avec Thomas Tuchel aux séances de l’après-midi. Accompagné de son fils Sebastiano, Pochettino a mis son groupe rapidement au travail. L’entraîneur argentin très proche des principes bielsistes valorise les efforts et l’adhésion complète des joueurs à sa philosophie et ses objectifs. S’il arrive pendant une période compliquée au PSG, il est déterminé à tirer le meilleur collectivement de son groupe tout en restant attentif à chaque joueur individuellement. Réputé pour son exigence extrême et ses entraînements intensifs, il a déjà donné le ton pour les jours à venir. Il devra cependant faire des choix forts rapidement et composer avec les absences notables dans son groupe.

Pochettino favorise les entraînements avec un travail entre une heure et demie et deux heures. Il serait ensuite rare de voir une autre séance l’après-midi, à part pour un travail « de finition » sans doute moins exigeant physiquement. Le tout étant filmé grâce à un drone pour être ensuite analysé. Les images peuvent ensuite être utilisées notamment pour montrer aux joueurs des points à corriger. Cela rentre dans le cadre d’un grand appui sur la vidéo, puisque ce support est très utilisé par le coach Argentin pour présenter l’adversaire à affronter.

Un travail long alors que, toujours selon L’Equipe, Pochettino utilise ensuite des causeries d’avant-match et à la mi-temps qui sont plutôt courtes. Le journal indique également que le travail tactique effectué à la veille du match permet en général aux joueurs d’avoir une bonne idée de l’équipe qui sera alignée puisqu’il s’agit de travailler des points précis. Le quotidien a ensuite évoqué quelques aspects plus particuliers.

Le staff de l’Argentin veut sans cesse avoir une vision précise de l’état d’esprit et du degré de fatigue des joueurs. Comme dans la plupart des grands clubs européens, cela se traduit concrètement par des prélèvements salivaires réguliers (ou des analyses urinaires), qui déterminent la fatigue du groupe. À Tottenham, un membre du staff était chargé de recueillir très régulièrement (sous forme écrite) les impressions des joueurs sur leur sommeil et le ressenti sur leur lassitude physique.

Les Parisiens ne goûtent guère les mises au vert avant les rencontres. À moins que Pochettino ne change de méthodes en arrivant dans la capitale, ils vont devoir s’y habituer.

Plusieurs éléments du groupe parisien regrettaient un déficit dans le travail tactique sous Tuchel. Avec Pochettino, ils vont être servis. Au moins deux fois par semaine, ce type de séance est prévu. Cela se traduit par des oppositions où l’accent est mis sur le pressing et l’effort à la perte du ballon. Pendant une heure et demie, les joueurs vont être amenés à suivre des circuits très précis dans la conservation et dans le pressing. Avec des exercices de duel – 1 contre 1, 2 contre 2, 3 contre 3 – dont la finalité reste la même : ne jamais lâcher l’intensité pour remporter cette mini-opposition. Enfin, du travail individualisé est régulièrement organisé. Avec des ateliers par poste. Un ailier, par exemple, va être lancé dans un duel avec un latéral. Un duel qui doit s’achever par un centre.

Bien sûr, il faut garder une certaine mesure face à toutes ces annonces. N’oublions pas que Tuchel aussi avait de grandes exigences dans son travail et l’envie de mettre en place certaines choses. Mais tout n’a pas été possible. Cependant, il y aura peut-être une hausse d’intensité qui pourrait permettre de progresser plus clairement et de mieux tenir physiquement face aux rencontres.

Le plus particulier ici étant peut-être le membre du staff qui devait se renseigner auprès des joueurs à propos de leurs impressions. Un point qui peut faire du bien, alors que tout n’est pas dans les données. C’est aussi pour le moral et l’énergie des joueurs de s’adapter à ce qu’ils ressentent. Cela peut notamment éviter une forme de lassitude. L’idée du travail spécialisé en fonction des postes peut aussi avoir un certain intérêt pour apprendre à se sortir de certaines situations et avoir des automatismes. Il ne faut pas se dire soudainement que tout est génial et que le PSG va pouvoir marcher sur l’Europe. Mais ce sont au moins des idées qui peuvent plaire et fonctionner. Reste à attendre de voir l’Argentin démarrer son aventure au PSG et d’observer les possibles changements dans les compositions d’équipes, le style et les progrès des joueurs.

Toujours selon L’Equipe, Pochettino a choisi pour sa première opposition un système en 4-3-3 se reposant sur Di Maria, Mbappé et Kean devant. Un système qu’il devrait probablement garder pour la rencontre face à l’ASSE demain à 21h à Geoffroy Guichard. Durant l’entraînement il avait placé également Gueye au poste de sentinelle, donnant une idée plus ou moins précise du onze qui sera aligné demain. N’ayant que trois jours pour préparer la rencontre, Pochettino fera avec le groupe qui lui reste disponible en attendant d’obtenir une visibilité sur le retour des blessés, notamment Neymar qu’on attend de voir sous la direction de l’argentin. Le PSG qui est évidemment actif sur le marché des transferts pourra également se renforcer et sans doute que Mauricio Pochettino aura son mot à dire sur les recrutements à venir.