[Revue de Presse-Pros] Rothen : « Le PSG doit continuer à rêver même dans l’adversité et quand c’est dur » (RMC Sport)

Publié le

Malgré un bilan comptable quasi-parfait, en Ligue 1 comme en Ligue des Champions, le Paris Saint-Germain dispose d’une grosse marge de progression sur le plan collectif. L’équipe de Mauricio Pochettino n’a pas encore montré un visage séduisant dans le jeu, à l’exception de sa copie rendue contre Manchester City (2-0). Pour Jérôme Rothen, il n’est pas question néanmoins de revoir les ambitions initiales, à savoir un sacre en C1.

« J’en ai marre qu’on se pose cette question-là, parce que quand t’as les moyens de ce PSG, automatiquement tu te dois de rêver, a tonné l’ancien Parisien sur RMC, dans son programme « Rothen s’enflamme ». C’est un objectif depuis pas mal d’années. C’est vrai que les Qataris ne se sont jamais cachés et ça on ne peut pas leur reprocher. Ce qui est sûr, c’est qu’il faut arrêter de penser que parce que t’as galéré sur les trois premières journées, pas en terme de résultats mais en terme de contenus, que le club doit revoir ses objectifs. Toutes les équipes qui commencent la Ligue des champions ont envie d’aller au bout. Tu ne peux pas te dire que ton objectif est juste un 8e de finale. Surtout quand t’as beaucoup recruté et avec des joueurs importants ».

« Oui, il faut continuer à rêver même dans l’adversité et quand c’est dur. Bien sûr qu’il y a des choses qui ne vont pas au PSG aujourd’hui, on n’est pas là en train de dire que tout va bien sportivement et tactiquement. La preuve, Neymar n’était pas encore là et d’autres joueurs doivent se mettre au niveau. N’empêche que cette équipe aujourd’hui est en passe de se qualifier pour les 8es de finale (…) Actuellement, ils sont en retard (par rapport aux autres favoris de la compétition, ndlr). Il y a plein de choses à modifier et l’entraîneur doit montrer des choses différentes par rapport à l’emprise qu’il a sur son groupe, mais n’empêche qu’il y a encore de quoi rêver et moi j’en fais partie. Je suis peut-être un peu trop fleur bleue, mais en aucun cas j’ai envie de me dire que le PSG n’est plus au niveau des meilleures équipes européennes. », a conclu Jérôme Rothen.

Au micro de son émission sur RMC, l’ancien du PSG a débattu ce vendredi sur le jeu des Rouge & Bleu avec Lionel Charbonnier. Quand le champion du monde 1998 a dit espérer que Paris jouerait son match « à haute intensité« , Rothen lui a aussi rétorqué : « Mais est-ce que c’est déjà arrivé une fois cette saison sur 90 minutes ? Non. »

Et le footballeur reconverti en animateur de poursuivre : « Il y a très peu de certitudes dans le foot. La rumeur de la fatigue, pour moi c’est une connerie, 48 heures après. Deuxièmement, que le PSG mette le curseur plus haut O.K., mais sur 90 minutes je te signe aujourd’hui que c’est impossible. Tu ne peux pas appuyer sur un bouton en disant ‘oh bah là, contre Marseille, vu que c’est un match chaud, devant 60 000 personnes, on va être au taquet pendant 95 minutes’. Ce n’est pas possible. »