[News-Pros] Meunier : « J’ai été supporter du PSG jusqu’au bout »

Publié le

S’il a quitté le club en juin, Thomas Meunier est resté un supporter du PSG tout l’été. Le latéral droit a suivi avec intérêt le parcours de ses anciens coéquipiers en Ligue des champions, achevé par une défaite en finale face au Bayern Munich (1-0). En fin de contrat avec Paris, l’international belge s’est engagé avec le Borussia Dortmund. Il a refusé de prolonger pour deux mois supplémentaires pour poursuivre l’aventure avec les hommes de Thomas Tuchel. 

« J’ai été leur supporter jusqu’au bout, a-t-il assuré mercredi en conférence de presse avec sa sélection nationale. C’est dommage qu’ils ne l’aient pas emporté. J’avais joué tous les matches hormis le retour contre Dortmund (en 8e de finale pour lequel il était suspendu). Je préfère quand les choses finissent de la meilleure des façons. J’espère que ce parcours leur sera prolifique pour la saison prochaine. »

Un succès parisien lui aurait permis de décrocher lui aussi le trophée. Son départ du club s’est déroulé de manière un peu chaotique. Meunier avait regretté le manque d’effort du PSG pour lui faire prolonger son bail de deux mois cet été. « Leonardo n’a jamais tenté de trouver un accord avec le BVB, encore moins avec moi, avait-il déclaré à l’agence de presse allemande Deutschen Presse-Agentur. Il voulait que je vienne jouer pour le PSG presque gratuitement. »

Leonardo avait rapidement contre-attaqué. « Le club ne lui a jamais manqué de respect », avait confié le Brésilien. « Pour ces joueurs en fin de contrat, nous avons mis en place une politique commune : les prolonger de deux mois (juillet et août) afin de terminer les compétitions aux mêmes conditions que celles en vigueur dans leur contrat qui se finissait le 30 juin 2020 », explique Leonardo dans un premier temps.

« Thiago Silva, Eric Choupo-Moting et Sergio Rico ont accepté. Ils ont eu un comportement parfait. Thomas Meunier, lui, avait déjà signé au Borussia Dortmund. (…) Il a demandé le même salaire qu’au Borussia. J’ai appelé le Borussia pour obtenir un prêt et le club allemand a exigé un prêt payant. Dans ces conditions, c’était impossible. Il n’y avait aucune raison d’agir différemment avec lui. (…) On n’a donc pas réussi à obtenir un accord ».