[Revue de Presse-Pros] Les joueurs de Vannes ont repris l’entraînement (Ouest France)

Publié le

Huit jours après une folle journée, la qualification 4-0 acquise sur le terrain de Wasquehal suivie dans la foulée du tirage offrant le PSG comme adversaire en 16e de finale, les Vannetais ont donc retrouvé le chemin de l’entraînement comme l’indique le quotidien Ouest France. Sur le terrain synthétique de Plescop pour une semaine de préparation forcément particulière. « La préparation aurait été la même pour une rencontre de championnat. Mais l’environnement est différent. On le voit à la présence des médias dès ce premier entraînement », note Pierre Talmont, l’entraîneur des Vannetais. Autour de la pelouse, quelques spectateurs mais aussi le micro de RMC Sport ou encore les caméras de France 3, inhabituels pour les entraînements du VOC.

Joueur en 2009, quand l’équipe avait atteint la finale de Coupe de la Ligue, Pierre Talmont sera vigilant tout au long de la semaine. « J’ai trouvé à l’époque qu’on avait oublié de préparer un match de foot. Or, il y a un match à jouer lundi prochain. Même si c’est PSG, on veut faire bonne figure, essayer de les perturber. Après le match, il sera temps de penser aux selfies et à l’échange de maillot. »

Pour cette reprise, 23 joueurs sont sur le pont. Hormis Le Nédic, blessé de longue date et Junior Noubi, le gardien de la Coupe, parti avec la sélection gabonaise qui n’a pas voulu attendre le 3 janvier pour préparer la Coupe d’Afrique des Nations, tout le monde est sur le pont. « Il y a du dynamisme, de la fraîcheur, les joueurs sont investis, motivés, concernés. »

Quelques exercices de gainage, beaucoup de travail technique, de conservation du ballon sur de petits espaces rythment cette première séance de reprise. Sur le banc, Patrice Veglio, le préparateur mental qui suit Pierre Talmont depuis cinq ans, est attentif au comportement des joueurs. « Sur un événement comme celui-ci, il faut faire la part des choses entre l’excitation et le fait qu’il y a un match à jouer et surtout à gagner. Mentalement, là, ils sont plus perturbés par le fait de trouver des places pour leurs proches par exemple. Il faut des garçons hypermotivés mais l’hyper motivation ne sera bénéfique que si les joueurs sont au niveau techniquement. »

Une première séance sans accroc, retour demain à Plescop avant un entraînement à La Rabine puis des entraînements au Pérenno pour arriver tranquillement au match. « On fera un entraînement en fin d’après-midi dimanche avant une mise au vert sans doute », annonce le coach. Le compte à rebours a déjà commencé.