[Revue de Presse-Pros] Moise Kean voulait être « le nouveau Balotelli » (L’Equipe)

Publié le

Le nouveau renfort du Paris Saint-Germain a longtemps admiré Mario Balotelli durant sa jeunesse.

“On peut envier le talent de Balotelli mais pas son comportement. Moise n’est pas du tout bagarreur. Il est doux comme un agneau. Il est plutôt du genre à fuir les disputes qu’à les provoquer”. La confidence est signée Biorou Jean Kean, père de Moise Kean, dans les colonnes du journal Le Parisien après la signature de l’attaquant international italien au Paris Saint-Germain, le dernier jour du mercato.

Mario Balotelli a souvent été critiqué pour ses frasques en Italie. Et si le père de Moise Kean ne souhaite pas prendre l’enfant terrible du foot italien en exemple, le jeune attaquant du PSG a bien souhaité marcher dans les traces de « Super Mario ». L’Équipe consacre un portrait au buteur parisien, expliquant que l’attaquant voulait être, plus jeune, « le nouveau Balotelli ». « Balotelli… nous connaissons tous son histoire, avait encore déploré son père. L’argent l’a changé, l’argent l’a rendu impoli. Je sais que ce que je dis est un peu dur, je suis désolé, mais je crois que l’argent l’a amené à un point qu’il n’aurait jamais atteint autrement. Je ne veux pas que mon fils devienne comme lui ». Concentré et appliqué depuis son arrivée à Paris, Moise Kean écrit sa propre histoire à Paris. Le buteur prêté par Everton reste sur 4 buts lors de ses deux derniers matchs.