[Revue de Presse-Pros] Luis Campos : « Le puzzle n’est pas complet » (RMC Sport)

Publié le

Sur RMC, l’émission «After Foot» a l’habitude de «dire tout haut ce que le monde du football pense tout bas». Mais c’est bien dans «Rothen s’enflamme» que Luis Campos a justement «dit tout haut ce que le monde du football pense tout bas» : non, le Paris Saint-Germain n’a pas réussi son mercato estival.

Malgré l’arrivée de plusieurs joueurs intéressants comme Vitinha, Fabian Ruiz, Carlos Soler ou encore Hugo Ekitike, le club de la capitale s’est manqué au niveau des départs. Le loft a certes été vidé, mais de quelle manière ?

Campos tacle Henrique sans le nommer

En dehors des ventes d’Arnaud Kalimuendo (20 M€), Thilo Kehrer (12 M€) et Alphonse Areola (9,3 M€), Paris a soit mal vendu – Idrissa Gueye cédé pour 4 M€ à Everton en est le symbole -, soit mal géré – Xavi Simons devait prolonger, il a rejoint le PSV Eindhoven libre -, soit repoussé le problème à plus tard. Car Mauro Icardi, Julian Draxler et Layvin Kurzawa, prêtés sans option d’achat, reviendront dans un an. Et en attendant, le PSG paye toujours une grande partie de leurs salaires.

Même combat pour Georginio Wijnaldum, Ander Herrera et Leandro Paredes, qui disposent quant à eux d’une option d’achat, relativement basse. «Nous n’avons pas assez vendu… Et beaucoup de joueurs sont partis en prêt et seront de retour en juin. Donc ce n’est pas une bonne chose», a logiquement regretté Campos avec ce tacle à destination d’Antero Henrique, chargé des ventes. L’ancien DS de Monaco et Lille n’a pas non plus apprécié le départ trop tardif d’Abdou Diallo en prêt à Leipzig, car le Sénégalais n’a pas été remplacé derrière.

L. Campos – «le puzzle n’est pas complet»

«C’est un grave problème pour nous. Quand on a trois défenseurs centraux dans le groupe alors qu’on a commencé à jouer avec trois défenseurs centraux dans le onze, ça nous met en difficulté. Je ne vais pas parler de noms. On n’a pas seulement parlé avec Milan Skriniar (bloqué par l’Inter Milan, ndlr). Au final, on n’a pas le joueur qui nous manque. Et s’il nous manque une pièce, le puzzle n’est pas complet», a estimé le dirigeant portugais dans l’émission animée par Jérôme Rothen.

Mercato insuffisant, donc. «Satisfait ? Non. On a une énorme qualité dans l’effectif, pas de doute. Après, au final, on n’arrive pas à la perfection. C’est toujours difficile d’avoir la perfection. Mais on travaille pour en être le plus proche possible», a ajouté Campos, qui attend le mercato d’hiver pour procéder à des ajustements et recruter un défenseur central. En attendant, le PSG réalise malgré tout un excellent début de saison avec 9 victoires en 10 matchs, et une première place en Ligue 1 et en Ligue des Champions.